ARCEP : le très haut débit a maintenu le cap lors du deuxième trimestre 2020

0

Les chiffres intéressant notamment le déploiement de la fibre optique pour le deuxième trimestre de l’année en cours, ont été dévoilés hier par l’ARCEP.

Et malgré la crise sanitaire, ils sont encourageants puisque la Fibre Optique a connu une expansion plus forte que l’an passé sur la période concernée, des dispositions adaptées ayant été plus ou moins prises par les entreprises du secteur, afin de ne pas paralyser l’expansion des raccordements.

Une évolution par rapport à la situation au début du confinement gouvernée par la surprise d’une situation pour le moins inédite.

Au terme de cette analyse, nous pouvons constater le raccordement de près de 1,2 million de locaux supplémentaires au FTTH soit une augmentation de 10% par rapport à la période de référence prise l’an passé.

Une frustration cependant pour les opérateurs qui, s’ils avaient pu maintenir le rythme soutenu de l’an passé, auraient pu atteindre des records en la matière mais une mise à l’épreuve intéressante qui leur a permis de mettre à l’épreuve leurs capacités d’adaptation en situation particulièrement hostile.

Un goût d’amertume pour les zones très denses par contre, affectées par la situation sanitaire et l’impact des mesures gouvernementales de préservation de la population malgré une augmentation de la cadence du déploiement de près de 30 % par rapport à la même période en 2019, au contraire des zones AMII qui ont été privilégiées notamment chez Orange et SFR avec 700 000 éligibilités déclarées de plus ou les RIP qui ont accru leur parc avec 400 000 prises supplémentaires.

Le très haut débit a toujours le vent en poupe malgré les contraintes sanitaires.

Au total, au terme de l’audit dressé par l’ARCEP pour la période concernée, le très haut débit concerne pas moins de 26,1 millions de foyers répartis sur le territoire français dont 19,4 incluses dans les zones situées en dehors des zones très denses.

Source cartefibre.arcep.fr

Du côté de la politique commerciale des opérateurs, bonne nouvelle également avec un accroissement de près de 645 000 comptes ouverts supplémentaires soit un totale de 12,6 millions de foyers ayant souscrit au très haut débit avec une mutation technologique intéressante de l’ADSL vers la fibre lors de ces dernières années et concrétisées sur les mois pris pour référence.

Une période un peu bancale pour les opérateurs véritablement soucieux de limiter la casse et respecter leurs objectifs en matière de déploiement.

Des objectifs pour l’heure partiellement atteints et pour cause mais qui permettent à l’ensemble des prestataires de la filière très haut débit de maintenir la tête hors d’eau … du moins pour le moment.

Source ARCEP.

Partager

A propos de l'auteur

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Les commentaires sont fermés.