Les trois quarts des smartphones en France sont vendus sans engagement

0

Une étude publiée par l’institut GfK montre que les ventes d’équipement de télécommunications enregistrent une forte baisse en France : au 1er semestre 2014, il s’en vendait 10,2% de moins que l’année précédente…

Cette baisse s’explique principalement par le déclin des téléphones mobiles dits traditionnels, dont les ventes chutent de 50% sur cette période. Cela profite bien évidemment aux smartphones, qui avec 15,8 millions d’unités écoulées en 2013 ont plus que doublé les mobiles traditionnels (7,8 millions).

Autre constatation : les Français achètent plus en plus leurs smartphones en dehors de tout système de subvention. Le schéma qui dominait encore il y a quelques années en France, assortissant un mobile à une durée d’engagement et à un forfait, n’a plus la cote depuis l’explosion des forfaits sans engagement, moins chers : ainsi, lors de cette première partie de 2014, les smartphones dits “SIM-free” représentaient plus des trois-quarts (77%) des ventes, contre seulement 60% l’an dernier.

Cette métamorphose n’est pas forcément évidente à gérer pour les opérateurs, puisque la vente de mobiles subventionnés représentait pour eux une manne indéniable (forfaits avec engagement, assurances souvent proposées aux clients, etc.). Aujourd’hui, rien n’empêche un client d’acheter son smartphone directement chez le constructeur, ou sur un site de vente en ligne, pour un prix généralement identique, voire inférieur, à celui proposé par son opérateur…

Source : GfK, via ZDnet

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.