O3b Networks – Un consortium pour connecter le monde

4

Pendant qu’au pays du soleil levant sont effectués des tests avec le satellite de communication Kizuna, outre-Atlantique le consortium O3b Networks, comprenant les sociétés Google, HSBC et Liberty Global, veut connecter à internet les « 3 autres milliards de personnes ».

Le projet est composé d’une mise en orbite de pas moins de 16 satellites, fabriqués par la sté française Thalès, dont les premiers satellites seront disponibles fin 2010.

D’un prix estimé entre 500 et 750 millions de dollars, ce projet couvrira une zone allant de 45° de part et d’autre de l’Equateur.

Contrairement aux satellites en orbite haute (36 000 km), ceux du consortium seraient placés en orbite intermédiaire (5 000 km).

L’avantage d’un tel choix serait la réponse à l’un des problèmes des liaisons satellites, le ping. Au lieu de 600 ms une orbite intermédiaire nous permettrait d’avoir un ping de l’ordre de 120 ms .

En outre on pourrait oublier l’antenne parabolique car la liaison au sol se ferait entre les satellites et les infrastructures des FAI, et non plus entre un satellite et un abonné.

A lire aussi : Le Japon teste Kizuna

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable Technique]
Souvent confondu avec un castor, aime les sports mécaniques et la vie associative.

4 commentaires

  1. A ce ping tu peut aussi ajouté le ping entre l'abonnée et le FAI étant donnée que l'abonnée ne communique pas directement avec le satellite... a la fin on devrait retrouver les 120..

  2. Réagir sur le forum