La communauté Free est-elle fatiguée ?

19

Free a ceci de particulier qu’il est sans doute le seul fournisseur d’accès à Internet français capable de rallier des communautés bénévoles et motivées à sa cause. Cette force lui permet d’avoir notamment une grande présence sur le net, avec des sites communautaires très actifs proposant news, discussion et entraide. Mais plus que ça, c’est un véritable vecteur de création et de développement, comme on a pu le voir lors du lancement du Freeplayer en juillet 2005…

A l’époque, quelques semaines avaient suffi pour voir émerger de nombreux mods venant compenser la faiblesse du Freeplayer par défaut. Finies les playlists à générer, les mods amateurs (écrits en HTML !) apportaient progressivement de vrais explorateurs de fichiers sur l’écran de télévision, puis des interfaces soignées, des services externes… jusqu’à devenir les simili media centers qu’on connaît aujourd’hui, permettant de regarder les vidéos Youtube, les dernières bande-annonces cinéma, de lire ses mails ou ses flux RSS…

Pourtant, aujourd’hui, la communauté de développeurs semble fatiguée. Pas nécessairement démotivée, mais moins présente, moins active… que se passe-t-il ?

Les derniers services lancés par Free, misant tout sur le soutien de la communauté, n’ont pas rencontré le succès escompté. Je pense tout particulièrement à TVperso Freebox qui, après des départs encourageants (des émissions en live en nombre, une véritable petite communauté de présentateurs avec des rendez-vous réguliers…), ne dispose plus aujourd’hui qu’une audience confidentielle et de moins en moins de diffuseurs réguliers.

Plus récemment, les télésites ont fait leur apparition. Le principe est similaire à celui des mods Freeplayer (à quelques détails près, il s’agit du même HTML), cela permettait donc en théorie de faire de belles choses… On pouvait imaginer des portails thématiques, services interactifs etc. qui seraient devenu comme une seconde page d’accueil pour les Freenautes. Hélas, à l’exception de quelques initiatives isolées comme TiVio, rien de tout cela n’a vu le jour. Les temps, comme les œufs, sont durs…

Ces services, tous inédits à la concurrence et intéressants dans leur principe, souffrent du même défaut : un manque de permissivité évident, dû à une absence de finition et de suivi. Dans le cas de TVperso, ce sont ses bugs à répétition, et l’impossibilité d’envoyer des fichiers vidéo, ou encore de pouvoir y accéder depuis un simple navigateur, qui l’ont affaibli. Les télésites ont quand à eux pâti du vieillot HTML 4 Freebox, des années après le Freeplayer ; on peut imaginer la lassitude des développeurs de devoir continuer à repousser les limites d’un langage peu documenté et dépassé en tous points en 2008…

Néanmoins, Free semble avoir compris le message. Les Elixir Dev Days, consacrés aux développeurs Elixir (l’API dédiée aux jeux Freebox, aux applications en général, et plus si affinités) le prouvent ; les créateurs ne seront pas laissés à l’abandon. Du moins, pas tout de suite. Si Elixir reste pour le moment peu adopté et complexe (on ne recense à l’heure actuelle quasiment aucun jeu amateur), les efforts de Free pour l’adapter aux besoins des développeurs et leur procurer des informations sur l’évolution du service, l’API réseau etc. sont perceptibles. Cela sera-t-il suffisant pour alimenter le futur Application Store pour autant ?

La communauté de créateurs et de développeurs, lassée des promesses non tenues et du manque de support, ne se laisse plus dompter aussi facilement. A défaut d’argent, son carburant principal reste la motivation. Et pour lui en insuffler, la balle est désormais dans le camp de Free…

