Syndics : On n’est pas rendus !

90

Pour pénétrer dans les immeubles, les opérateurs ont besoin d'avoir les accords des syndics de co-propriété, afin de leur simplifier les démarches…

N9uf et Free ont envoyé leurs commerciaux à une réunion de syndics parisiens. Les plus techniciens d'entre vous seront probablement offusqués devant les raccourcis qui sont pris quelquefois par les commerciaux…

Evidemment effrayés devant un tel charabia d'approximations, le syndicat concerné a reporté sa décision à plus tard. A ce rythme là, les immeubles parisiens seront fibrés quand les poules auront des dents. 

Partager

A propos de l'auteur

90 commentaires

  1. De toute façon, la première contrainte, c'est que le déploiement dans un immeuble est soumis à l'approbation de l'AG des copropriétaires, qui ne se réunit a priori qu'une seule fois par an... !

  2. Quand on voit comment certains co-propiétaires pinaillent et combien de temps il faut pour obtenir un vote ou un accord pour la moindre petite décision il va falloir que les commerciaux s'accrochent ! Ne vous étonnez pas si la fibre va mettre des années avant d'arriver chez vous... et Free risque d'être le grand perdant car le grand public a plus besoin d'être rassuré que d'innovations technologiques. Entre la taxation des FAI et le monopole de la fibre par Orange qui risque de s'installer on risque de revenir aux factures astronomiques :( donc j'espère que Free va se bouger sérieusement !!!

  3. Faisant parti du conseil syndical de mon immeuble, j'espère un jour devoir choisir un opérateur pour fibrer mon immeuble (et en tant que freenaute, mon choix serait vite fait ;) ) Mais comment des co-propriétaires, souvent d'un certain âge et n'étant pas au fait des techniques employées (comme moi d'ailleurs), peuvent se déterminer sur une offre : impossible. Surtout que la vague Numéricâble est passé par là dans beaucoup d'immeuble (y compris chez moi). Résultat : contrôle total du réseau hertzien des immeubles par NC sans possibilité de revenir en arrière. Or, entre temps, la TV par la TNT est passée par là et nous n'y avons pas accès, sauf à condition de payer à NC un forfait et un décodeur spécifique alors que c'est supposé être gratuit. Tout ça pour dire qu'il faudra beaucoup de garde-fou pour convertir des co-propriétés dèjà échaudés. Une première solution, c'est l'assurance de la mutualisation des réseaux fibrés qui pourrait permettre de rassurer les co-propriétaires.

  4. Je vous dirai ce que ça aura donné pour moi à la mi février juste après l'AG A priori, étant en vue pour la présidence du conseil syndical et étant ingénieur en informatique, je pense que mes co-propriétaires voteront pour l'implantation de Free dans l'immeuble. Reste à espérer que Free viendra rapidement nous connecter par la suite (je suis à moins de 200m du NRA FAC34)

  5. Duael a écrit :
    je suis à moins de 200m du NRA FAC34
    Moi aussi :) Le quartier où il ne fait pas bon être démarcheur Alice en périodes de fêtes :D

  6. Il ne faut pas noircir le tableau non plus, les gérants de syndics ne sont pas stupides et lorsqu'ils sont approchés par un FAI ils se contentent généralement d'informer les membres du conseil syndical et sans opposition autorisent le FAI à faire les travaux à la condition que ce soit entièrement gratuit et qu'aucune dégradation potentielle des locaux ne soit provoquée. A Paris la plupart des immeubles sont déjà câblés par Noos, la démarche est à peu près la même, pas de quoi faire paniquer un syndic donc. ps: je parle en connaissance de cause, mon syndic nous a informé qu'il avait autorisé Orange à faire les travaux pour la fibre dans mon immeuble (92).

  7. le_concombre_masqué le

    Moi l'AG c'est pour ce moi cela promet avec les petits vieux !! en plus actuellement le président du syndic travail pour france télécom!!! Free a déjà fait des démarches au prés de mon syndic et j'ai vue l'année dernier pas très loin de chez moi des travaux d'installation de FO sous la chaussé

  8. Réagir sur le forum