10 ans de Free (J-3) : la conquête de l’ADSL

0

Chaque jour de la semaine, en attendant la grande fête organisée en l’honneur des 10 ans de Free à Paris Bercy, Freenews vous proposera une petite rétrospective (totalement subjective !) de l’histoire de la firme.

Aujourd’hui, on reviendra sur les premiers pas de Free dans le monde de l’ADSL. A l’époque on ne parlait pas encore de Freebox et pourtant…

Fort de son succès sur le RTC, Free lance dès l’année suivante (début 2000) une première offre ADSL. L’offre de lancement est plutôt étrange : disponible dans une poignée de villes (Paris, Hauts-de-Seine, ainsi que Lille, Lyon, Strasbourg et leurs banlieues), celle-ci est réglementairement contrainte de faire passer l’abonné par une solution coûteuse de France Telecom, Netissimo 1, nécessitant l’installation d’une seconde ligne.

Les frais sont relativement lourds (775 francs d’installation, 265 francs d’abonnement à Netissimo chaque mois, le tout hors location/achat d’un onéreux modem) et Free décide d’offrir, purement et simplement, le coût de l’accès à Internet, histoire de ne pas alourdir encore la facture du client.

Le pire dans l’histoire est sans doute que cette solution technique ne permet pas de proposer une connexion fiable et décente. La première offre ADSL de Free fait donc plutôt office d’offre-test tandis que la majorité des abonnés conservent leur accès RTC. Sa commercialisation est d’ailleurs arrêtée six mois après son lancement.

PNG - 88.1 ko
Extrait du site de Free en 2000

Courant 2001, Free lance un forfait bas débit en plus de son offre sans abonnement : le forfait Free Telecom propose 50h d’accès par mois pour 98 francs (14,94 euros) par mois, communications téléphoniques incluses. Cette offre rencontre un succès certain auprès des gros consommateurs d’Internet, et elle est encore proposée de nos jours, toujours au même tarif !

Il faudra attendre encore un peu pour que les décisions réglementaires et dispositions (notamment du Conseil de la concurrence) prennent forme et pour que, concrètement, une « offre de collecte » soit proposée aux opérateurs, leur permettant de proposer un accès ADSL dans de bonnes conditions.

En novembre 2002, Free lance donc sa première « véritable » offre ADSL tout public. Celle-ci est proposée à un prix défiant toute concurrence : un accès à 512kb/s en download et 128 kb/s en upload pour la somme de 29,99 euros par mois. C’est la première apparition du célèbre tarif fixe de Free, resté inchangé de nos jours !

JPEG - 22.3 ko
Le [email protected] de Sagem, premier modem ADSL proposé par Free

A titre de comparaison, Wanadoo, déjà grand leader à l’époque, proposait des forfaits oscillant entre du 128kb/s à environ 35 euros par mois, et du 512 ou 1024 kb/s… beaucoup plus cher ! Le tout, imposant des limitations de bande passante utilisée chaque mois…

Evidemment, la couverture de l’offre Free reste encore relativement restreinte sur le territoire, et on ne parle pas encore de dégroupage… pourtant, une certaine boîte noire ne va pas tarder à pointer le bout de son nez… 😉

A suivre…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.