Convention Free 2010 : une journée communautaire

72

C’est un rendez-vous annuel pour l’ensemble des acteurs de la communauté : samedi dernier s’est déroulée la convention Free, édition 2010, au sein des locaux d’Iliad. Une journée fondamentalement dédiée aux associations, avec cette année l’arrivée des communautés Alice !

Samedi 17, 09h30, VIIIème arrondissement de Paris. Bravant la maxime d’avril bien connue, c’est bras nus et manteaux sous le bras que les principales communautés freenautes et aliciennes se sont retrouvées devant les locaux d’Iliad. Malgré la douceur printanière, tout ce joli monde allait pourtant passer ce bout de week-end… en intérieur !

Et pour cause : le programme du jour était chargé. Après un petit déjeuner bien mérité, Angélique Berge, directrice de la relation abonnés chez Free et hôte de la journée, nous accueille et nous présente les principaux intervenants à venir.


Evidemment, la plupart des entretiens devant rester confidentiels, nous ne sommes pas en mesure de vous apporter des informations sur le contenu de cette journée. Néanmoins, nous vous tiendrons au courant de tout ce qui se prépare chez Free (et Alice !) dès que nous en aurons la possibilité, soyez-en certains.


- Pierre-François Hugues (« Pifi »), responsable sur le projet TV Perso, et Christophe Rieunier, directeur marketing, répondent aux questions concernant le devenir du service. Plusieurs évolutions verront peut-être le jour, en fonction des besoins et des demandes. Rien n’est figé…

- Xavier Niel, initialement absent du programme, parvient finalement à nous rendre une petite visite l’espace de quelques heures… (dites merci au volcan Eyjafjallajokull !). Avec sa gouaille habituelle, il évoque tous les sujets polémiques du moment : Numericable et l’offre Alicebox Initial, UFC-Que Choisir, la communauté Alice, la réaffirmation d’une volonté de taxer les gros acteurs du réseau tels Youtube… Il glisse en outre quelques mots sur la Freebox v6, sans toutefois nous en apprendre réellement plus 😉

- Angélique Berge nous présente les principales évolutions de la hotline et de l’assistance en général, mettant l’accent sur le déploiement de l’assistance technique de proximité (prochainement présente dans l’intégralité des zones dégroupées) et sur l’intégration des centres d’appel hérités d’Alice, tous en France.

- Cédric Bail et Christophe Massiot interviennent sur les jeux Freebox, Elixir et le futur App Store de Free. Toujours en bonne voie, le projet souffre néanmoins de l’absence de retours de développeurs, ces derniers préférant attendre l’ouverture effective du Store.

- Jacques Delmaere, président de Free Infrastructures, fait le point sur la fibre optique et ses problématiques. Concurrence, mutualisation, déploiement… un sujet délicat sur lequel il est difficile de révéler quoi que ce soit, mais une conversation particulièrement intéressante d’un point de vue technique !

Au final, ce sont les projets communautaires qui furent les plus mis en avant. La mise en place de groupes de réflexion autour de plusieurs sujets aura permis aux associations d’apporter leurs idées directement à Free afin que ce dernier en tienne compte. Au centre des préoccupations : la communication entre Free et les communautés, et les projets intra-communautaires.


A ce sujet, les associations ont tour à tour présenté leurs nouveaux projets. On peut constater que cette tendance à l’ouverture se décline un peu partout :

- nous avons de notre côté ouvert le bal en insistant sur l’ouverture de l’antenne de Freenews TV aux communautés freenautes, afin que chacun puisse y diffuser ses programmes avec notre aide. Côté web, nous avons rappelé que l’année a été pour nous l’occasion de lancer la V7 de notre site (nouveaux serveurs, nouveau design…) avec moins de pub et une activité éditoriale accrue.

- Freeplayer.org et Freephonie.org, un peu au point mort en raison du manque d’actualités sur ces sujets. Metabaron, rédacteur sur les deux sites, s’efforce de proposer une actualité plus généraliste, constatant que la moitié des visiteurs viennent désormais glaner des informations pour un FAI concurrent.

