Test : le Blu-ray sur Freebox, une déception ?

0

Poursuivons notre série de tests de la Freebox Révolution avec une section consacrée au lecteur optique intégré. Grande nouveauté de cette V6, celui-ci promet de lire aussi bien les Blu-ray que les DVD, CD audio, CD-ROM…

En pratique, Free a opté pour un système mange-disques, comme cela se fait désormais en standard depuis plusieurs années sur de nombreux périphériques comme les consoles de jeux (PlayStation 3, Wii…).

A l’utilisation, celui de la Freebox nécessite de pousser le disque en accompagnant le mouvement quasiment jusqu’au bout, là où la plupart des autres machines l’avalent généralement dès la moitié. Rien de très compliqué, mais cela peut dérouter, voire effrayer l’utilisateur dans un premier temps. En outre, le moteur est assez bruyant, ce qui ne vient pas améliorer les premières impressions…

Plus gênant encore, il arrive que le lecteur ne parvienne pas à éjecter un disque (le moteur tourne pendant un certain temps sans y parvenir, puis renonce). Heureusement, les ingénieurs de Free ont pensé à inclure une fonctionnalité d’éjection automatique lorsqu’on redémarre la Box ; celle-ci vous permettra de récupérer un disque lorsque celui-ci semble coincé.

JPEG - 36.4 ko
Le choix du mange-disques est esthétique, mais il permet également de gagner de la place

Enfin, toujours sur une note négative, il arrive que la Freebox ne détecte plus le disque qu’elle contient lorsqu’on revient au menu ; ainsi, elle affiche simplement « Insérez un disque » et ne propose pas l’éjection. Là encore, un reboot s’avérera utile pour récupérer la précieuse galette enfermée…

JPEG - 236.8 ko
L’écran de base quand aucun disque n’est inséré… ou que celui-ci n’est plus détecté

Passons maintenant à l’aspect logiciel de ce lecteur, et malheureusement, ce n’est guère plus brillant. Lorsque l’on clique sur le menu « Lire un CD », « Lire un DVD » ou « Lire un Blu-ray », la Freebox affiche un écran de chargement avant de passer au film à proprement parler.

On a pu lire ça et là que ce délai était parfois important ; nous n’avons pas pu le constater. En moyenne, lors de nos tests sur différents Blu-ray, celui-ci n’a jamais dépassé la dizaine de secondes. Le délai qui s’ensuit dépend alors du disque à proprement parler, les Blu-ray les plus simples ne mettant guère qu’une poignée de secondes supplémentaires à s’afficher.

JPEG - 238.4 ko
L’écran de chargement du mode Blu-ray/DVD/CD

Néanmoins, tous les codes graphiques de la Freebox Révolution sont ici perdus : les menus et icônes habituels disparaissent au profit d’un HUD minimaliste, se contentant d’afficher du texte et des icônes génériques en surimpression lorsque c’est nécessaire.

JPEG - 211.1 ko
Une interface minimaliste sans aucune harmonisation avec le reste de la Freebox

La télécommande semble obéir à de toutes nouvelles règles : la pause n’est pas activée par le bouton Play/Pause mais par le bouton Enregistrement… ! Enfin, le réglage du volume est tout simplement impossible : il vous faudra passer par votre télévision ou ampli pour cela.

Il semblerait en réalité que la Freebox charge en mémoire un mini-firmware totalement différent pour l’utilisation de son lecteur optique : en effet, dans cet « univers », les paramètres audio/vidéo de la Freebox ne sont pas retenus. Cela pose de nombreux problèmes en fonction des configurations, et notamment, cela signifie qu’il n’y a pas d’image en mode péritel (oui, vous avez bien lu !). Côté son également, il y a de quoi être déçu : la sortie SPDIF ne propose ni DTS, ni Dolby Digital dans ce mode. Retour à l’heure du stéréo !

Cette thèse du mini-firmware se confirme lorsqu’on retourne au menu Freebox ; le firmware de cette dernière est alors intégralement rechargé en mémoire, ce qui peut prendre plus de 30 secondes…

Certes, les fonctionnalités basiques des DVD et des Blu-ray sont bien présentes (notamment l’affichage des sous-titres), mais sous une forme vraiment minimaliste. De toute évidence, la Freebox fera un très bon lecteur d’appoint pour ceux que le Blu-ray n’intéressait pas jusqu’à présent ; mais ceux qui disposaient déjà d’une platine ou qui en envisageaient l’achat risquent d’être déçus.

JPEG - 299.2 ko
Les sous-titres fonctionnent et sont bien lisibles. C’est toujours ça de gagné…

A notre grande surprise, il semble que les autres modes ne soient guère plus fonctionnels : en mode CD audio, là encore, le réglage du volume est inaccessible, et l’affichage à l’écran est minimaliste, conservant le fond d’écran utilisé pour les temps de chargement du Blu-ray. Enfin, et malgré tous nos tests, impossible de faire passer des musiques ou films gravés en mode CD-ROM (fichiers .avi, .mp3, etc.) : si la Freebox détecte bien la nature du disque et propose de « Lire le CD-ROM », elle affiche systématiquement un message d’erreur lorsqu’on tente de le lancer.

Espérons que de futures mises à jour viennent corriger ces défauts particulièrement gênants…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.