Le « WiFi N » est prêt (màj)

0

Putain, sept ans !

La norme 802.11n, aussi appelée « WiFi N », est en travaux depuis 2002. Vouée à succéder aux deux précédentes normes WiFi (le vieillissant 802.11b et notre actuel 802.11g), elle se sera tellement fait attendre que certains constructeurs, lassés, auront sorti des produits certifiés compatible avant la spécification officielle…

L’IEEE, un institut majeur dans le développement et la reconnaissance de normes technologiques, a annoncé que la norme 802.11n était enfin terminée. Cela signifie que les constructeurs pourront enfin l’intégrer pleinement à leurs produits.

Le 802.11n apporte un débit largement supérieur (jusqu’à 300 Mbps théoriques, contre 54 Mbps pour le 802.11g et 11 Mbps pour le 802.11b). Tout comme les deux « grandes » normes WiFi l’ayant précédé, elle sera rétrocompatible (il sera possible de créer des réseaux WiFi b/g/n sur lesquels n’importe quel périphérique pourra basiquement se connecter, quelle que soit sa version de WiFi).

Jusqu’à maintenant, de nombreux équipementiers, refusant de se résigner à attendre encore et encore, s’étaient emparé d’une version de la norme communément appelée 802.11n draft (« brouillon »). Le 802.11n draft est désormais utilisé par Netgear ou encore Apple.

Le WiFi des Freebox ADSL est officiellement complètement compatible avec le 802.11n, et ce dès maintenant. Cela concerne les Freebox ADSL les plus récentes, disposant d’antennes « internes » (numéro de modèle en ADSL 05C). Les modèles plus anciens, à antennes apparentes, disposent d’une technologie WiFi MiMo qui ne correspond qu’à la certification 802.11g du WiFi.

Une chose est sûre : sur l’ensemble des appareils, le 802.11n draft devrait être compatible de fait avec le 802.11n « définitif », parfois moyennant une simple mise à jour logicielle, car il a été pensé pour cela.

Mise à jour 12:30 : correction d’erreurs et ajout de quelques précisions.

Source : Clubic

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.