La communauté Free est-elle fatiguée ?

0

Free a ceci de particulier qu’il est sans doute le seul fournisseur d’accès à Internet français capable de rallier des communautés bénévoles et motivées à sa cause. Cette force lui permet d’avoir notamment une grande présence sur le net, avec des sites communautaires très actifs proposant news, discussion et entraide. Mais plus que ça, c’est un véritable vecteur de création et de développement, comme on a pu le voir lors du lancement du Freeplayer en juillet 2005…

A l’époque, quelques semaines avaient suffi pour voir émerger de nombreux mods venant compenser la faiblesse du Freeplayer par défaut. Finies les playlists à générer, les mods amateurs (écrits en HTML !) apportaient progressivement de vrais explorateurs de fichiers sur l’écran de télévision, puis des interfaces soignées, des services externes… jusqu’à devenir les simili media centers qu’on connaît aujourd’hui, permettant de regarder les vidéos Youtube, les dernières bande-annonces cinéma, de lire ses mails ou ses flux RSS…

Pourtant, aujourd’hui, la communauté de développeurs semble fatiguée. Pas nécessairement démotivée, mais moins présente, moins active… que se passe-t-il ?

Les derniers services lancés par Free, misant tout sur le soutien de la communauté, n’ont pas rencontré le succès escompté. Je pense tout particulièrement à TVperso Freebox qui, après des départs encourageants (des émissions en live en nombre, une véritable petite communauté de présentateurs avec des rendez-vous réguliers…), ne dispose plus aujourd’hui qu’une audience confidentielle et de moins en moins de diffuseurs réguliers.

Plus récemment, les télésites ont fait leur apparition. Le principe est similaire à celui des mods Freeplayer (à quelques détails près, il s’agit du même HTML), cela permettait donc en théorie de faire de belles choses… On pouvait imaginer des portails thématiques, services interactifs etc. qui seraient devenu comme une seconde page d’accueil pour les Freenautes. Hélas, à l’exception de quelques initiatives isolées comme TiVio, rien de tout cela n’a vu le jour. Les temps, comme les œufs, sont durs…

Ces services, tous inédits à la concurrence et intéressants dans leur principe, souffrent du même défaut : un manque de permissivité évident, dû à une absence de finition et de suivi. Dans le cas de TVperso, ce sont ses bugs à répétition, et l’impossibilité d’envoyer des fichiers vidéo, ou encore de pouvoir y accéder depuis un simple navigateur, qui l’ont affaibli. Les télésites ont quand à eux pâti du vieillot HTML 4 Freebox, des années après le Freeplayer ; on peut imaginer la lassitude des développeurs de devoir continuer à repousser les limites d’un langage peu documenté et dépassé en tous points en 2008…

Néanmoins, Free semble avoir compris le message. Les Elixir Dev Days, consacrés aux développeurs Elixir (l’API dédiée aux jeux Freebox, aux applications en général, et plus si affinités) le prouvent ; les créateurs ne seront pas laissés à l’abandon. Du moins, pas tout de suite. Si Elixir reste pour le moment peu adopté et complexe (on ne recense à l’heure actuelle quasiment aucun jeu amateur), les efforts de Free pour l’adapter aux besoins des développeurs et leur procurer des informations sur l’évolution du service, l’API réseau etc. sont perceptibles. Cela sera-t-il suffisant pour alimenter le futur Application Store pour autant ?

La communauté de créateurs et de développeurs, lassée des promesses non tenues et du manque de support, ne se laisse plus dompter aussi facilement. A défaut d’argent, son carburant principal reste la motivation. Et pour lui en insuffler, la balle est désormais dans le camp de Free…

Retrouvez chaque semaine l’édito du lundi sur Freenews

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.