Le magazine du Très Haut Débit, THDmag N°1

7

Le premier numéro de THDmag, le magazine du Très haut Débit, est sorti. Ce magazine en ligne est disponible gratuitement et permet de mieux comprendre la technologie et les enjeux pour « le Très Haut Débit pour tous ».

Le magazine est mis en ligne par Sycabel, le syndicat professionnel des fabricants de fils et câbles électriques et de communication. La dénomination est longue mais claire. Au-delà de la démarche commerciale initiée par Sycabel, ce magazine permet de prendre connaissance des technologies en présence pour le très haut débit. De plus l’accent est porté sur l’intérêt que porte le Syndicat pour les zones rurales et peu denses qui sont généralement délaissées par les opérateurs.

Les propositions formulées s’adressent donc en priorité aux Collectivités Territoriales pour montrer l’intérêt de la fibre optique pour tous. Les arguments avancés vont en faveur des indicateurs économiques, l’emploi, l’implantation d’entreprises nouvelles et innovantes, les dépenses de santé et le développement durable. L’appel au grand emprunt est bien entendu abordé pour un VRAI haut débit.

Ce magazine fait donc partie des « incontournables » à consulter de toute urgence.

Retrouvez le magazine THDmag en cliquant ici.

Et le portail de Sycabel en cliquant ici.

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

7 commentaires

  1. PhilMGN a écrit :
    Le fichier une fois téléchargé est annoncé par Foxit comme "non pdf" ou "corrompu". Une explication?
    marche tres bien foxit ...?! et ultra rapide

  2. Bonsoir, Voilà une intervention juste pour faire une petite remarque qui, je l'espère, sera un peu constructive. je l'espère seulement parce que je sais d'avance que je n'étofferai pas mes propos avec moult exemples. Ce que je remettrai en question ici n'est pas l'article en lui même, ni même l'intention, mais plutôt le concept de vulgarisation qui n'est pas toujours employé à bon escient, ou plutôt, correctement. Je comprends l'intérêt de la vulgarisation des technologies pour la rendre accessible à tous. Néanmoins, il faut faire attention à ne pas tomber dans l'excès au point de transmettre des informations trop incomplètes, inexactes, voire erronées. Alors peut-être est-ce parce que j'ai le nez dedans chaque jour que certaines choses me semblent être des énormités, mais j'espère avoir encore assez de recul pour pouvoir me permettre de tenir une telle position. Bien évidemment, je ne juge pas le fond de l'article, ni même la forme, mais seulement des bribes relevées de-ci de-là qui tendent à rendre la compréhension globale instable ou néantielle, ou même pire, de la pervertir. En outre, ce dossier semble s'adresser aux profanes ou néophytes, il est d'autant plus vital de peser chacune des informations avant de les diffuser. Je ne prétends pas pouvoir faire mieux en terme de vulgarisation, et je pense que c'est même un de mes principaux défauts, et je suis certain qu'il est difficile de l'employer avec intelligence et parcimonie. Cependant, et c'est là qu'est mon défaut (je suis trop intransigeant et perfectionniste) il est crucial de mettre un point d'honneur à vérifier que ses propos ne peuvent pas, ou le moins possible, être déformés et/ou mal interprétés. Pour d'autres points, je ne partage pas tout ce qui est écrit dans cet article, mais ça ne concerne que moi :) D'ailleurs, je devrais plutôt poster ma réactions sur leur site...

  3. costic a écrit :
    Bonsoir, Voilà une intervention juste pour faire une petite remarque qui, je l'espère, sera un peu constructive. je l'espère seulement parce que je sais d'avance que je n'étofferai pas mes propos avec moult exemples. Ce que je remettrai en question ici n'est pas l'article en lui même, ni même l'intention, mais plutôt le concept de vulgarisation qui n'est pas toujours employé à bon escient, ou plutôt, correctement. Je comprends l'intérêt de la vulgarisation des technologies pour la rendre accessible à tous. Néanmoins, il faut faire attention à ne pas tomber dans l'excès au point de transmettre des informations trop incomplètes, inexactes, voire erronées. Alors peut-être est-ce parce que j'ai le nez dedans chaque jour que certaines choses me semblent être des énormités, mais j'espère avoir encore assez de recul pour pouvoir me permettre de tenir une telle position. Bien évidemment, je ne juge pas le fond de l'article, ni même la forme, mais seulement des bribes relevées de-ci de-là qui tendent à rendre la compréhension globale instable ou néantielle, ou même pire, de la pervertir. En outre, ce dossier semble s'adresser aux profanes ou néophytes, il est d'autant plus vital de peser chacune des informations avant de les diffuser. Je ne prétends pas pouvoir faire mieux en terme de vulgarisation, et je pense que c'est même un de mes principaux défauts, et je suis certain qu'il est difficile de l'employer avec intelligence et parcimonie. Cependant, et c'est là qu'est mon défaut (je suis trop intransigeant et perfectionniste) il est crucial de mettre un point d'honneur à vérifier que ses propos ne peuvent pas, ou le moins possible, être déformés et/ou mal interprétés. Pour d'autres points, je ne partage pas tout ce qui est écrit dans cet article, mais ça ne concerne que moi :) D'ailleurs, je devrais plutôt poster ma réactions sur leur site...
    il faut vraiment n'avoir que ça a faire

  4. Costic est la preuve vivante qu'il faut une régulation pour modérer les affirmations des anonymes sur internet. Sinon contrairement à ce qu'il raconte, le propos de cette publication vise explicitement les collectivités territoriales, qui seront bien l'acteur majeur du THD devant les opérateurs. Quant aux inexactitudes qu'il prétend avoir relevées sans les citer, il suffit de savoir ce qu'est le SYCABEL pour en rire à gorge déployée !

  5. Réagir sur le forum