Opera Turbo booste la vitesse du net

11

De 3 à 5 fois plus vite grâce à la compression !

Tandis qu’Internet Explorer 8 vient d’être rendu disponible par Microsoft, la concurrence continue d’affûter ses armes pour l’avenir. Opera, le navigateur propriétaire connu pour son sens de l’innovation (on lui attribue régulièrement le crédit de nouveautés désormais présentes partout, telles que la navigation par onglets), vient d’annoncer Opera Turbo, un système de compression des sites web pour en accélérer drastiquement le chargement.

Les ingénieurs sont partis du constat suivant : avec le progrès, paradoxalement, se développent de plus en plus d’accès au net relativement lents. Connexion à un hotspot wifi faiblard ou encombré, accès depuis une ligne mobile en EDGE ou 3G bridée, etc. Leur objectif : trouver un moyen de rendre le surf rapide et fluide même avec une connexion aussi faible que du 100 kbps.

Pour cela, ils dépoussièrent un concept qui n’a rien de nouveau ; utiliser des serveurs distants ultrarapides, qui chargent la page pour vous, puis se chargent de vous en envoyer une version compressée et optimisée. C’est sur ce principe que repose déjà le navigateur pour téléphones portables, Opera Mini.

Opera Turbo, reposant sur un algorithme différent, est en fait une fonction intégrée à la prochaine version du navigateur Opera de bureau. Elle s’active d’un simple clic sur son icône, en bas à gauche du navigateur. Dès lors, Opera vous indiquera le temps gagné grâce à l’activation de cette fonction… des gains de performance pouvant aller jusqu’à 5x !


Il va de soi que cette fonction n’aura que peu d’utilité pour un accès à haut débit, car le gain sera moins flagrant. De plus, l’algorithme de compression dégrade aussi l’affichage des images pour un chargement rapide. Les développeurs mettent bien cet aspect en avant, en vous invitant à brider volontairement votre connexion à 100 kbps pour mieux vous rendre compte du gain de vitesse !

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette fonction, Opera propose une vidéo de présentation en anglais assez claire sur Opera Labs. Vous pouvez même télécharger une version de test d’Opera 10 (alpha) intégrant Opera Turbo ici.

La version de test ne doit être utilisée qu’à des fins de test. Comme toute version alpha, elle peut être particulièrement instable et comporter d’autres problèmes.

Merci à Nux-man

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. Il aurait été intéressant que Turbo charge d'abord l'image dégradée, puis la jolie... histoire d'avoir le gain de vitesse d'affichage puis la qualité !

  2. C'est veux comme le monde...çà existait déjà du temps du 56k... et çà fonctionnait plutôt bien. Et même AOL proposait çà aux abonnés 56k moyennant finance... et récupération des logs a des fins marketings. ^^

  3. A noter qu'une technologie analogue est utilisée pour Opera Mini, le navigateur officiel des téléphones et smartphones Nokia (sous Symbian donc), et l'un des navigateurs alternatifs les plus en vogue pour Windows Mobile. Je pesne que c'est donc le succès d'Opera Mini qui a pousser Opera a améliorer le concept pour son navigateur pour ordinateurs. Peut être un concurrent pour Firefox3?

  4. salut au temps du 56ko, ça avait PLUS d'importance, que maintenant avec un débit de 20mbits - QUE la Page mette 3 secondes, ou bien 10 secondes..bof je le vois bien : "ceux qui ont des ordis. les plus récents, n'abattent PAS plus de travail, que ceux qui ont des machines poussives, c'est PAREIL en fin de journée" "il faut que la rapidité serve à quelque chose, sinon ..."

  5. Ah c'est une superbe nouvelle pour les utilisateurs réguliers de connexion nomades. EN 3G/3G+, pas de soucis mais quelle horreur quand on se retrouver en GPRS/EDGE !!

  6. Réagir sur le forum