Le « WiFi N » est prêt (màj)

25

Putain, sept ans !

La norme 802.11n, aussi appelée « WiFi N », est en travaux depuis 2002. Vouée à succéder aux deux précédentes normes WiFi (le vieillissant 802.11b et notre actuel 802.11g), elle se sera tellement fait attendre que certains constructeurs, lassés, auront sorti des produits certifiés compatible avant la spécification officielle…

L’IEEE, un institut majeur dans le développement et la reconnaissance de normes technologiques, a annoncé que la norme 802.11n était enfin terminée. Cela signifie que les constructeurs pourront enfin l’intégrer pleinement à leurs produits.

Le 802.11n apporte un débit largement supérieur (jusqu’à 300 Mbps théoriques, contre 54 Mbps pour le 802.11g et 11 Mbps pour le 802.11b). Tout comme les deux « grandes » normes WiFi l’ayant précédé, elle sera rétrocompatible (il sera possible de créer des réseaux WiFi b/g/n sur lesquels n’importe quel périphérique pourra basiquement se connecter, quelle que soit sa version de WiFi).

Jusqu’à maintenant, de nombreux équipementiers, refusant de se résigner à attendre encore et encore, s’étaient emparé d’une version de la norme communément appelée 802.11n draft (« brouillon »). Le 802.11n draft est désormais utilisé par Netgear ou encore Apple.

Le WiFi des Freebox ADSL est officiellement complètement compatible avec le 802.11n, et ce dès maintenant. Cela concerne les Freebox ADSL les plus récentes, disposant d’antennes « internes » (numéro de modèle en ADSL 05C). Les modèles plus anciens, à antennes apparentes, disposent d’une technologie WiFi MiMo qui ne correspond qu’à la certification 802.11g du WiFi.

Une chose est sûre : sur l’ensemble des appareils, le 802.11n draft devrait être compatible de fait avec le 802.11n « définitif », parfois moyennant une simple mise à jour logicielle, car il a été pensé pour cela.

Mise à jour 12:30 : correction d’erreurs et ajout de quelques précisions.

Source : Clubic

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

25 commentaires

  1. "Une chose est sûre : le 802.11n draft devrait pouvoir se muer en 802.11n "définitif" sur simple mise à jour logicielle, sur tous les appareils qui en disposent, car il a été pensé pour cela. Pour la Freebox ADSL, c’est beaucoup moins sûr..." Source ?

  2. nouknouk a écrit :
    "Une chose est sûre : le 802.11n draft devrait pouvoir se muer en 802.11n "définitif" sur simple mise à jour logicielle, sur tous les appareils qui en disposent, car il a été pensé pour cela. Pour la Freebox ADSL, c’est beaucoup moins sûr..." Source ?
    La Freebox ADSL n'est pas 802.11n draft.

  3. Les nouvelles freebox avec antennes internes sont bien capables de communiquer en 802.11n (draft), et ce depuis le début. C'est l'ancienne qui faisait du MiMo, et qui est a priori incompatible avec le 802.11n.

  4. Quand j'ai reçu la FreeboxV4, j'ai tout de suite acheté la carte WiFi PCMCIA. J'en étais pleinement satisfait. Quand j'ai commandé plus tard la FreeboxV5, j'ai utilisé le WiFi MiMo pour relier mes ordis et les deux Freeboxes (je possède les versions sans antennes externes, livrées avec les boîtiers CPL). Au bout d'une semaine, j'ai constaté que nous avions ma conjointe et moi des migraines... J'ai tenté d'arrêter le WiFi, elles ont tout de suite disparu. Plus tard, j'ai relancé le WiFi, ça n'a tenu que quelques heures avant que j'éteigne tout... Je ne suis pas du genre alarmiste, mais il y a sûrement plus de deux personnes qui sont sensibles aux ondes WiFi. Je ne suis pas sûr que ce soit la bonne solution que d'avoir le "WiFi N" sur nos futures Freeboxes, d'ailleurs le fait que Free ait "poussé" l'utilisation du CPL n'est pas sans faire penser qu'ils se posent peut-être des questions à ce sujet.

  5. Les ondes électromagnétiques seront vraisemblablement la vraie pandémie de ce siècle. Les constructeurs et les utilisateurs ne veulent malheureusement pas en entendre parler. Quand on aura créé des générations entières d'handicapés mentaux, il sera trop tard.

  6. Sicabol a écrit :
    Quand j'ai reçu la FreeboxV4, j'ai tout de suite acheté la carte WiFi PCMCIA. J'en étais pleinement satisfait. Quand j'ai commandé plus tard la FreeboxV5, j'ai utilisé le WiFi MiMo pour relier mes ordis et les deux Freeboxes (je possède les versions sans antennes externes, livrées avec les boîtiers CPL). Au bout d'une semaine, j'ai constaté que nous avions ma conjointe et moi des migraines... J'ai tenté d'arrêter le WiFi, elles ont tout de suite disparu. Plus tard, j'ai relancé le WiFi, ça n'a tenu que quelques heures avant que j'éteigne tout... Je ne suis pas du genre alarmiste, mais il y a sûrement plus de deux personnes qui sont sensibles aux ondes WiFi. Je ne suis pas sûr que ce soit la bonne solution que d'avoir le "WiFi N" sur nos futures Freeboxes, d'ailleurs le fait que Free ait "poussé" l'utilisation du CPL n'est pas sans faire penser qu'ils se posent peut-être des questions à ce sujet.
    La sensibilité électromagnétique n'existe pas, les prétendus "électrosensibles" se sont fait soumettre à des test en double aveugle, et il s'est avéré qu'il n'y avait aucune corrélation. La plupart des personnes électrosensibles "célèbres" refusent de se soumettre à des test de ce genre, ce qui en dit long sur leur crédibilité. Je vous laisse regarder à loisir la page consacré à l'électrosensibilité sur wikipédia, et aux études scientifiques réalisées : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sensibilité_électromagnétique#Tests_en_double_aveugle

