Des box en « mouvement »

0

Derrière les grandes annonces technologiques, les disques durs toujours plus importants, la fibre optique, les systèmes de télévision connectée (façon Google TV), un aspect de nos box triple play est bien souvent négligé : le périphérique de contrôle. Plus pour longtemps ?

Depuis quelques années, difficile de le nier : l’arrivée progressive de nouveaux périphériques, telles que la télécommande Wii ou l’iPhone, ont considérablement changé l’utilisation des équipements informatiques pour le grand public. Le schéma classique, constitué de boutons directionnels, d’un bouton « OK » et d’un bouton « Retour », a ainsi été progressivement remplacé par un système de pointage et de sélection directe…

Aujourd’hui, le phénomène s’est amplifié, tant et si bien que l’on trouve du tactile et de la détection de mouvements dans de nombreux téléphones portables. Sur consoles de jeux, la mode du motion gaming est également bien en marche avec des périphériques récents, plus ou moins évolués, allant du PlayStation Move de Sony (pour PlayStation 3) au Kinect de Microsoft (sur Xbox 360) — chacun ayant ses avantages et ses inconvénients.

Et, alors que ces consoles de jeux n’hésitent pas à s’inspirer librement des boîtiers TV pour proposer des fonctionnalités de lecture multimédia et de media center, voire des bouquets télévisés complets, le tout connecté à Internet… nos set-top-boxes vont-elles, en retour, puiser librement dans l’univers des consoles de jeux ? Quelques boîtiers multimédia ont déjà tenté l’expérience…

Techniquement, il suffit de peu : pour reprendre l’exemple de la Wiimote, qui se rapproche le plus de nos télécommandes, un simple capteur infrarouge et un accéléromètre intégrés suffisent à fournir un système de pointage assez précis ainsi qu’une détection de mouvements (basique).

A une échelle industrielle, c’est un coût de seulement quelques euros par périphérique… mais un véritable plus à l’utilisation. Imaginez pouvoir surfer dans les menus de votre Box préférée simplement en pointant l’écran… de quoi se démarquer de la concurrence à faible coût, assurément !


Si Free a voulu être visionnaire avec la télécommande de sa Freebox HD en s’inspirant déjà du design d’un célèbre pad des années 90 (celui de la Super Nintendo, pour ne pas le citer), on aimerait qu’il se permette, à l’avenir, de puiser librement son inspiration dans des périphériques de contrôle définitivement mieux ancrés dans le XXIème siècle. Et qui sait, cela permettrait sans doute d’encourager les productions vidéoludiques simples, mais originales, sur le Free Store…

Retrouvez chaque semaine l’édito du lundi sur Freenews

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.