Elon Musk veut faire la peau à l’AppStore

0

S’il y a une chose qu’Elon Musk maîtrise sur le bout des doigts, c’est l’art du troll … et à ce titre, l’acquisition de Twitter était le meilleur cadeau qu’il puisse se faire.

Et comme il n’est jamais à court d’idées en la matière, c’est en tapant sur l’AppStore qu’il entend faire diversion au sujet des mauvais résultats obtenus par Twitter depuis son arrivée à la tête du réseau social, entre licenciements et départs volontaires mais tonitruants, ce qui a eu pour conséquence de révolutionner le marché des recettes publicitaires du Groupe.

En d’autres termes, ce sont entre 50 et 100 des plus gros acheteurs de publicité, qui ont interrompu leur collaboration commerciale et mis un terme aux campagnes diffusées sur Twitter alors que les recettes publicitaires représentaient sur l’année 202 plus de 750 millions USD.

Et ce ne sont pas les seules puisque d’autres ont déjà la mai sur la poignée et son prêts à prendre également la porte dans les délais les plus brefs, ce qui représenterait 255 millions USD de revenus de moins par rapport au début d’année.

Parmi elles, la firme de Cupertino, dont le budget publicitaire moyen est évalué à 48 millions USD uniquement sur le premier trimestre de l’année en cours, qui depuis lors est la cible de l’amertume d’Elon Musk, qui ne manque pas d’afficher son amertume sur son « jouet » : « Apple a pratiquement cessé de faire de la publicité sur Twitter. Détestent-ils la liberté d’expression en Amérique ? ».

Mais le problème n’est pas seulement financier, bien au contraire, et remet surtout en question la présence de l’application du réseau social sur l’AppStore, ce qui ferait dégringoler ses abonnements radicalement, surtout à l’heure où Elon Musk entend procéder à la mise en place d’une formule payante.

Car qui dit formule payante, dit prélèvement à la source par Apple et Google, des 30% de commission contractuellement prévus.

L’affaire est loin d’être terminée et comme Elon Musk n’est pas du genre à calmer le jeu, il y a fort à parier que le débat risque de tourner à l’aigre d’ici les semaines à venir.

mission de 30 % sur les abonnements.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.