Problèmes freenautes : cinéma, tchi, tcha (mis à jour)

0

Pour cette deuxième édition de la chronique de l’autre mercredi sur deux consacrée aux problèmes freenautes, réalisée en partenariat avec l’AdUF, le septième art est à l’honneur.

Il sera question de petits soucis avec la chaîne du cinéma, Canal+, ainsi que du format 16/9, très en vogue en cette rentrée. On commence ?

Décodeur pirate



Mi-juin, Free et Canal+ lancaient en grandes pompes une offre promotionnelle sans précédent. Pour tout nouvel abonnement à l’offre ADSL de Free, l’abonné pouvait également opter pour un abonnement à Canal+ le Bouquet, pour seulement un euro de plus pendant un an. Un coup marketing réussi, tant pour le fournisseur d’accès que pour la chaîne cryptée.

Malheureusement, le suivi n’a pas été à la hauteur. En l’absence d’infos claires, les clients ne savaient plus à quel saint se vouer. D’aucuns se plaignaient de ne pas avoir reçu de numéro d’abonné, ni de contrat, et bien entendu chacune des deux firmes renvoyait invariablement vers la hotline de l’autre… un casse-tête, et une ruine en téléphone.

Actuellement, la situation semble s’être quelque peu améliorée même si on regrettera que la communication officielle soit toujours aussi inexistante à ce sujet. En tout état de cause, il est bon de rappeler aux freenautes encore en difficulté qu’il faudra donc s’adresser à Free pour tout problème concernant le numéro IFC, mais à Canal+ pour un souci au niveau de la réception du contrat.

Bandes noires powered



Avec l’explosion de la TNT et le disparition totale du format 4/3 dans les rayons TV, cette rentrée audiovisuelle était définitivement placée sous le signe du 16/9. Pendant les vacances et tout récemment, France 4 et Direct 8 ont rejoint les rangs des chaînes TNT à diffuser intégralement en 16/9, avec France 2 et NRJ 12. Ces chaînes sont bien reprises dans leur signal 16/9 sur Freebox TV.

Là où ça devient plus délicat, c’est en ce qui concerne les chaînes disposant d’une commutation automatique (basculement de 4/3 à 16/9 entre les programmes). Dans leur version Freebox TV, TF1 et France 5 passent bien d’un format à l’autre, comme dans leur version TNT. Cependant, des chaînes comme Canal+ ou Arte, diffusant une grosse majorité de programmes en 16/9 (Arte ayant même fait sa rentrée avec de nouveaux jingles tout en 16/9 et HD), ne sont disponibles que dans leur version 4/3 (similaire à la version analogique) sur Freebox TV.

C’est d’autant plus incompréhensible lorsqu’on se rend sur le canal 530 de sa Freebox, où se trouve la version allemande d’Arte… et non, vous n’avez pas la berlue, celle-ci est bien en 16/9 !

Pour parachever ce dossier de lacunes techniques concernant le bouquet Freebox TV, on n’oubliera pas de souligner que malgré la présence de France 2, de M6 et de NRJ 12 dans leur version Haute Définition, on attend toujours TF1 HD et Arte HD (cette dernière étant pourtant disponible depuis fin 2006 sur Neuf TV !). C’est véritablement dommage quand on sait que ces chaînes diffusent de plus en plus de contenu en véritable Haute Définition.

Mise à jour : contrairement à ce que nous avons annoncé, Canal+ est bien en 16/9 sur Freebox TV. C’est tout récent puisque cela ne date que du mardi 9 septembre. Toutes nos excuses !

Les newsgroups du futur ?



On finira cette seconde édition avec un sujet autrement plus délicat. Si ce n’est pas un « problème » freenaute à proprement parler, cette réflexion a toute sa place ici.

Le service de stockage de fichiers en ligne, dl.free.fr, avait déjà suscité la polémique lorsque la Ministre de la Culture, Christine Albanel, y avait vu un moyen d’échanges de fichiers potentiellement illégaux (lien : http://www.freenews.fr/nat/5298-services-dl-free-fr.html). Il est vrai qu’avec ses possiblités d’hébergement de fichiers jusqu’à 10 Go et son téléchargement ultra-rapide pour les freenautes, le service avait de quoi attirer les pirates de tout poil…

Aujourd’hui, on remarquera surtout que le service, de par ses communautés (listings personnalisés de fichiers hébergés), est devenu facile à parcourir à l’aide de moteurs de recherche comme Google. Si cela peut s’avérer pratique dans une minorité de cas, on imagine que cela facilite surtout la vie aux pirates, car avec les mots clés adéquats il n’est pas difficile de trouver des centaines de films, séries ou musiques piratés, le tout en libre accès…

S’il est toujours possible d’éviter l’indexation de sa communauté en la rendant « privée » (ce qui oblige à rentrer un mot de passe pour y accéder), on ne comprend pas bien pourquoi, en raison du caractère délicat du service, l’indexation par les moteurs de recherche n’est pas rendue complètement impossible dans tous les cas par Free. Affaire à suivre, on l’espère.


N’hésitez pas à nous faire remonter d’éventuels problèmes sur assistance (at) aduf.org ou encore sur les forums techniques de l’AdUF ou de Freenews.

A dans deux semaines !

Share.

About Author

Ex-journaleuse, vous pouvez me retrouver sur Café Gaming et Point de vue social.

Comments are closed.