WiMAX : Copies rendues

15

  

Alors que les derniers dossiers d’acquisition de licences régionnales WiMAX ont été rendus vendredi, des intéressés (les collectivités locales) s’inquiètent quant à leurs chances face aux concurents.

En effet l’Arcep n’attribuant que deux licences par région, la concurence est rude, avec d’un côté les collectivités, de l’autre les acteurs privés.

Du côté collectivités on s’organise, des départements ont déjà des projets de déploiement en cours et se voient très bien planter des pylônes deçà, delà, dans l’intérêt général…

Mais de l’autre, on a les dents longues et on ne veut pas rester à la traine au risque de laisser passer un marché, profit oblige…

Qu’est-il à craindre pour les collectivités :

  • Le système d’attributions par enchère est dangereux et désavantageux pour elles.
  • L’Arcep exige dans le dossier technique une mise en oeuvre des licences sous 24 mois, ce qui n’est pas envisageable au regard des délais d’aboutissement des projets de délégation de service public.
  • L’aspect « régionnal » défavorise toute candidature isolée d’un département.
  • Les montants de redevance devant rester secrets pour les enchères, il est difficile pour les collectivités de s’y tenir alors que leurs délibérations sont publiques… et celà conduirait à une perte assurée de l’enchère.

Les collectivités demandent alors qu’une licence sur les deux soit réservée, mais ce n’est pas de l’avis de tout le monde : « On ne peut pas réserver une fréquence aux acteurs publics, parce que l’on doit les traiter comme des opérateurs télécoms maintenant qu’ils ont le droit eux aussi de construire des réseaux ! » Le régulateur.

Le communiqué de presse de l’Arcep.

L’article de Libération.

Partager

A propos de l'auteur

15 commentaires

  1. C'est vrai que, comme pour la fibre optique, j'aurai préféré que la license WiMax ntionale soit du "domaine publique" ou simplement publique que contrôlée par une boîte privée, même mon FAI... Après, ça doit pas leur coûter beaucoup de dire "on fournit 2 licenses par régons, si une région veut une license, on en fait une troisième ..." (C'est le public quand même, c'est relativement normal qu'on puisse les aider ...) Et puis l'apsect régional de l'affaire pousse le fait que cela soit les régions qui prennent en ain l'affaire, pas un département. Et c'est tout à fait normal ... Je prends l'exemple chez moi "Ah, ben le Nord a pris une des licenses, une boîte privée l'autre, et vous, la Pas-de-Calais, vous voulez une license ? Ben c'est pas possible ...." Alors que si la région Nord-Pas-de Calais en prend une, elle peut partager

  2. Je persiste à penser que l'infracture doit rester domaine public. Ce qui n'interdit aucunement de concéder pour se rapprocher du privé. On est en train de multiplier les réseaux, GSM, fibre, et maintenant WiMax, ce qui représente des charges supplémentaires. Tant que ça reste inter opérable encore passe, mais ce n'est toujours pas le cas. Ce désengagement systématique de l'état est vraiment dommage. Et donne parfois des résultats délirants, confére les licencs UMTS. Ubu pas mort.

  3. On a vu ce que donnait l'adsl dans le public (512Kbps pour 50EUR pendant des années) puis dans le privé avec le dégroupage. Faut arrêter de croire que public=idéal, le public est souvent synonyme de mauvaise gestion, et si on laisse le public gérer le WiMax, y a fort à parier qu'on en verra pas la couleur pendant des années. Y'a qu'à les lire dans ce même article d'ailleurs: "L'Arcep exige dans le dossier technique une mise en oeuvre des licences sous 24 mois, ce qui n'est pas envisageable au regard des délais d’aboutissement des projets de délégation de service public."

  4. je pense que ca vas de plus en plus se degrader , encore la multiplication de pylone , on voit deja avec les trois operateurs de telephone mobile sur un meme site 3 operateurs 3 pylones , les seule site ou il y a les 3 operateurs sur un seul pylone c est seulement sur les zones dite blanche et la payé par le les regions ou l'etat c est a dire les contribuables ça à du bon d'etre privé on paye la ou c est rentable le reste on s'en fou , encore de la polution visuel dans nos campagne et des du fric par nos impots pour le privé .

  5. si je me souviens bien le wimax a une portée de 50 km donc, si ils mettent un pylone tout les 40 km (pour avoir un debit de 12 Mbits (un utilisateur doit etre a 20km pour avoir du 12 M donc, si il se situe pile entre les 2 c'est parfait)). Un pylone couvrirait 5024 km², je pense que c'est suffisant ... Sachant que l'aire de la france est de 544 000 km², ça ferait que 108 pylones dans la france, c'est un moindre mal, et puis si ça peux entrainer la fin du non dégroupé, je dis pas non :-D Voila mon point de vue est tout trouvé, vive le wimax, et puis imagine !! tu pars en vacances avec ta freebox et ton portable, et tu peux te connecter depuis n'importe quel hotel ... il suffit d'une prise de courant ... :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

  6. analogue a écrit :
    Faut arrêter de croire que public=idéal, "[/i]
    Exact mais personnellement je pense que l'inverse est encore plus faux... Tout est question de référant... Souviens toi il y a quelque année quand il n'y avait que seul France télécom... quand tu appellais pour un reseignement ou un problème sur ta ligne est ce que tu restais planter à attendre un conseiller pendant 15 mn à 34 cEuros/min...et bein non... Aujourd'hui on dit La hotline de free meilleur hotline des FAI... ca fait peur... on est descendu bien bas.. Et je ne te parle même pas du simulacre de concurrence sur la téléphonie mobile...( d'ailleurs si free si lancait dans la téléphonie mobile par wifi...ca serait pas mal pour faire bouger les choses) A ca pour gerer il gere ... mais uniquement leur interet (ce qui fait la différence entre un service publique et une entreprise privé) Dans ses conditions il me parait évident et je suis d'accord avec certains que les licences WIMAX doivent être publique ! Voila mon avis

  7. c est vrais que cela ferat en theorie 108 x 3 operateurs pylones deja moins mais deja avec ce qu'il y a , il devrais imposer a utilser ceux deja existant ( mutualisation des infrastructures existante ) sur le territoir , mais je craint que ce soit le cas. !

  8. a mon avis ils ne feraient qu'un pylone pour les 2 (2 licenses max par région) car les fréquences utilisées par les operateurs ne seront certainement pas fixe donc pour bien optimiser les debits il faut mettre les 2 dans la meme tour ... Le mien étant bien sur d'utiliser les pylones de la TnT;-)

  9. Les fautes d'orthographes sus-citées est déposé auprès du propriétaire respectif c'est à dire Moi!!! Aucune responsabilité n'est engagée sur la lisibilité du message ou les éventuels dommages qu'ils peuvent engendrer .

  10. Réagir sur le forum