Surfez même en vacances !

0

Wifi, internet mobile…

Ah, les vacances… la plage, le soleil qui vous caresse délicatement la nuque… mais ne manquerait-il pas quelque chose ? Eh oui, tout geek que vous êtes, vous avez besoin de votre dose quotidienne de mails, de flux RSS en intraveineuse. En un mot : vous avez besoin d’Internet !

Remettez vos doigts de pied en éventail, Freenews se charge de résumer pour vous les solutions possibles. Elle est pas belle, la vie ?

Wifiiiii !

La solution la plus évidente pour nous autres Freenautes, est de recourir à FreeWifi. Pour les deux du fond qui n’auraient pas suivi, FreeWifi est le réseau communautaire de Free. A condition d’avoir une Freebox compatible chez vous (soit, la Freebox v5) et de n’avoir pas désactivé le service, vous pourrez vous servir de vos identifiants pour vous connecter…

A ce sujet, vous pouvez lire notre guide de mise en route et d’utilisation. Important : l’obtention des identifiants doit se faire préalablement, lorsque vous êtes encore chez vous !

Cette solution n’est pas sans inconvénients, pourtant. Si votre lieu de villégiature se trouve dans une zone non-dégroupée (ça vous apprendra à partir bronzer en Corse !), point de FreeWifi à l’horizon. De même, si vous résidez vous-mêmes en zone non-dégroupée, vous n’aurez pas d’identifiants et donc pas d’accès au service.

D’autres solutions wifi communautaires existent. FON fonctionne un peu de la même manière que FreeWifi, mais les hotspots ne sont guères nombreux ; quand à Neuf Wifi, il vous sera utile si vous êtes abonné SFR, mais pâtit à peu près des mêmes inconvénients que son équivalent freenaute.

Le wifi ne vous convient pas et vous désespérez de pouvoir accéder à vos sites préférés ? Pas de panique, il reste une astuce.

3G, EDGE, etc.

L’internet mobile est en plein essor et, bien qu’encore assez cher et restrictif, peut rester accessible pour les débrouillards.

Ceux d’entre vous possédant déjà un mobile avec accès internet peuvent les connecter à leur ordinateur (en bluetooth ou USB, principalement), moyennant parfois l’installation d’un logiciel supplémentaire. La technique est variable et dépend fortement du téléphone dont vous disposez (iPhone, Android, Windows Mobile, Blackberry…) ; sachez simplement que cette pratique, nommée tethering, bien que possible la plupart du temps, est interdite par la plupart des conditions générales de vente des opérateurs mobiles.

Si vous cherchez un accès internet mobile bon marché pour vos déplacements, il est possible de s’en tirer à 10 euros par mois (et pas un centime de plus !) chez Orange. Il suffit d’acheter une mobicarte à 10 euros (donc sans aucun frais d’ouverture ni engagement) + 5 euros offerts à l’ouverture et avec, de souscrire à l’option baptisée Internet max à 12 euros par mois (activée généralement en quelques minutes).

Celle-ci donne droit à un accès en 3G « illimité » à internet. Comprenez par là qu’il y a quelques restrictions à prendre en compte (un quota de mails à 10Mo/mois en POP/SMTP/IMAP et une restriction de débit au-delà d’un certain usage) mais qu’elle reste amplement utilisable pour des besoins occasionnels.

Attention cependant, ces connexions internet mobile ne doivent pas être utilisées à l’étranger ! Les tarifs de données en roaming sont tellement élevés que vous devriez hypothéquer votre maison pour charger une page (on exagère à peine) !

En dernier recours…

Si malgré tous nos conseils, vous n’êtes toujours pas en train de lurker sur la cybertoile, n’oubliez pas qu’il reste des bornes internet ou hotspots wifi publics dans de nombreuses mairies et collectivités. A l’étranger, notamment dans les pays où internet est moins développé que chez nous, les cybercafés ne sont pas rares et plutôt bon marché.

Sinon, envisagez la possibilité de passer des vacances sans internet. Vous verrez que ce n’est pas trop mal, non plus !

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.