Le nouveau visage du web

16

C’est ballot screen

Cette fois-ci, ça y est ! Free Mobile a décroché sa licence 3G, c’est la grosse actu de la semaine. Mais vous n’y avez pas échappé et vous en avez déjà tellement entendu parler que je ne vais pas vous imposer une énième analyse du sujet, d’autant que je l’ai déjà fait la semaine dernière.

L’autre grosse actualité de la semaine (pourtant passée presque inaperçue), c’est l’accord passé entre la Commission européenne et Microsoft, qui met ni plus ni moins fin à l’hégémonie du navigateur maison de la firme, Internet Explorer, sous Windows.

La plainte pour « abus de position dominante », déposée par l’éternel concurrent norvégien, Opera Software, a finalement fonctionné au-delà des espérances. Microsoft a décidé d’écouter les revendications de ses propres concurrents et a ainsi développé un outil de choix du navigateur, qui sera mis en place en mars prochain, aussi bien pour les nouvelles copies de Windows 7 que pour les installations déjà existantes de Windows 7, Vista et XP (par le biais d’une mise à jour). De plus, la firme de Redmond pourrait très bien, par volonté de simplification ou d’unification, choisir d’appliquer cette mesure partout dans le monde, bien que l’obligation ne touche que les pays de l’Union Européenne.

Cette mesure devrait principalement avoir pour effet de rééquilibrer les parts de marché entre les navigateurs, et notamment de mettre en avant les navigateurs les plus à la pointe. D’une certaine façon, cela pourrait accélérer la prise en charge de nouveaux standards encore peu utilisés, comme le HTML 5 ou le CSS 3… complètement inconnus d’Internet Explorer actuellement, donc difficiles à utiliser sur un site web à grande échelle. Derrière cette mesure, qui ne touche en apparence que les utilisateurs de Windows, pourrait se cacher une mini-révolution pour l’ensemble des internautes !

Très paradoxalement, Windows devient également un des systèmes d’exploitation les plus transparents sur la question. Le choix du navigateur sera demandé à l’utilisateur lors de la mise à jour ou de l’installation, ce qui n’est que très rarement le cas ailleurs. Les distributions Linux les plus populaires embarquent un navigateur par défaut (par exemple, Firefox). Il est certes très simple de le désinstaller ou de le changer, mais le choix n’est pas proposé d’emblée à l’utilisateur néophyte et relève parfois d’accords commerciaux (c’est notamment le cas avec Canonical, société éditrice d’Ubuntu).

L’intention de base de la Commission européenne était de mettre fin à ce qui était considéré comme un abus de position dominante (Windows équipant plus de 85% des ordinateurs de la planète). Le dossier semble avoir été bien mené, à ce sujet. Mais réflexion faite, ne serait-ce pas le meilleur moment pour recommander ce type de « bonnes pratiques » à tous les éditeurs ? On ne verrait en effet pas d’un mauvais œil un tel sélecteur sous Mac OS ou encore Mandriva…

En guise de conclusion, on pourra également se demander ce qu’il adviendra d’Internet Explorer. Désormais mis en concurrence directe avec d’autres logiciels, plus complets, plus récents, plus légers… IE pourrait très bien perdre des parts de marché significatives. Microsoft décidera-t-il de surprendre la populace en sortant un IE 9 moderne et compétitif, ou conservera-t-il son éternel poil dans la main ? L’avenir de son navigateur en dépendra…

Retrouvez chaque semaine l’édito du lundi sur Freenews

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

16 commentaires

  1. Franchement le désabus de position dominante profite à qui ??? à Opéra ? à Google ? en tous cas pas à l'utilisateur Ducon. Déjà que Win7 avait "oublié" le programme de messagerie email (perdu Outlook ou winmail au profit de l'usine a gaz en ligne), maintenant il faudra se debrouiller pour télécharger le lourdingue firefox ou les malingres Safari, voire payer pour IE. Du grand n'importe quoi. En attendant (Free?), Bouygues, Orange et l' autre continue de se goinfrer pour faire payer à la minute.

  2. David Meyers a écrit :
    Franchement le désabus de position dominante profite à qui ??? à Opéra ? à Google ? en tous cas pas à l'utilisateur Ducon. Déjà que Win7 avait "oublié" le programme de messagerie email (perdu Outlook ou winmail au profit de l'usine a gaz en ligne), maintenant il faudra se debrouiller pour télécharger le lourdingue firefox ou les malingres Safari, voire payer pour IE. Du grand n'importe quoi. En attendant (Free?), Bouygues, Orange et l' autre continue de se goinfrer pour faire payer à la minute.
    Hein, quoi. N'importe quoi !