Retrouvez chaque semaine l’édito du lundi sur Freenews

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

19 commentaires

  1. Le juste retour des choses... Fidélisation "technologique" développée uniquement dans le sens client >fournisseur est inédit à ce jour dans les annales marketing. C'est à dire sans rien en retour ! La fid est prolifique lorsqu'elle est à 2 sens et que les uns retrouvent ce que l'autre gagne ou tout au moins partage le bénéfice. Chez Free, cela n'est pas encore à l'ordre du jour ou alors "silencieusement". D'autre part, aujourd'hui, le marché n'est pas encore saturé et la Fid client n'est pas encore à l'ordre du jour chez les marketeurs. Ils préfèrent la Pub même si le message est brouillé entre tous les acteurs qui racontent peu ou prou la même chose (prix, services, techniques, etc.). Alors fatigue, ou bien lassés par les promesses les "actifs" cèdent au déchantement. Attention, ceux qui ont adoré seront les premiers à brûler le veau d'or. A moins que Free ne s'active pour mieux fidéliser, et par exemple, utiliser le parrainage et autre technique valorisante pour le CLIENT technique ou non et ainsi, encore, nous étonner par ses principes marketing"... Mais n'est-il pas préférable pour un marketeur d'être reconnu par sa pub dans tous les médias, que par des actions non valorisées dans les médias de sa profession... alors wait and see...

  2. D'accord avec Dom31, on ne reçoit des news uniquement par les forum du style Freenews ou autres. Même en m'étant inscrit à la newsletter de Free (j'ai recommencé plusieurs fois craignant le 'trompage' de mail), je n'ai jamais reçu le moindre mail. Le dégroupage de la zone du NRA dont je dépends est toujours prévu courant 2008. J'ai vraiment la mauvaise sensation d'être pris pour une vache à lait. Avec de tels agissements de la part de Free, il n'est pas étonnant de voir se lasser les gens à la longue.

  3. De même pour les appli multi-poste sur Mac OSX, je sent la lassitude :-( Il y avait le prometteur iMagneto (http://imagneto.sourceforge.net/) dont le développeur commence à marquer le pas (gestion de la télécommande Apple Remote absente sous mac os x 10.6, enregistrement en mode standard uniquement, disparition du logo des chaines...) et Dentifreex (http://dentifreex.free.fr/) dont le developpeur n'as pas porté l'appli sous mac os x 10.6 (bon, il n'a pas de 10.6 il semblerait, on va pas le blamer). C'est dommage car sur mac, terminer ces applications en ferait des killer app : imaginez sur un iMac 24 ou 27 pouces le confort de regarder la TV ! Au passage, si vous connaissez d'autres appli sympa qui feraient la même chose, n'hésitez pas à commenter ;-) ça évitera le retour à la playlist dans VLC.

  4. C'est évident que le coexistence et la cohabitation des communautés "open" ,libres et bénévoles dans l'esprit de R.STALLMAN et les économies de marché fondées sur la pub ou la bourse sont difficiles car les objectifs sont vraiment différents et pas toujours compatibles ! :rolleyes:

  5. Je vais vous donner mon avis (qui ne vaut que ce qu'il vaut) : Pour me situer, j'ai participé aux Elixir Dev Days avec dans l'idée de développer un jour des appli FreeStore et j'ai apprécié ce petit week end fort sympathique et notamment l'accueil chaleureux des équipes de Free (et de certains bénévoles). Je suis un "pro" Free sans être fanboy depuis le début pratiquement et je pense sincèrement que Xavier Niel est un exemple à suivre pour les entrepreneurs Français tant il a prouvé qu'on pouvait faire cohabiter convictions personnelles et succès commercial exceptionnel. Je fais également partie des freenautes de plus en plus nombreux et peut être même majoritaires aujourd'hui qui pensent que quelque chose s'est cassé entre Free et sa base d'abonnés lors du départ de Mickael Boukobza en 2007. Xavier Niel avait mis en place les fondamentaux de la société (démocratisation du web de qualité à prix cassé et multitude de nouvelles options offertes aux abonnés qui profitaient ainsi directement des fruits de la croissance d'Iliad), Mickael Boukobza ressemblait à ses abonnés et faisait alors partager son enthousiasme au rythme des annonces de Free. De très nombreux clients alors remplaçaient purement et simplement le département marketing de Free en vantant les mérites du petit FAI auprès de leurs amis, familles et contacts sur le net. Je pense qu'on trouvera ici des milliers de freenautes qui ont assuré le SAV d'installation auprès de leur parents, cousins, amis, voisins etc. Tout cela gracieusement car ce qui comptait alors c'était l'esprit Free ! Aujourd'hui cet esprit fait de technologie, d'innovation, d'entraide et de liberté est menacé ! Depuis 2 ans environ les choses ont commencé à changer donnant l'impression que Free rentrait dans le rang et cherchait un modèle purement économique en s'asseyant sur les acquis idéologiques qui ont participé à son succès. Depuis quelques mois enfin, ce sont les sites pro Free qui relaient cette inquiétude et dévoilent au grand public que Free va mal, non seulement car les ses PdM n'ont jamais régressé aussi vite (une première en 10 ans) mais aussi et surtout car les Freenautes y croient de moins en moins. Je ne vais pas revenir ici sur la liste d'erreurs stratégiques commises par Maxime Lombardini depuis des mois (et assumées par Xavier Niel puisque le D.G. est toujours en place à ce jour) mais juste donner mon sentiment de développeur : le kit Elixir part d'une excellente idée, je l'ai d'ailleurs suggérée quelques mois avant son officialisation, mais souffre de gros défauts peut être rédhibitoires : On a l'impression qu'alors que Iliad a un C.A. de plus d'un milliard d'euros, ce type de projet est monté avec des bouts de ficelles sans aucune ambition assumée. Récompenser les gens qui se sont impliqué autant depuis toutes ces années ne pèserait sans doute pas lourd dans le budget d'Iliad, que ce soit en écoute ou en nature. Ainsi on a le sentiment que ces projets sont juste lancés pour la comm' sans conviction (un peu comme ce qui se fait à la concurrence). Free a perdu de son pouvoir de séduction, rien n'est irréversible même si la pente sera dure à remonter, mais je suis persuadé que si les changements n'ont pas lieu très rapidement à présent, il sera trop tard pour inverser la tendance. D'ailleurs Free est dos au mur et si rien ne change rapidement (en clair, dans les mois qui viennent) ce sera la fin d'une aventure et pas seulement pour les développeurs bénévoles.

