Problèmes freenautes : now loading

0

Bonjour, amis lecteurs. Veuillez patienter : la chronique de l’autre mercredi sur deux, consacrée aux problèmes Freenautes en partenariat avec l’AdUF, est actuellement en cours de chargement. Le temps d’attente restant est estimé à environ 15 secondes… 14… 13…

Chargement terminé. Bonne lecture !


Jeu de patience



GameTree TV, nouveau service de jeu vidéo à la demande sur Freebox Révolution, apporte une nouvelle solution sensiblement différente pour consommer des jeux vidéo. Ajouté au catalogue de Gameloft, cela apporte une vraie variété de jeux disponibles, certains célèbres et récompensés (Plants VS Zombies, World of Goo…). Le côté “multitâches” de la Freebox renforce l’envie d’y acheter quelques petits jeux, afin d’y avoir accès à portée de télécommande à tout instant, sur le même appareil que l’on utilise déjà pour regarder la télévision ou ses Blu-ray.

Pour un usage régulier, il n’est toutefois pas certain que les joueurs y trouvent leur compte. Il s’avère en effet que le service est entâché par des temps de chargements longs et fastidieux. Faites le compte : pour lancer GameTree TV depuis la liste d’applications disponibles, il faudra compter sur un premier écran noir pouvant durer jusqu’à 30 secondes ; au lancement du service, une initialisation des données nécessaires prendra entre 5 et 30 secondes supplémentaires ; enfin, le lancement du jeu affichera à son tour un écran noir pouvant s’étirer sur 30 secondes de mieux.

En tout et pour tout, en comptant les délais de navigation dans les menus de la Freebox et de GameTree TV, on n’est plus très loin des 2 minutes d’attente avant de pouvoir commencer à jouer. Frustrant pour des jeux conçus pour être consommés “sur le pouce” et décourageant lorsqu’on souhaite simplement faire une “petite partie” de 5 minutes… Ce n’est certes pas la fin du monde, mais un peu d’optimisation serait la bienvenue ! A minima, des écrans de chargement permettraient d’adoucir la transition…

Under the bridge



Une fois n’est pas coutume, faisons dans cette chronique un constat plutôt positif : malgré les dires d’une ribambelle de mécontents qui n’hésitent pas à répéter que la Freebox Révolution est “buggée jusqu’à l’os” (sans savoir réellement l’expliquer), les problèmes les plus manifestes de la nouvelle box de Free sont, pour la plupart, désormais colmatés.

La dernière salve de mises à jour de firmwares pour v6, déployée par Free le 2 mai dernier, a corrigé la plupart des bugs importants, et a rétabli certaines fonctionnalités attendues, parmi lesquelles :

- la possibilité de programmer un enregistrement récurrent

- la gestion des fichiers de sous-titres lors de la lecture d’une vidéo

Il demeure encore quelques demandes, liées à des fonctions anciennement présentes sur Freebox v5 : l’implémentation des fichiers de sous-titres demeure incomplète, avec quelques problèmes de décalage des sous-titres en cas de saut dans la vidéo, et des soucis de prise en charge de certains modes d’encodage du fichier texte…

Les utilisateurs avancés se plaignent également de ne toujours pas pouvoir utiliser leur box en mode “bridge” (ce qui est, par exemple, utile pour utiliser un routeur externe branché sur la Freebox), tandis que les gamers regrettent que les émulateurs d’anciens jeux vidéo tardent à faire leur come-back. Enfin, certaines fonctions plus anecdotiques, annoncées lors du lancement de la Freebox Révolution, ne sont toujours pas là : l’enceinte intégrée au boîtier Freebox Server, qui devait servir de radio-réveil ou de mini-lecteur MP3, reste désespérément muette. Encore un peu de patience…

Lisibilité —



Vous le savez déjà si vous êtes un lecteur assidu des sites de l’AdUF ou de Freenews ; en début de semaine, Free a mis en place une option permettant aux abonnés Freebox dégroupés encore équipés d’une v4/v5 de bénéficier, eux aussi, de l’option “Appels illimités vers les mobiles” — jusque là réservée aux possesseurs de Freebox Révolution et aux abonnés non-dégroupés.

Cette option, facturée 2,99 € est, de l’aveu même de Free, née d’une importante demande de la part des Freenautes concernés ; ceux-ci ne voyaient pas forcément l’intérêt de migrer vers la Freebox Révolution, plus chère en dégroupage total, alors qu’ils n’en avaient pas le besoin.

Néanmoins, cela pose également un problème de fond. En quelques mois depuis fin 2010, l’offre Freebox unique à 29,99 €/mois a subi de nombreuses modifications : services différents entre l’offre “classique” et l’offre “Révolution”, option “dégroupage total” facturée pour les abonnés Révolution, nouveau tarif pour les non-dégroupés, apparition d’une option TV… de quoi faire quelques nœuds au cerveau des néophytes et laisser perplexes même les vieux briscards 😉

Indéniablement, les forfaits Freebox gagnent en richesse ce qu’ils perdent en lisibilité. Difficile de trouver le juste équilibre entre les deux, et de conserver une spécificité qui faisait, jusque là, l’apanage de Free : un tarif simple, clair, identique pour tous les Freenautes sans conditions compliquées… Les temps changent !


N’hésitez pas à nous faire remonter d’éventuels problèmes sur assistance (at) aduf.org ou encore sur les forums techniques de l’AdUF ou de Freenews.

A dans deux semaines !

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.