Orange choisi par Gironde numérique pour son réseau

4

Un marché de 155 millions d’euros pour Orange

Gironde numérique et Orange ont signé hier soir, 24 juin 2009, un contrat de délégation de service public de 20 ans d’un montant de 155 millions d’euros, maintenance comprise, pour l’équipement en haut débit de la Gironde (construction et exploitation).

L’investissement public sera de 53,4 millions d’euros pour la construction d’un réseau de plus de 1 000 km de fibres optiques.

Orange a été choisi au terme d’une mise en concurrence lancée en avril 2008 après avoir multiplié les conventions avec les collectivités locales depuis 3 ans, au grand dam des 4 opérateurs privés candidats.

Gironde Numérique c’est un syndicat mixte des collectivités territoriales de la Gironde qui comprend le Conseil Général et 45 des 46 Communautés de communes et d’agglomération de la Gironde, ainsi que, au titre de membres associés, le Conseil Régional et la Communauté Urbaine de Bordeaux.

Sa mission est la couverture numérique des zones blanches (sans Adsl) et l’amélioration des débits en zones grises (zones à bas débit) pour soutenir le développement économique local, les collectivités et anticiper les besoins futurs en préparant l’arrivée de la fibre.

Pour Orange c’est une grande victoire car le marché est de taille, la Gironde étant l’un des plus grands départements de France.

Plus de 1 000 kilomètres de fibres optiques seront déployés d’ici fin 2010 afin de délivrer du très haut débit à 153 établissements publics (organismes publics, collèges, lycées, hôpitaux, casernes) et 78 zones d’activités économiques.

D’ici 15 mois les 10 000 lignes girondines des zones qui n’ont pas encore accès à l’ADSL (Haute-Gironde, Libournais, Entre-deux-Mers, Médoc …) seront connectées avec un débit minimum de 2Mb/s et si besoin l’offre sera complétée, par endroits, par un équipement par satellite, et ce à un tarif identique aux zones denses quelle que soit la technologie utilisée (filaire ou satellitaire).

En 2011 le réseau sera ouvert et Orange commercialisera ses offres de gros auprès des fournisseurs d’accès à Internet et aux opérateurs locaux.

Déclaration des 3 signataires de cet accord :

Didier Lombard, PDG de France Télécom-Orange :
« Je me réjouis de l’aboutissement de ce projet territorial ambitieux. 1er partenariat public privé de cette ampleur avec un département, il témoigne une nouvelle fois qu’innover et investir intelligemment dans un contexte de crise est possible. Après le succès du plan haut débit pour tous, avancer ensemble permet d’aller plus loin, plus vite dans l’aménagement numérique du territoire pour offrir le haut débit à 100% de la population. Ce projet est aussi une illustration concrète du mode partenarial qui caractérise la collaboration entre les collectivités locales et notre groupe. »

Philippe Madrelle, Président du Conseil Général de la Gironde :
« Avec le haut débit, le Département de la Gironde construit son avenir car le numérique est un outil essentiel d’attractivité et de pérennité économique et solidaire d’un territoire. Ce projet d’aménagement de la Gironde qui n’aura pas mis trois années à éclore répond aux attentes des citoyens et des entreprises girondines. »

Anne-Marie Keiser, Présidente de Gironde Numérique :
« Ce projet est un exemple de gouvernance. Ensemble, les collectivités girondines ont décidé de prendre leur destin numérique en main et d’anticiper leur développement. Car le déploiement de ce réseau est une nécessité pour nos territoires. Avec France Télécom, nous avons fait le choix de la compétence, de la sécurité et de l’efficacité. »

Partager

A propos de l'auteur

Ingénieur en informatique anciennes technologies (développement puis méthodes et qualité). Depuis 2003 : développement et administration de sites webs et assistance aux utilisateurs.

4 commentaires

  1. J'ai pas compris ce passage :

    Freenews a écrit :
    D’ici 15 mois les 10 000 lignes girondines des zones qui n’ont pas encore accès à l’ADSL (Haute-Gironde, Libournais, Entre-deux-Mers, Médoc …) et l’offre sera complétée, par endroits, par un équipement par satellite pour proposer du 2Mb/s à un tarif identique que dans les zones denses quelle que soit la technologie utilisée (filaire ou satellitaire).
    Moi non plus :lol: j'ai dû manger 2 morceaux de la phrase en la tournant autrement, ce qui a donné ce charabia :rolleyes: Grâce à vous je viens de le revoir ;)

  2. Bonjour c'est tellement bizarre que je dirais que dans les 15 mois si les 10 000 lignes ne sont pas en Adsl et bien FT serai obligé de mettre d'autres moyens pour que ces personnes soient en 2 Mb/s au même prix ,donc là ils vont trouvé les techniques aujourd'hui zb demain (15 mois) 2 Mb , pas mal

  3. Réagir sur le forum