  6. J'avais ecrit un truc dans le genre y a un mois de ca

    Tiens en parlant de la Wii ! La Wii a Opera et j'en suis plutôt satisfait... Je ne vois pas ce qui freine les FAI a mettre en place ce genre d'offre de soft embarqué ! Le budget ? les licences ? la stratégie ? Enfin ce que je me dis c'est que Free a le syndrome du "stagiaire" avoir un max de ressource gratuite ! Le coté obscure du sacrosaint OPEN Source. Le business plan du marketplace a la iStore qu'ils viennent d'adopter leur va si bien ! Attention je ne critique pas l'OpenSource, seulement les dérives. Tout ca pour dire que l'on ne s'étonne pas que l'innovation Free a connu un frein ces derniers temps car l'intérêt originel du dev geek no life pour la freebox est tombé au fur et a mesure. Leur SDK devrait relancer la machine a innovation a moindre de cout, sauf que cette fois les vrais innovateurs auront enfin la possibilité de se rémunérer! Enfin la je pense un peu a voix haute !

  7. Une interprétation également possible de cette "fatigue" ... La perte d'identité de l'internet qui va de paire avec sa vulgarisation. Ces développeurs actifs du monde du logiciels libres ont été aspirés dans la mouvance du libre ... cette image de liberté qu'avait le net les a rendu prolifique car en bossant pour les autres ils bossaient pour leur propre passion ... Une passion ça s'entretient mais ça se tue aussi ....cet esprit de liberté se heurte de plus en plus avec des barrières qui vont à l'encontre de cette mouvance, ce qui déconcerte puis démobilise. DADVSI, Hadopi 1, Hadopi 2 qui pourrissent l'estime qu'on avait du net libre, le business des FAI qui est devenu plus une bataille ostensible de recrutement de clients plutôt que d'offrir une offre généreusement novatrice ... En un mot les FAI cherchent à vendre et aucun ne tentent désormais de séduire pour qu'on les achète (comme free avant) ... subtilité sémantique diront certains, mais la nuance est énorme. Donc Aujourd'hui le produit n'est plus le même : on ne vend plus que du téléphone illimité, de la TV, et accessoirement de l'internet ... un internet moins libre, moins mode avec un intérêt pionnier en décadence ... pas étonnant que la passion et l'implication désintéressées des développeurs se liquéfient ! Certes le libre continuera, car il y a une économie du libre ... mais le développeur passion va devenir plus rare laissant place à un développeur certes bénévole mais "professionnel" car cherchant à se faire un nom et une ligne sur le C.V. Bon je fais sûrement de quelques cas une généralité et je caricature la situation mais cette tendance me semble engagée ... Une mutation est également en marche pour les utilisateurs que nous sommes ... on devient plus utilisateurs du net et moins oficianados du net (c'est la même chose, l'aspect passion en moins) donc notre fidélité à un FAI va se liquéfier, pret à jouer les girouettes pour un prix en baisse ou un avantage en plus (peut-etre la cause de la pénétration de marché rapide de Bouygues). Les FAI parlent à des consommateurs, plus à des internautes (adieu Rodolphe) ... les développeurs sont des Rodolphes dans l'âme :-)

