Loi anti-piratage : L’ARCEP s’intéresse aux conséquences techniques

19

Le piratage, sémale ! 😉

Internet est devenu un phénomène politique et économique. Les gouvernements s’en mêlent, les portails d’achat de musique et les loi anti-piratages fleurissent… Mais un paramètre est souvent oublié : Internet c’est avant tout une histoire de technique…

Lorsqu’un gouvernement demande aux FAI de son pays de brider les connexions des abonnés téléchargeant illicitement des contenus protégés par les droits d’auteurs, outre les polémiques diverses que cela déclenche ci et là, il faudrait déjà que les opérateurs soient techniquement capables de le faire… Possible, mais pas en un claquement de doigts.

L’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) avise le gouvernement français d’envisager l’instauration d’un délai de mise en place de cette loi, afin d’éviter aux Fournisseurs d’Accès à Internet de tous se retrouver piégés par cette loi, du jour au lendemain.

Du côté des FAI, il va falloir installer des machines dédiées à cette tâche, mettre en place tout un système de surveillance de son réseau afin de logguer les accès de leurs abonnés, et stocker ces logs pendant une période d’un an… Là encore, outre le temps de mise en place, il y a également un coût à ne pas négliger.

Autre problème : les offres Triple play, qui dominent le marché, regroupent Internet, Téléphone et Télévision sur le même accès. Il faudrait que tous les FAI soient capables de ’désactiver’ Internet sans toucher aux autres services (pourquoi priver de téléphone ou de TV un abonné qui n’a abusé que d’Internet ?). Beaucoup de travail à faire du côté de la gestion du parc de box chez les FAI, histoire de disposer des outils adéquats…

Pour toutes ces raisons, L’ARCEP invite le gouvernement à étudier une compensation financière pour les Fournisseurs d’Accès concernés par cette loi ; Voilà qui ne devrait pas accélérer la mise en application concrète du texte de loi.

- Lire l’article sur VNUnet.fr.

Partager

A propos de l'auteur

19 commentaires

  1. Encore des investissements totalement improductifs, imposés par un gouvernement irresponsable pour le bénéfice de quelques uns qui n'ont pas le courage de se convertir aux nouvelles techniques de diffusion et de commercialisation. Les techniques évoluant très vite, toutes ces règles seront dépassées dans quelques mois et les capitaux des investissements perdus. Si l'on veut augmenter le pouvoir d'achat des français, il faut libérer les circuits de distribution (musique, pharmacie, ouverture le dimanche) et détruire les monopoles privés ou publics.

  2. il faut certes réguler la concurrence, mais je ne vois pas ce que l'ouverture du dimanche peut apporter au pouvoir d'achat . ne mélangeons pas tout . ce que je ne comprends pas sur le coup , ce sont les arguments de l'arcep : les logs des connexion sont déjà obligatoires et les FAI n'ont pas à surveiller le traffic car ce sont les producteurs de musique/cinema qui décideront qui il faut couper ou pas . mais bon, si l'arcep défend les FAI et les internautes, c'est déjà ça de pris .

  3. tout simplement ceux qui travaillent le dimanche sont payés, simplement .. Et qu'on arrete de dire que ca ne fait qu'etaler la consommation des menages, sinon avec cette logique autant n'ouvrir qu'un jour par semaine , ou 4h / jour .. Ensuite toutes ces contraintes seront de toutes facons contournés, que de depense pour faire plaisir a si peu de monde .. Faisons trainer, c'est ce qu'il y a de mieux a faire

  4. En tout cas je connais un FAI qui est déjà apte à brider internet :D Réalisé sans trucage ni montage photo, avec une ligne 8Meg (IPadslmax ND) à l'époque

  5. Ah lala quel bande de comique Bride la connection internet sans impacte la TV et le telephone, pfff ca me fait penser a toutes les boites Les gars de l'administration te pondent un truc et disent "oue c'est bon, les techniciens et les inge peuvent le faire sans problemes dans une semaine" et les personnes vraiment concerne disent le contraire Alors deja que de reussir a avoir un debit pas trop affreux c'est la galere pour utiliser la voip et la tv alors la si c'est realisable, j'imagine meme pas quand le truc va deconn*r ce que ca va etre Enfin, on en finira jamais au niveau des conn*ries de tout facon et surtout dans ce genre de categorie

  6. Et faudrait logguer les accés à la Senséo via le réseau électrique pour mettre en prison ceux qui osent faire 2 cafés avec la même dosette.

