Y’a-t-il des applications Freebox qui valent l’achat ?

27

Alors que les applications réalisées pour Elixir pouvaient se compter sur les doigts d’une main avant l’arrivée du Free Store, leur nombre a bien augmenté depuis. En un mois d’existence, le magasin d’applications made in Free a vu fleurir quantité d’applications, pour la plupart chères, mal réalisées, buggées ou sans grand intérêt…

Le constat est cinglant mais vient comme une évidence : si on trouve, au milieu du lot, quelques bons titres officiels (Tetribox) ou amateurs (Bouncebox), la tendance est à la médiocrité.

Et c’est ainsi qu’on passe d’un Al Zheimer (0,99 €), copie carbone au nom douteux du célèbre Akinator gratuit sur le web, à un Magic Cards (0,99 €) qui propose un « tour de magie » virtuel à usage unique, dont l’intérêt est proche du niveau de la mer.

On ose à peine parler de la pléiade d’applications pour adultes vendues entre 0,49 € et 2 € — pour ce prix, vous aurez droit à une poignée de photographies de mauvaise qualité détaillant un strip-tease, dont on se demande même si elles n’ont pas simplement été prises sur le net sans aucun accord…

Quel est l’intérêt d’acheter une application, même à faible coût, n’offrant rien de plus que ce que l’on peut déjà trouver, en bien mieux, gratuitement sur le web ?

Les développeurs comptent manifestement sur l’effet de curiosité pour réaliser des ventes. Avec des apps dont le temps de développement doit rarement dépasser l’heure complète, la rentabilité est de toute façon assurée — et le manque d’informations disponibles sur le Store (description détaillée, avis de consommateurs, screenshots…) joue en leur faveur.

Même les applications correctement réalisées pâtissent de limitations techniques plus que gênantes inhérentes à la Freebox ; ainsi, le module Météo (gratuit et officiel), lisible, doté d’un design original, souffre finalement d’un temps d’accès global — depuis le menu principal Free jusqu’au lancement effectif de l’application — dissuadant rapidement d’aller y jeter un coup d’œil.

On est bien loin de l’émulsion et de la quantité d’applications gratuites de bonne facture présentes sur Android ou iOS. La faute, sans doute en partie, à Elixir : un framework pas forcément aussi limité qu’à première vue, mais excessivement difficile à prendre en main pour les programmeurs, qui préféreront sans doute rester sur d’autres plateformes mieux maîtrisées.

Ironiquement, un peu comme l’évoque le nom initialement retenu pour sa déclinaison sur Alicebox — le placard à Hubert (rapidement changé pour Alice Store), ce Free Store sent bel et bien le renfermé. Il évoque un temps révolu, où les développeurs n’hésitaient pas à tenter de se faire de l’argent facile avec des applications de qualité discutable et où le modèle du shareware régnait sur le marché. Depuis, il y a eu Internet.

Cette situation n’est pas une fatalité, et il est tout à fait possible que de bonnes applications arrivent par la suite. Mais il faudra que Free réagisse vite ; à défaut de corriger le tir, il risque de laisser les efforts de quelques développeurs réellement talentueux se fondre au milieu des softs poubelle. Partant d’une bonne idée, le Free Store pourrait ainsi rapidement tomber dans l’oubli sans un support constant de la part du FAI. Pourvu qu’il ne connaisse pas le même sort que les Télésites ainsi que TV Perso, abandonnés à peine quelques mois après leur sortie…

Retrouvez chaque semaine l’édito du lundi sur Freenews

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

27 commentaires

  1. Derje Boven a écrit :
    "Y'a-t-il des applications Free Store qui valent l'achat ?", plutôt que "Y'a-t-il des applications Freebox qui valent l'achat ?" ...
    Pardon, mais quelle différence au juste ? Je ne connais aucune application Freebox qui soit vendue en dehors du Free Store.

  2. yoann007 a écrit :
    Je ne connais aucune application Freebox qui soit vendue en dehors du Free Store.
    D'une certaine manière, il n'y a bien des applis pour Iphone/Android payantes qui permettent de "piloter" la Freebox, non ?

