Protection des mineurs : les réseaux sociaux prennent des mesures

5

Les principaux sites dits « sociaux » d’Europe viennent de signer, sous l’égide de la Commission européenne, un accord visant à faire respecter la protection des mineurs ainsi qu’à améliorer les options de confidentialité de leurs utilisateurs.

Parmi les plus importants signataires, on notera Facebook, Myspace, Google/Youtube, Microsoft… mais également les français Dailymotion et Skyrock.

Les sites signataires prennent les engagements suivants :

* placer sur leur site un bouton « signaler un abus » accessible et simple d’emploi permettant aux utilisateurs de signaler en un seul clic toute conduite et tout contact inappropriés d’un tiers ;
* veiller à ce que les profils et les listes de contacts d’utilisateurs de sites web qui se sont déclarés comme mineurs soient « privés » par défaut. Il sera ainsi plus difficile pour les personnes malintentionnées de contacter ces jeunes internautes ;
* s’assurer que les profils privés des utilisateurs mineurs ne soient pas accessibles (ni directement à partir du site, ni via les moteurs de recherche) ;
* garantir que les options de vie privée sont bien visibles et accessibles à tout moment, afin que les utilisateurs puissent facilement déterminer si ce qu’ils diffusent en ligne peut être vu par le monde entier ou par leurs amis seulement ;
* empêcher les enfants trop jeunes d’utiliser leurs services : si un site de socialisation a pour cible les adolescents de 14 ans et plus, il doit être difficile pour un enfant plus jeune de s’y enregistrer.

La Commission européenne poursuit ainsi ses efforts pour un internet plus sûr et plus fiable.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

5 commentaires

  1. J ai mes cousines qui sont très friant de ce genre de site, elles exposent à la vue de tous leur vie, leur photo, leur sortie, etc … Cet accord va servir à quoi ? C est une action volontaire d exposer sa vie privé, les propositions sont déjà en application sur la plupart des sites évoqués. Pour la dernière proposition qui doit rendre difficile pour un enfant plus jeune de s’y enregistrer, je pense que c’est peine perdu, un jeune est bien plus sensibilisé à internet que pourrait l’être un adulte, c'est souvant le jeune qui explique aux parents.

  2. shyrokie a écrit :
    J ai mes cousines qui sont très friant de ce genre de site, elles exposent à la vue de tous leur vie, leur photo, leur sortie, etc … Cet accord va servir à quoi ? C est une action volontaire d exposer sa vie privé, les propositions sont déjà en application sur la plupart des sites évoqués.
    Pas tout à fait. Par exemple, si un site comme Facebook propose de mettre toutes ses infos en "privé", par défaut tout est public (et beaucoup d'utilisateurs n'iront jamais modifier ça). Ici, l'engagement pris est de mettre la confidentialité maximum (tout en "privé") par défaut pour les mineurs, ce qui est déjà un beau premier pas. De même, il est assez important de faire de la pédagogie. Beaucoup de personnes s'imaginent qu'ajouter des "amis" sur Facebook, c'est sans conséquence, "c'est comme ajouter un contact sur MSN". Sauf que non, c'est une vraie porte ouverte sur des tonnes d'infos confidentielles, et il faut leur faire comprendre qu'accepter toute demande d'ami sans réfléchir est assez dangereux. Ca peut paraître évident mais tout le monde n'en a pas conscience !
    Pour la dernière proposition qui doit rendre difficile pour un enfant plus jeune de s’y enregistrer, je pense que c’est peine perdu, un jeune est bien plus sensibilisé à internet que pourrait l’être un adulte, c'est souvant le jeune qui explique aux parents.
    Et si les parents se bougeaient un peu pour éduquer leurs gosses ? non ? ...

  3. (yoann007) " l’engagement pris est de mettre la confidentialité maximum (tout en "privé") par défaut pour les mineurs, ce qui est déjà un beau premier pas." salut je pense, aussi, que c'est un bon début !:D

  4. c est une bonne demarche mais il serait bien aussi qu en plus des solutions controle parental les perents surveilles un peu plus les enfants. J ai deux enfants de 8 et 10 ans, a titre d exemple ils aiment certains jeux online (dofus en particulier) apres avoir constaté que les insultes etaient legions, que le comportement social etait anarchique et deplorable, j ai definitivement coupé les acces, en leur expliquant. Avec le web 2.0 interactif et les jeux online il devient imperatif que les parents pretent un peu d attention a l activité de leur bambins sur le net, j ai comme la douce impression que les parents font la fete quand les momes sont sur le net...

  5. Je ne pense pas que les parents "fassent la fête". Mais qu'ils soient un peu dépassés techniquement, qu'ils ne perçoivent pas tous les dangers du net, ou encore qu'ils sous-estiment les compétences de leur progéniture, sont souvent les raisons qui mettent leurs enfants en "danger de contact malfaisant". J'ai pour ma part expliqué à mon enfant que mes exigences et ses limites avec internet étaient les mêmes que celles appliquées dans la vie courante en général: Aller sur internet, c'est aller à l'extérieur de la maison, et les mêmes règles, soumises à mon autorité parentale, s'appliquent: - A quel age laisseriez-vous votre enfant sortir tard le soir, traverser seul un boulevard, aller chez des gens que vous ne connaissez pas, parler et donner ses coordonnées à un inconnu rencontré dans la rue, etc. Quand on a répondu à ces questions pour la vie courante, on les applique à internet. Pour le moins, on essaie de le faire et surtout on en parle avec son enfant de manière franche et claire. Et si l'environnement nous y aide -logiciels de contrôle parental, sites pour ados qui s'impliquent, "profil par défaut" protecteur- c'est ça en plus et on ne va pas s'en plaindre!

  6. Réagir sur le forum