- Univers Freebox a fait le point sur l’ouverture de son Concept Store à Nancy, en proposant aux associations d’y faire leurs propres conférences… En plus de formations généralistes sur Internet, Univers Freebox prévoit des événements un peu plus ludiques avec un concours de jeux sur Freebox. Côté web, une évolution du service communautaire Freezone est prévue…

- L’AdUF fait le bilan d’une excellente activité avec une hausse toujours aussi importante de nouveaux inscrits sur le forum. Element principal de l’association, la newsletter rencontre le succès, avec des chroniques (la chronique du président, la chronique des problèmes freenautes en partenariat avec Freenews, les interviews de l’AdUF…) dont le nombre sera sans doute amené à évoluer. Enfin, et c’est la mode, cette newsletter sera amenée à s’ouvrir plus largement aux autres sites de la communauté…

- Enfin, C-Alice et Forum-Alice, en tant que “petits nouveaux” de l’année, se sont présentés aux habitués Freenautes.

Finalement, il est déjà 19h30 ; un peu fatigués mais la tête bien remplie, les différents membres des sites communautaires quittent un à un les locaux d’Iliad. A défaut d’avoir profité d’une belle journée ensoleillée, nous repartons avec des infos plein nos bagages à vous communiquer (très prochainement, on l’espère !). Et on attend désormais la convention 2011 pour vous en ramener d’autres… sur les services de la Freebox v6 ? 😉

A venir : un numéro spécial d’ITW consacré à cette journée, avec Angélique Berge, sur Freenews TV et sur le web. Stay tuned !


Retrouvez chaque semaine l’édito du lundi sur Freenews

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

72 commentaires

  1. ah chouette on voit mon crane sur une des photos ;) dommage comme je l'ai ailleurs que tout soit confidentiel... ps: le dessert était bon, je crois qu'on peut rendre public ca ^^

  2. willemijns2 a écrit :
    ah chouette on voit mon crane sur une des photos ;) dommage comme je l'ai ailleurs que tout soit confidentiel... ps: le dessert était bon, je crois qu'on peut rendre public ca ^^
    Humm.. forum alice ??? :D j'était derrière toi

  3. filoboss a écrit :
    ah chouette on voit mon crane sur une des photos ;) dommage comme je l'ai ailleurs que tout soit confidentiel... ps: le dessert était bon, je crois qu'on peut rendre public ca ^^
    Humm.. forum alice ??? :D j'était derrière toi
    oh purée ? Et il a rien senti ??? :o

  4. tcherno63 a écrit :
    [quote=willemijns2]ah chouette on voit mon crane sur une des photos ;) dommage comme je l'ai ailleurs que tout soit confidentiel... ps: le dessert était bon, je crois qu'on peut rendre public ca ^^
    Humm.. forum alice ??? :D j'était derrière toi
    oh purée ? Et il a rien senti ??? :o Et toi, fait gaffe, je te banni si tu continu :p non mais oh... si le modo commence a spammé, on est mal barré...

  5. On avait les "associations de Freenaute", dont les administrateurs sont des salariés de Free. Plus récemment celles qui ouvrent des boutiques avec Free. Et toujours les "Convention Free" dont on ne doit pas parler. C'est bien ces petites réunions pour mettre tout le monde au pas. On t'achète en te donnant du pseudo confidentiel. Il n'est probablement pas utile de préciser que "si tu parles, pas de prochaine fois". Et tous ces petits gars qui se rêvent journalistes s'empressent de tomber dans le panneau à pied joint, genre "j'y étais". Mais à quoi cela peut-il bien servir, sinon à flatter votre ego, puisque dès que l'on vous dit de vous taire vous obtempérez ? Dès lors que l'on s'arroge l'appellation "association de Freenautes" on s'impose des devoirs envers les clients de Free. S'il suffit d'une invitation, d'un croissant, de quelques pacotilles, de fausses confidences puis d'être sur la photo pour vous mettre au garde-à-vous, c'est éloquent et à l'opposé de la position que vous revendiquez. Autant s'intituler "Association pour la défense des intérêts de Free" et ce sera plus clair. Vous êtes-vous au moins posé la question de savoir s'il y avait le moindre sens à aller à une journée "d'information" dont vous n'avez pas le droit de parler, sauf quand le big boss l'aura décidé ? Il est à craindre que non, tellement satisfait que vous êtes d'avoir été remarqué et choisi, sans comprendre que vous êtes les instruments d'un plan Com. Y en aura-t-il un, avec un peu de courage pour sortir du conflit d'intérêts et ainsi ne pas tenir compte de l'obligation d'embargo ? Bien entendu, cette remarque ne vise pas spécifiquement Freenews, mais aussi les autres groupes et associations dites de Freenautes.