  7. :lol: Mme ALBANEL va aussi créer une taxe sur chaque dosette contre la copie privée de café cette taxe sera proportionelle à la quantité de café dans la dosette. Cette taxe existera même s'il est interdit de faire 2 cafés avec la même dosette... Et pour tous ceux qui oseront fabriquer pour leur usage privé des dosettes pirates (copies des dosettes qu'ils ont achetés légalement) en achetant des dosettes vierges puis en téléchargeant du café moulu acheté en paquet de 500g, ceux là se verront envoyer 1 premier avertissement par pigeon voyageur, au deuxième avertissement leur abonnement à l'électricité sera suspendu pendant 2mois et en cas de récidive l'abonnement électrique sera résilié ! A vos bougies !

  8. Bonjour, Moi je dis, une action de plus à contre les droits et les libertés. Il est certes nécessaire de protéger les droits d’auteurs qui doivent pouvoir vivre du fruit de leur travail comme tout à chacun, mais pourquoi en France en particulier (pays champion de la catégorie) nous pensons que la répression corrige tout les maux. Il y à surement d’autres méthodes pour protéger les droits d’auteurs. Tiens ! Une idée ! Qui ne serait pas prêt à payer 1 Euro de plus sur son abonnement mensuel pour avoir le droit de télécharger selon un quota peut être, pour un usage privé. Moi je signe de suite, et 1 Euro sur le tas d’internautes ….. Ensuite pourquoi dire d’un père de famille qui télécharge des films pour sa famille ou d’un lycéen de la musique pour son MP3 et qui donc n’en font aucun commerce, qu’ils sont des pirates ? Parce que là, ces messieurs des gouvernements et autres majors sont foncièrement hypocrites, ne leur est-il jamais arrivé dans leur jeunesse s’ils en ont eu une ! de faire une copie sur K7 vidéo ou audio de films ou de musique pour un ami ou toute autres utilisations qui aujourd’hui selon leurs critères serait assimilé à du piratage ? Tout le monde l’a fait et continu à le faire, ce n’est pas pour autant que cela à engendré un écroulement du marché et des droits d’auteurs. Ou alors attendons-nous à voir débarquer chez nous, des milices mandatées pour fouiller dans nos greniers et éradiquer tout objet de copie (magnétophone à cassettes etc…). Le mal est lié à la conjoncture comme pour tout le reste de nos jours, mais là encore il faut un responsable qui est tout trouvé. L’internaute est une bête assoiffé d’octés qu’il faut à tout prix maitriser à coup de bâton, alors que ne suffirait-il pas d’étancher cette soif tout simplement ? Ce concept posé, demain une loi répressive viendra vous interdire de faire pousser des tomates au fond de votre jardin, d’en utiliser les graines d’une année sur l’autre (pirate !) tout simplement parce que le marché des fruits et légumes est à mal. Moi je dis, dans une société où le fait de ne pas être équipé ou avoir accès à des technologies informatiques et de communications moderne, c’est ce mettre en marge de cette société, dans ce monde numérique où 90% des connaissances, des infrastructures, de l’ossature même de ces sociétés passe par ces technologies, ce projet ouvre la porte sur un internet « Big Brother » où le visage des dis pirates sera devenu celui là même de ceux qui les auront combattu. Les seuls pirates à mon sens, piratant et espionnant le sein même de nos foyers en aillant pris soin de tuer le droit à la connaissance et à la culture, en d’autres mots la mort d’internet et ce pourquoi il à était créer, l’échange libre de données et de connaissances et la communication intra-culturelle qu’il en résultait à travers le monde. Cela porte un nom………………..DICTATURE Freenautement votre ....

  9. il va y avoir un nouveau jeu qui va appraitre dans les zones dense, le jeu qui consiste a pirater un reseau Wifi et du voisin à faire tous ces petits trucs illegaux, le pauvre chtit internaut sera jugé coupable s il n y a pas un reelle enquete, une protection wep et mac ne suffisent pas a garantir l impermeabilité du reseau. Idem pour l usurpation d adresse IP, sans enquete des innocents trinqueront

  10. bon allez, vu que je suis un affranchi, je peux vous révéler leur plan HINhinhin ;) ZEITGEIST http://video.google.com/videoplay?docid=3767487358149440770

  11. Réagir sur le forum