  7. Sicabol a écrit :
    Quand j'ai reçu la FreeboxV4, j'ai tout de suite acheté la carte WiFi PCMCIA. J'en étais pleinement satisfait. Quand j'ai commandé plus tard la FreeboxV5, j'ai utilisé le WiFi MiMo pour relier mes ordis et les deux Freeboxes (je possède les versions sans antennes externes, livrées avec les boîtiers CPL). Au bout d'une semaine, j'ai constaté que nous avions ma conjointe et moi des migraines... J'ai tenté d'arrêter le WiFi, elles ont tout de suite disparu. Plus tard, j'ai relancé le WiFi, ça n'a tenu que quelques heures avant que j'éteigne tout... Je ne suis pas du genre alarmiste, mais il y a sûrement plus de deux personnes qui sont sensibles aux ondes WiFi. Je ne suis pas sûr que ce soit la bonne solution que d'avoir le "WiFi N" sur nos futures Freeboxes, d'ailleurs le fait que Free ait "poussé" l'utilisation du CPL n'est pas sans faire penser qu'ils se posent peut-être des questions à ce sujet.
    Je ne conteste pas vos dires sur l'utilisation du WiFi, cela dit il faut savoir que le CPL émet un rayonnement très important également, si ce n'est plus. Sans nier quoi que ce soit, il ne faut pas négliger le pouvoior de l'effet placébo sur notre propre santé, car plusieurs études ont effectivement prouvé qu'en l'absence d'informations liées à la mise en place d'un réseau WiFi, les malades ne l'étaient plus.
    "tmgo" a écrit :
    Les nouvelles freebox avec antennes internes sont bien capables de communiquer en 802.11n (draft), et ce depuis le début. C'est l'ancienne qui faisait du MiMo, et qui est a priori incompatible avec le 802.11n.
    J'ai effectivement apporté plusieurs corrections et précisions à l'article en ce sens.

  8. lol51 a écrit :
    Quand j'ai reçu la FreeboxV4, j'ai tout de suite acheté la carte WiFi PCMCIA. J'en étais pleinement satisfait. Quand j'ai commandé plus tard la FreeboxV5, j'ai utilisé le WiFi MiMo pour relier mes ordis et les deux Freeboxes (je possède les versions sans antennes externes, livrées avec les boîtiers CPL). Au bout d'une semaine, j'ai constaté que nous avions ma conjointe et moi des migraines... J'ai tenté d'arrêter le WiFi, elles ont tout de suite disparu. Plus tard, j'ai relancé le WiFi, ça n'a tenu que quelques heures avant que j'éteigne tout... Je ne suis pas du genre alarmiste, mais il y a sûrement plus de deux personnes qui sont sensibles aux ondes WiFi. Je ne suis pas sûr que ce soit la bonne solution que d'avoir le "WiFi N" sur nos futures Freeboxes, d'ailleurs le fait que Free ait "poussé" l'utilisation du CPL n'est pas sans faire penser qu'ils se posent peut-être des questions à ce sujet.
    La sensibilité électromagnétique n'existe pas, les prétendus "électrosensibles" se sont fait soumettre à des test en double aveugle, et il s'est avéré qu'il n'y avait aucune corrélation. La plupart des personnes électrosensibles "célèbres" refusent de se soumettre à des test de ce genre, ce qui en dit long sur leur crédibilité. Je vous laisse regarder à loisir la page consacré à l'électrosensibilité sur wikipédia, et aux études scientifiques réalisées : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sensibilité_électromagnétique#Tests_en_double_aveugle
    ça ne prouve rien non plus, il peut y avoir un effet d'accumulation, introduisant un retard à la réaction, il peut y avoir un effet de sensibilisation, comme pour les allergies, on peut devenir intolérant à quelque chose, après y avoir été insensible longtemps. L'étude est loin d'être terminée.

  9. yoann007 a écrit :
    Sans nier quoi que ce soit, il ne faut pas négliger le pouvoior de l'effet placébo sur notre propre santé, car plusieurs études ont effectivement prouvé qu'en l'absence d'informations liées à la mise en place d'un réseau WiFi, les malades ne l'étaient plus.
    Je suis d'accord là dessus. Je suis ingénieur en informatique et suis de plus assez cartésien, et l'hypothèse des migraines par les ondes m'a laissé au début perplexe (franchement, j'aurais préféré garder le WiFi, largement plus souple à utiliser et moins coûteux (vu que j'ai acheté plusieurs boîtiers CPL pour mes différents ordis, ma PS3, etc...). J'avais acheté un téléphone sans fil il y a quelques années, il me donnait réellement des maux de têtes. Cela n'a pas empêché d'acheter un autre qui ne m'en a pas donnés. M'enfin, c'est une conversation qui peut durer longtemps ;-) Je tenais juste à faire la remarque, c'est tout :-p

  10. Réagir sur le forum