Fibre : l’accélération attendue du déploiement n’a pas eu lieu

0

Dans le cadre d’un nouvel observatoire, l’ARCEP (Autorité de régulation des télécoms) fait le point sur le déploiement de la fibre optique FTTH en France. Carte à l’appui.

De l’aveu même du gendarme des télécoms, une accélération du déploiement de la fibre optique sur le territoire est « nécessaire » si les opérateurs entendent respecter leurs objectifs de couverture. Pourtant, ce n’est toujours pas le cas : après des signes encourageants ces deux dernières années, le déploiement de la fibre n’accélère plus, et observe même un « léger ralentissement ».

Cela n’empêche pas les offres existantes de rencontrer un certain succès commercial : par rapport à l’an dernier, à la même période, le nombre d’abonnements très haut débit est passé de 5,1 à 6,5 millions en France. Cette croissance est essentiellement portée par l’explosion du FTTH (fibre optique jusqu’à l’abonné), qui représente désormais presque la moitié de ces abonnements :

  • FTTH : 2,9 millions (45%)
  • VDSL2 >30 Mbps et 4G fixe : 2,2 millions (34%)
  • Fibre avec terminaison coaxiale : 1,4 millions (21%)

Le chemin est encore long pour proposer le THD aux 21,7 millions d’abonnés haut débit, représentés à plus de 98% par les abonnements DSL.

Une carte des déploiements fibre en France

Conscient du manque d’information dont disposent les consommateurs et de la nécessité de mieux informer sur l’évolution des déploiements, l’ARCEP a créé une carte de couverture FTTH à travers le territoire.

Encore largement vierge à l’exception des grandes agglomérations, celle-ci permettra de suivre l’évolution des déploiements, trimestre après trimestre, et de connaître les opérateurs d’infrastructure à l’œuvre. Elle est librement accessible à l’adresse cartefibre.arcep.fr.

Un « mode avancé » permet d’y observer les données par communes, par départements, ou par type de zone réglementaire.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.