  3. dipisoft a écrit :
    Je ne connais aucune application Freebox qui soit vendue en dehors du Free Store.
    D'une certaine manière, il n'y a bien des applis pour Iphone/Android payantes qui permettent de "piloter" la Freebox, non ?
    Applications Freebox, ce sont bien des applications poru la Freebox, pas pour iPhone ou Android. On parlera alors plus généralement d'applications Freenautes :p

  4. Pas tout à fait d'accord: il y a toujours un intérêt à mettre à disposition des applis sur un médium différent. Certains jeux proposés sur Nintendo DS ont leur équivalent flash gratuit sur le net et pourtant se vendent quand même. L'attrait est dans ce cas là l'aspect 'portable'. Idem pour pas mal de jeux sur les "smartphone's markets". Plus proche de l'idée du FreeStore, certains jeux ayant des équivalents gratuits se vendent 5 à 10 fois plus cher sur le WiiWare. Je pense que la même logique pourrait se retrouver pour le FreeStore où le 'use case' typique est différent de celui de l'utilisateur d'un ordinateur, genre: - le père de famille qui ne veut pas laisser ses enfants toucher aux ordis - le téléspectateur qui veut juste profiter d'une coupure pub pour se faire une partie - les applications 'familiales' où on se réunit devant la TV dans le canapé et on se passe la telco plutôt qu'être tous devant un écran de 15 pouces - la madame Michu que le simple fait d'allumer un ordinateur rebute. - etc... Bref, je pense qu'il y a un intérêt de proposer des applications sur une TV. On peut ajouter à cela que le prix des applis peu élevé n'incite pas à 'perdre' 1 heure pour trouver un équivalent sur le net: 1€ quand on voit qu'une place de ciné pour un film d'1h30 coûte 7-8 fois plus cher ou qu'un épisode de série de 40 minutes coûte le même prix, il faut relativiser aussi un peu.
    le manque d’informations disponibles sur le Store (description détaillée, avis de consommateurs, screenshots...) joue en leur faveur.
    C'est effectivement un souci ; avoir plus d'infos et de screenshots sur la box et un site où on pourrait lire les avis d'autres utilisateurs de telle ou telle appli serait intéressant effectivement. A noter que rien n'empêche les développeurs de proposer dès maintenant une version "démo" limitée de leur appli en plus de la version payante. Ceux qui proposeront du payant ET de la qualité opteront probablement pour cette voie là.
    Je pense aussi ; il faut savoir laisser le temps au temps et les applis de meilleure qualité arriveront petit à petit. Ne jettons pas le bébé avec l'eau du bain même pas un mois après sa naissance. Tout cela prend du temps (j'en sais quelque chose ;))
    Pourvu qu’il ne connaisse pas le même sort que les Télésites ainsi que TV Perso, abandonnés à peine quelques mois après leur sortie...
    Ce sera l'inverse amha: le FreeStore montera en intérêt quand la Freebox v6 sortira. Et les principales limitations actuelles (puissance CPU, GPU/3D) disparaîtront probablement. Je me demande même si Free ne voit pas le store actuel comme une 'béta' en attendant la v6 : preuve qu'ils y pensaient déjà, les ingé. Free avaient dit pendant les Elixir Dev Days que le store serait compatible avec la v6. En attendant, je préfère que Free ait mis à disposition le store dès maintenant plutôt qu'avoir attendu la v6: ça laisse plus de temps aux dév. de se faire la main et tous les possesseurs de freebox v5 peuvent en profiter. Comme on dit : qui peut le plus peut le moins ;)