  8. spamnco a écrit :
    Je fais également partie des freenautes de plus en plus nombreux et peut être même majoritaires aujourd'hui qui pensent que quelque chose s'est cassé entre Free et sa base d'abonnés lors du départ de Mickael Boukobza en 2007. Xavier Niel avait mis en place les fondamentaux de la société (démocratisation du web de qualité à prix cassé et multitude de nouvelles options offertes aux abonnés qui profitaient ainsi directement des fruits de la croissance d'Iliad), Mickael Boukobza ressemblait à ses abonnés et faisait alors partager son enthousiasme au rythme des annonces de Free.
    Il est également clair pour moi que le départ de Mickael a gravement changé l’approche de free avec sa communauté qui était pourtant dévoué. Les échecs des services y compris « l’Armageddon » TVPERSO associé a un manque flagrant d’innovation sur une Freebox qui accuse de plus en plus le poids des années tout en offrant de temps en temps des bugs inadmissible. Heureusement de belle chose arrive de temps en temps, comme free wifi ou l’upnp mais il faut se résigner à voir que Free n’est plus que l’ombre de lui-même et que les temps on changé. Les avocats et autres bureau de conseil pour la téléphonie mobile auront sans doute englouti le budget R&D Freebox, sans parlé de la Fibre Optique et du Wimax qui tiennent plus du mirage que de réalisation concrète. Le Bilan de maxime Lombardi laisse tout de même un gout amer au freenaute en manque d’innovation que je suis. Personnellement, malgré un attachement de la première heure a Free (1999), il devient de plus en plus difficile de le conseillé a mes proches et de résister aux sirènes de la fibre orange, dont le petit boitier me nargue sur le pas de ma porte. Me rattachant encore à l’idée d’une Freebox V6, si celle-ci sort un jour car on attend une fois de plus des infos.

  9. Peut-être qu'il faudrait refédérer les communautés Free autour des sites les plus actifs (Freenews, UniversFreebox, Aduf) ? Les Elixir Dev Days étaient, amha, un bon point de départ, il faudrait pérenniser l'initiative dans le temps.

  10. Oui, l'esprit Free se délite au fur et à mesure. Personnellement, et depuis assez longtemps, j'ai espéré que Free pourrait proposer des produits finis avec un véritable sens de la cohérence, mais j'ai constaté qu'à l'inverse et dans de nombreux cas, le manque de finition et de moyens en amont remettait en cause toute véritable évolution, même de la part de la communauté. Regardons notre interface de la FreeboxHd, quelle misère, quel manque d'ergonomie...On dirait que les incohérences des menus ont été faites pour justifier l'usage des innombrables boutons de la télécommande... Bref autant, d'illustrations du coté bricolo et cheap qui pourrait avoir son coté sympa si cela évoluait ... mais non, rien à faire. Impossibile chez free de faire appel a un véritable ergonome ou à studio graphique réputé... Je ne parle pas du nouveau firmware qui ne permet plus la détection automatique de la Freebox HD par le biais de l'HDMI, de la lattence grandissante de la télécommande... Ceci remet en cause les avantages de l'ouverture de la Freebox et ses qualités réseaux, l'UpnP, le FTP, le multiposte du fait d'un manque de finition dans chacune ces initiatives. A mon avis, il manque un véritable pool de développement soft, qui puisse produire des applis de qualité exploitant les potentialités de chaque fonctionnalités. Sans cela, j'ai peur que la distance avec la communauté se creuse, car ce n'est pas a elle de faire la preuve de la pertinence des choix de leur FAI, c'est d'abord à Free de le prouver, au delà des communiqués de presse. A+ FredeR

  11. Réagir sur le forum