  6. Belteg a écrit :
    On avait les "associations de Freenaute", dont les administrateurs sont des salariés de Free. Plus récemment celles qui ouvrent des boutiques avec Free. Et toujours les "Convention Free" dont on ne doit pas parler. C'est bien ces petites réunions pour mettre tout le monde au pas. On t'achète en te donnant du pseudo confidentiel. Il n'est probablement pas utile de préciser que "si tu parles, pas de prochaine fois". Et tous ces petits gars qui se rêvent journalistes s'empressent de tomber dans le panneau à pied joint, genre "j'y étais". Mais à quoi cela peut-il bien servir, sinon à flatter votre ego, puisque dès que l'on vous dit de vous taire vous obtempérez ? Dès lors que l'on s'arroge l'appellation "association de Freenautes" on s'impose des devoirs envers les clients de Free. S'il suffit d'une invitation, d'un croissant, de quelques pacotilles, de fausses confidences puis d'être sur la photo pour vous mettre au garde-à-vous, c'est éloquent et à l'opposé de la position que vous revendiquez. Autant s'intituler "Association pour la défense des intérêts de Free" et ce sera plus clair. Vous êtes-vous au moins posé la question de savoir s'il y avait le moindre sens à aller à une journée "d'information" dont vous n'avez pas le droit de parler, sauf quand le big boss l'aura décidé ? Il est à craindre que non, tellement satisfait que vous êtes d'avoir été remarqué et choisi, sans comprendre que vous êtes les instruments d'un plan Com. Y en aura-t-il un, avec un peu de courage pour sortir du conflit d'intérêts et ainsi ne pas tenir compte de l'obligation d'embargo ? Bien entendu, cette remarque ne vise pas spécifiquement Freenews, mais aussi les autres groupes et associations dites de Freenautes.
    C'est une réflexion intéressante, mais le respect de la confidentialité est, contrairement à ce que tu sembles penser, une règle commune à tous les journalistes et non-journalistes (rappel quand même : nous ne sommes pas journalistes et n'avons pas de carte de presse...). Ce que tu décris ressemble aux méthodes irrespectueuses mises en place par les "paparazzis" et journaux people divers ! On retrouve le principe de confidentialité lors de présentations dans des tas de domaine, notamment culturels (musique, cinéma, high-tech...). Dans la plupart des cas cela est même scellé par contrat (les fameux non-disclosure agreement). C'est une partie du deal, c'est un rapport de confiance donnant-donnant, c'est de la déontologie tout simplement. Si tu te poses la question, non, il ne nous a pas été demandé d'orienter la communication dans un sens ou un autre, et non, il ne nous a pas été demandé d'éviter de parler d'un problème x ou y. Pour le reste, ce type de journée a clairement un sens, puisque ça nous permet de structurer nos relations avec Free, mieux communiquer avec la firme... et cela, c'est clairement dans l'intérêt des Freenautes car ça nous permet de vous apporter une meilleure information en temps et en heure. La course au scoop n'a aucun intérêt ; l'information de qualité en a un.

  7. Freenews a écrit :
    Evidemment, la plupart des entretiens devant rester confidentiels, nous ne sommes pas en mesure de vous apporter des informations sur le contenu de cette journée.
    en fin de compte c'est la seule info intéressante :D

  8. Réagir sur le forum