  5. Merci à Freenews de mettre ainsi les pieds dans le plat ! Alors qu'on vous reproche souvent d'être complaisant avec Free, ça montre que ce n'est pas le cas. Vous êtes même un peu dur avec les développeurs, car vu la difficulté de se plonger dans Elixir, le développement a surement pris un peu plus d'1 heure... Quoi qu'il en soit, je crois que l'échec de Free sur ce point vient qu'ils ont (comme beaucoup) été cette fois en position de suiveur (d'Apple avec son AppStore) et non pas de précurseur. Et surtout ils ont copié bêtement, sans chercher à adapter au contexte. Une Freebox n'est pas un smartphone, les besoins et les capacités ne sont pas les mêmes. ça ne sert à rien de courir après les jeux ou bien les widgets d'information ; la Freebox n'est pas assez puissante pour jouer aux jeux de 2010 dans les standards d'une console, n'offre même pas une interface innovante (comme l'accéléromètre ou le tactile de l'iPhone) pour compenser ; la Freebox n'offre pas non plus une expérience internet en tant que telle qui puisse être supérieure à un ordinateur à clavier ou à un iPad tactile se trouvant à côté. Là où les applis Freebox auraient pu se démarquer, c'est sur les 2 seules valeurs ajoutées : la communauté des "Freenautes" et la TV. Il aurait donc fallu pour cela que le SDK inclut en standard un GameCenter (comparaison de scores et recherche de partenaires de jeux), du tchat (texte, téléphonie, voire vidéo conf), et surtout toute la partie vidéo (TV, zapping, films sur le disque dur, photos, ...) ! Une killer app serait une sorte de TiVio plus rapide, où on pourrait surimposer un programme TV de son choix par dessus la télé, twitter à ses amis de ne pas louper le programme TV intéressant qu'on est en train de regarder, naviguer dans ses DivX avec des fonctions d'aperçu des vidéos, mettre à disposition ses photos (stockées sur le disque dur ou sa clé USB) pour visionnage sur la freebox de ses parents, ... Le jour où Elixir sera un SDK avec des API pouvant adresser les spécificités de la Freebox, le FreeStore aura peut-être un avenir.

  6. sd a écrit :
    Quoi qu'il en soit, je crois que l'échec de Free
    Faudrait attendre un peu avant de conclure au bout de moins d'un mois ;)
    Il y a quantité d'idées de jeux et de services qui peuvent être intéressants sans pour autant nécessiter une puissance fabuleuse ; regarde la Wii et leur idée (géniale) de ne plus donner dans la surenchère technologique pour s'adresser à un autre public.
    Là où les applis Freebox auraient pu se démarquer, c'est sur les 2 seules valeurs ajoutées : la communauté des "Freenautes" et la TV. Il aurait donc fallu pour cela que le SDK inclut en standard un GameCenter (comparaison de scores et recherche de partenaires de jeux), du tchat (texte, téléphonie, voire vidéo conf)
    Tout est possible, il suffit de le développer. BounceBox en propose quelques uns (chat, classement de joueurs, recherche de partenaires de jeu). Pour le reste, ça viendra probablement, laissons du temps au temps.
    Ca aussi c'est en cours de mise à disposition dans le toolkit par les ingé. free.
    Une killer app serait une sorte de TiVio plus rapide, où on pourrait surimposer un programme TV de son choix par dessus la télé, twitter à ses amis de ne pas louper le programme TV intéressant qu'on est en train de regarder, naviguer dans ses DivX avec des fonctions d'aperçu des vidéos, mettre à disposition ses photos (stockées sur le disque dur ou sa clé USB) pour visionnage sur la freebox de ses parents, ...
    Dès qu'Elixir aura encore un peu évolué (vidéos & chargement de ressources via le net), la majorité des services dont tu parles seront possibles.
    Le jour où Elixir sera un SDK avec des API pouvant adresser les spécificités de la Freebox, le FreeStore aura peut-être un avenir.
    Donc il a un avenir, et probablement encore plus quand la v6 sortira ;)

  7. Pour être parfaitement clair vis à vis de ma position: je ne suis pas VRP Free et si le FreeStore devait disparaître demain ça ne m'empêcherait pas de dormir la nuit (ce serait même plutôt le contraire, je dormirais un peu plus ;)) Je suis également de ceux qui trouvent dommage (et dommageable pour le store) de voir que les premières applis payantes offrent une qualité médiocre (voire moins). Enfin il est clair que si Free décidait de mettre un peu plus de moyens dans ce projet, les choses pourraient aller plus vite et la qualité et la quantité d'applis disponibles serait à la hausse. Ceci dit, je continue à penser: - que tout n'est pas plus 'tout noir' que 'tout blanc' et que jeter le bébé avec l'eau du bain est totalement prématuré. - que le succès d'un Bouncebox (à vrai dire au delà de mes espérances) montre qu'il peut y avoir un public pour des applis sur la TV. - et donc que ce genre d'initiative a du potentiel (et en aura probablement encore plus quand la v6 sortira et qu'Elixir aura mûri encore un peu). Je pense surtout qu'il faut un minimum laisser le temps que les choses se mettent en place et qu'on verra petit à petit arriver des choses de plus en plus intéressantes pour tout le monde.

