Le phénomène Obama affole les opérateurs

0

Allobama ? Barappelle-moi !

On vous l’a rabâché des dizaines de fois, à la radio, à la télévision, sur Internet : c’est aujourd’hui que le nouveau Président des Etats-Unis, Barack Obama, prendra ses fonctions.

Une investiture sous forme d’événement, suivie par tous les médias, mais qui inquiète les opérateurs télécom outre-Atlantique.

En effet, on s’attend à une affluence record sur les réseaux télécom ce soir, en particulier dans le secteur de la téléphonie mobile.

Les principaux opérateurs du pays (AT&T, Sprint Nextel, T-Mobile et Verizon) ont anticipé la surcharge en renforçant leurs équipements, tout particulièrement sur Washington D.C., point névralgique de l’événement.

Comme la téléphonie mobile ne se limite plus aux simples appels et SMS, ce sont surtout les connexions 3G qui inquiètent les opérateurs. Ainsi, il est demandé aux utilisateurs les plus gourmands de limiter leurs usages, et donc d’éviter les connexions data (surf sur internet, envoi de photos)…

Bien qu’impressionnantes, ces mesures pourraient rester insuffisantes ; on s’attend donc à une saturation du réseau dès midi (heure locale) aux USA.

Source : Neteco

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.