Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy

0

Monsieur le Président, Bonjour. 

Tous les Français, quel que soit le lieu où ils travaillent doivent avoir accès au haut-débit. Notre pays est le 19ème en terme de connexions derrière la Lettonie. Et pourtant, en parallèle, près de 3 millions d'ordinateurs vont être détruits en 2008.

C'est ainsi que commence la lettre ouverte adressée à Nicolas Sarkozy par des chefs d’entreprises et universitaires français rassemblés au sein d’une association baptisée Renaissance Numérique.

L'internet pour tous c'est possible. Renaissance Numérique fait les propositions suivantes :

Mesure n°1 avec pour objectif d'améliorer la pénétration des ordinateurs dans les foyers pour passer de 47 à 57 % grâce à 2,5 millions de pc donnés d'ici 2010. 

Inscrire l'internet haut-débit comme une composante du service universel, c'est à dire pour 100 % des Français.

Ne pas attendre 2011 et réserver d'ores et déjà des fréquences basses pour le haut-débit.

Intégrer internet pour l'entreprenariat français avec la simplification des démarches pour la création d'entreprises.

Ce sont en tout 8 mesures énumérées dans 8 clips vidéos par Renaissance Numérique.

  1. Donation par les entreprises d’ordinateurs amortis à leurs salariés
  2. Combattre la fracture géographique (la ruralité est de 30% en France)
  3. Le dividende numérique
  4. L’accessibilité à l’internet pour les handicapés 
  5. Promouvoir les usages des citoyens et des entreprises
  6. Responsabilité des hébergeurs  
  7. Formation, Education et Recherche  
  8. Gouvernance et conclusion

Renaissance Numérique réclame également un secrétaire d'état au numérique en rappelant que Nicolas Sarkozy avait déclaré : « Je confierais à un membre du gouvernement la mission de prospective, de pilotage et de coordination de la politique de l'internet et du numérique ».

Mais en dehors de la fracture numérique dans les zones rurales et les zones trop éloignées des centraux téléphoniques pour être éligible au haut-débit, il ne faut pas oublier la fracture numérique dans les quartiers des grandes cités. Dans un reportage signé Freenews, nous avions parlé des STF, Sans Téléphone Fixe. Un aspect de la fracture numérique à ne pas négliger . Voir l'article sur le quartier du Neuhof à Strasbourg  : Strasbourg-Neuhof – Internet sans téléphone

Voir les vidéos sur le site de Renaissance Numérique 

 

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

Les commentaires sont fermés.