Nouvelles taxes en vue pour les FAI ?

11

Les fournisseurs d’accès à Internet sont peu nombreux. Ils sont rentables. Ils sont gros et ils sont riches. Dès lors, pourquoi ne pas leur imposer toujours plus de taxes ?

Les différents secteurs audiovisuels semblent avoir trouvé une nouvelle manne. Si les télécoms permettent déjà de financer une partie du manque à gagner engendré par la suppression de la publicité le soir sur France télévisions, ou encore contribuent (de force) au financement du cinéma français… ce n’est pas fini !

Le CSA a eu l’idée de proposer une taxe sur les télécoms visant à financer le passage à la télévision numérique. Actuellement, une campagne télévisée vient d’être lancée afin de préparer les spectateurs français à l’extinction de l’analogique. Cette stratégie d’information, qui se verra complétée par une aide financière au passage au numérique pour les plus démunis, nécessite des fonds. De la même façon que la mise en place de la TNT dans les zones qu’elle ne couvre pas encore nécessite également pas mal de moyens.

Selon Michel Boyon, président du CSA, « il ne serait pas déraisonnable que le secteur des télécommunications, qui va bénéficier des fréquences libérées par l’arrêt de la diffusion analogique de la télévision, contribue, pour des montants qui sont minimes par rapport aux chiffres d’affaires, à l’achèvement de la mise en place de la TNT ».

De taxe il est également question chez les sénateurs. David Assouline (PS) a suggéré de taxer les fournisseurs d’accès à Internet pour financer la fiction française en difficulté, sous prétexte que ceux-ci font « des milliards de bénéfices ». Au stade de simple proposition, cette idée pourrait ne pas être très bien vue de nos FAI à qui il est déjà demandé de contribuer au financement de la télévision publique ainsi que du cinéma français…

Notre abonnement Free fera-t-il bientôt office de cotisation pour la réalisation d’épisodes de Plus belle la vie, RIS Police scientifique et Joséphine ange gardien ? L’avenir nous le dira !

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. Sarkozy avait juré que les impôts n'augmenteraient pas. On voit ce que donnent les promesses de ce démagogue ; certes on ne parle pas d'impôt mais de TAXE ! La belle affaire, il faudrait qu'il nous explique la différence entre les deux car, au final, la seule chose certaine c'est que ça sort de ma poche de cochon de contribuable. Cette soi-disant taxe sur les bénéfices des FAI sera, en réalité, répercutée sur les abonnements par les fournisseurs (soit par augmentation, soit par suppression de création de services nouveaux). Et puis il faudrait dire aux députés et aux sénateurs, qui sont très forts pour venir nous prendre notre argent, que s'ils n'étaient pas deux fois trop nombreux et deux fois trop payés, l'Etat économiserait des millions d'euros... Il serait peut-être temps que ces seigneurs participent à l'effort pour lutter contre la crise, eux qui sont à son origine en raison de leur incapacité à prévoir et régler les problèmes de leur compétence.

  2. xerxes a écrit :
    Sarkozy avait juré que les impôts n'augmenteraient pas. On voit ce que donnent les promesses de ce démagogue ; certes on ne parle pas d'impôt mais de TAXE ! La belle affaire, il faudrait qu'il nous explique la différence entre les deux car, au final, la seule chose certaine c'est que ça sort de ma poche de cochon de contribuable. Cette soi-disant taxe sur les bénéfices des FAI sera, en réalité, répercutée sur les abonnements par les fournisseurs (soit par augmentation, soit par suppression de création de services nouveaux). Et puis il faudrait dire aux députés et aux sénateurs, qui sont très forts pour venir nous prendre notre argent, que s'ils n'étaient pas deux fois trop nombreux et deux fois trop payés, l'Etat économiserait des millions d'euros... Il serait peut-être temps que ces seigneurs participent à l'effort pour lutter contre la crise, eux qui sont à son origine en raison de leur incapacité à prévoir et régler les problèmes de leur compétence.
    Du grand art ! Où a tu vus parler de Sarkozy ??? "De taxe il est également question chez les sénateurs. David Assouline (PS) a suggéré de taxer les fournisseurs d’accès à Internet pour financer la fiction française en difficulté, sous prétexte que ceux-ci font « des milliards de bénéfices »" Sénateur PS... ça fait pas vraiment penser à Sarko...

  3. A quand une TAXE sur chaque connerie que disent et font les politichiens ? Car a ce rythme en moins d'un an ils developpent la TNT en HD et bouchent le trou de la secu !

  4. Finnacer la fiction Francaise en difficulté ??? ça commence a être réellement pénible et fatiguant de voler au secours (cf hadopi) des starlettes d'un jour qui n'arrivent plus a vendre de disque en sortant de la très prestigieuse Star Academy, ou encore des acteurs au talent incontestable , grace a leur jeu surfait, et a leur maquillage et a leur décors si parfait et exagéré qu'ils en sonne faux. Peux etre simplement qu'une partie des téléspectateurs arrêtent de bouffer systématiquement ce qu 'on leur donne , il semblerait même que certains commencerait a devenir exigeant... La seule taxe a laquelle on ait pas encore penser et qui fait cruellement défaut , c'est la "taxe créative" tout ceux qui n'innovent pas, ce qui copie bêtement, ou sont a cours d'idées quand il s'agit de régler un problème, devraient etre fortement taxé , ca vaut pour les artistes (enfin artistes ... bref) et les politiques.

  5. Loin de moi vouloir défendre un État auquel je n'ai absolument pas d'affinité. Mais votre phrase manque un peu de ... jugeote. Les impôts subventionne des autoroutes et l'état oblige les routiers d'y circuler. Cela évite quand même de se fader les poids lourds sur les routes - gratuites - Enfin lorsque lesdits poids lourds détruisent les revêtements des autoroutes, parce qu'ils roulent régulièrement en surcharge, ce sont les sociétés d'autoroutes qui financent les réparations. Pour comprendre, imaginez la France sans autoroute, les poids lourds sur les routes, vous au milieu et l'état qui répare.

  6. Réagir sur le forum