  3. David Meyers a écrit :
    Franchement le désabus de position dominante profite à qui ??? à Opéra ? à Google ? en tous cas pas à l'utilisateur Ducon. Déjà que Win7 avait "oublié" le programme de messagerie email (perdu Outlook ou winmail au profit de l'usine a gaz en ligne), maintenant il faudra se debrouiller pour télécharger le lourdingue firefox ou les malingres Safari, voire payer pour IE. Du grand n'importe quoi. En attendant (Free?), Bouygues, Orange et l' autre continue de se goinfrer pour faire payer à la minute.
    Est-ce quelque prog. te rend satisfait ?

  4. Sur le fond, il faut bien admettre que la "victoire" de la commission Européenne n'est que sur le papier... Certains, en décortiquant les rapports incestueux entre un système M$ et IE, estimeraient que plus de 90% de ce qui est utilisé par IE est en fait directement intégré au kernel des systèmes M$! Les mêmes prétendent que ce qui fait la "force" de IE est également une des grandes faiblesse des système M$, IE et ses composants restant une des portes d'entrée des plus "sûres" de virus et autres chevaux de Troyes, du fait de ce lien trop étroit... Mais ces "décortiqueurs" se fourrent peut-être le doigt dans l'oeil jusqu'au coude! Pour en revenir à l'essentiel, je souhaiterais très fortement que l'on me dise pourquoi, avec les années d'expérience de notre ami M$ et ses moyens financiers, ce système d'exploitation est encore aussi perméable aux virus et autres cousins, obligeant bientôt à consacrer un core complet au fonctionnement d'un anti-virus, de plus en plus difficile à "maintenir en forme"? J'ai vaguement l'impression qu'un jour ou l'autre, l'utilisateur lambda finira par se rendre compte qu'on le prend vraiment pour une bille! :P

  5. fautpasbouderbouddha le

    Quoiqu' il en soit, le nombre de navigateurs gratuits permet d' essayer et de choisir! Et moult programmes à l' image de sandboxie permettent de naviguer de manière sécurisée, d'autres de manière anonyme... Alors, ou est la polémique?

  6. David Meyers a écrit :
    Franchement le désabus de position dominante profite à qui ??? à Opéra ? à Google ? en tous cas pas à l'utilisateur Ducon. Déjà que Win7 avait "oublié" le programme de messagerie email (perdu Outlook ou winmail au profit de l'usine a gaz en ligne), maintenant il faudra se debrouiller pour télécharger le lourdingue firefox ou les malingres Safari, voire payer pour IE. Du grand n'importe quoi. En attendant (Free?), Bouygues, Orange et l' autre continue de se goinfrer pour faire payer à la minute.
    je crois qu'il faut pas tout mélanger Il faut aussi penser au W3C, le css3 et html 5, très prometteur pour l'"utilisateur"... Bloqué pour le moment car IE l'ignore... Je pense que l'on devrait en faire de même pour les Système d'exploitations... Et surtout arréter les ventes de pc avec Windobe pré-installé de force et multes logiciels publicitaires... (bien séparer le hard du soft)

  7. C'est inadmissible. On pense à Windows mais pas aux OS alternatif ! Sur mon Ubuntu ou mon Mac OS X, je n'ai pas le choix !!!! Je n'arrive pas a mettre IE dessus :P ... désolé ... Plus sérieusement, c'est plutôt une bonne nouvelle pour laisser jouer la concurrence et que les navigateur alternatifs ne soient pas que pour les initiés. Mais la remarque concernant les autres OS est juste. Même si le taux de pénétration des autres OS est plutôt faible, le fait que Safari soit installé sur Mac OS est équivalent au fait que Windows vienne avec un IE. De la même façon pour certaines distribution de Linux. C'est vrai que pour moi, un initié, ce débat est pratiquement sans intérêt. Je sais ce que je veux et où le trouver. Mais pour un utilisateur très néophyte (est-ce bien la majorité ?), il utilise son IE car il ne sait même pas que autre chose peux lui présenté "Internet" ? Ou tout simplement, pourquoi utiliser autre chose que IE, puisque, de part sa position dominante, tous les éditeurs de site Web font tout pour que cela fonctionne avec IE et que donc ce sera lui qui affichera le mieux le Web ? C'est plutôt une bonne nouvelle pour cette raison. De part sa position dominante, IE a une tendance fâcheuse à imposer ses "standards", et à freiner certaines innovations tant qu'elles ne seront pas implémentée dedans celon le bon vouloir de Microsoft.

  8. N'importe quoi ! Windows devrait pouvoir faire laisser ce qu'ils jugent necessaire pour que leur OS soit friendly. Si apres qqn n'est pas content il se met son soft et il fait pas chier. Moi j'utilise un autre soft que l'explorateur windows (total commander) alors faut il jarter l'explorateur pour que tt le monde puisse tester d'autre explorateurs et choisir le sien ? Arretez le delir !

  9. Réagir sur le forum