Une autoroute fibrée sur 330 km

0

L’autoroute de l’information n’a jamais aussi bien portée son nom

La semaine dernière, sur l’Aire de la Lozère, se déroulait l’inauguration de la « A75 Numérique ».

L’autoroute A75, reliant Clermont-Ferrand à Pézenas, est bordée par de la fibre optique. Un projet d’envergure, qui débuta en 2005.

L’étude d’opportunité a été lancée en 2005, dont le but premier était de participer au désenclavement numérique du Massif Central. C’est donc désormais chose faite, car 330 km de fibre optique longent l’autoroute.
39 points de sortie ont été aménagés afin de permettre des raccordements (réseaux départementaux, régionaux, locaux, etc.)

La fibre traverse ’naturellement’ le viaduc de Millau grâce à une convention d’occupation à titre gracieux entre le syndicat mixte et la compagnie Eiffage du Viaduc de Millau.

L’opération a été menée par le Syndicat d’Economie Mixte « Autoroute numérique A75 », il est composé des départements traversés par l’autoroute (Puy-de-Dôme, Haute-Loire, Cantal, Lozère, Aveyron, Hérault) et de la Région Languedoc Roussillon.

D’un coût total de plus de 4 millions d’euros (Etat : 1,2 ; Europe : 0,8 ; Régions et départements traversés : 2,2), cette épine dorsal optique pourra amener très facilement le haut-débit dans des zones rurales.

Avec la fibre optique, on peut être relié au monde entier, depuis un hameau lozérien, et y développer une entreprise de pointe.

Il ne reste plus qu’à l’exploiter, l’utiliser… Un petit coucou aux opérateurs de télécommunications qui souhaiteraient étendre le dégroupage ?

Source : La Montagne

A lire aussi : Freenews Grand Centre

Partager

A propos de l'auteur

Bougnat pure souche, connecté en réseau salers. Ne risque pas d'avoir la fibre optique ("nom di diou").

Les commentaires sont fermés.