  8. Comme précisé en fin d'article, ce n'est pas une fatalité, effectivement, et il ne faut pas trop précipiter les choses : un mois, ce n'est pas grand-chose à l'échelle d'un service. De même, je tiens à le rappeler, on n'a jamais été contre le fait de mettre quelques euros dans une application lorsqu'elle est de qualité (et je pense qu'on l'a assez dit dans certains de nos dossiers, par exemple en ce qui concerne FreeGo pour iPhone...). Le problème c'est que quand on est dans le domaine de l'attrape-couillons (il n'y a pas d'autre mot), ce n'est pas défendable, même quand ça ne coûte que 0,99 € ! Proposer un équivalent de qualité à un service web, moyennant un faible coût pour l'avoir directement sur sa télé, ça se défend. Proposer un minable ersatz (pour ne pas dire "plagiat") ou une application parcourue en 20 secondes, non. Ce n'est pas nécessairement la faute de Free si les opportunistes se sont précipités sur le service, et c'est d'ailleurs tout à leur honneur de ne pas pratiquer de filtrage à l'entrée ; cependant, on ne m'empêchera pas de penser que si Elixir était fourni de manière plus claire — avec une VRAIE documentation et sans galères d'install/compilation, par exemple — on aurait plus de chances de voir apparaître des applications de meilleure qualité, plus travaillées. De même, une interface plus claire, plus riche en infos, serait très utile pour ne pas se faire avoir (et on sait qu'un user qui a le sentiment d'avoir gaspillé son argent une seule fois sera très réticent à faire le moindre nouvel achat sur la plateforme...). A titre personnel, j'ai la crainte que Free fasse exactement pareil que pour TV Perso : laisser un service génial couler faute de support, sans mise à jour, miné par ses imperfections, ses bugs à répétitions et son absence de modération. TV Perso, avec quelques améliorations en termes d'interface, et pourquoi pas une connectivité web, ça aurait pu devenir quelque chose d'énorme (à plus forte raison avec l'arrivée de la fibre et ce que ça implique en termes de diffusion live). Pourtant, qui l'utilise encore de nos jours ?

  9. yoann007 a écrit :
    Le problème c'est que quand on est dans le domaine de l'attrape-couillons (il n'y a pas d'autre mot)
    +1
    +1
    on ne m'empêchera pas de penser que si Elixir était fourni de manière plus claire — avec une VRAIE documentation et sans galères d'install/compilation, par exemple — on aurait plus de chances de voir apparaître des applications de meilleure qualité, plus travaillées.
    Probable, d'où l'idée que free serait bien inspiré de mettre plus de gens sur le projet. Sauf peut-être un point: installer une environnement de développement fonctionnel pour Elixir c'est maintenant: - soit une Ubuntu et trois lignes (pas plus) à copier/coller dans un terminal (c'est ce que j'utilise). - soit une image VirtualBox à télécharger et à démarrer. Bref, rien de très compliqué ni fastidieux.
    +1
    TV Perso, avec quelques améliorations en termes d'interface, et pourquoi pas une connectivité web, ça aurait pu devenir quelque chose d'énorme
    Euh ... -1 ;) Perso je n'ai jamais vraiment cru en TV Perso et c'est tout l'inverse pour le FreeStore (mais ce n'est que mon avis).
    A titre personnel, j'ai la crainte que Free fasse exactement pareil que pour TV Perso : laisser un service génial couler faute de support, sans mise à jour, miné par ses imperfections, ses bugs à répétitions et son absence de modération.
    -1 également: le projet est toujours aussi actif du côté de Free et amha Free pense le FreeStore actuel comme une béta qui prendra toute son ampleur pour la future box (c'est ce que j'essayais de dire quand je parlais des ingé. free qui ont évoqué la v6 aux Elixir Dev Days).

  10. Réagir sur le forum