Le P2P facteur de croissance

8

Le téléchargement vu sous un autre angle

Le P2P vous connaissez ? Bien sûr. Le téléchargement est considéré comme le fléau faisant perdre des bénéfices colossaux aux industries du film ou du disque. Il semblerait au contraire que celui-ci soit un facteur de croissance.

Découvrons sur quoi se base cette affirmation…

L’idée n’est pas une élucubration sortie de la tête d’un Geek pour justifier un téléchargement intensif et essayant de contrecarrer la future loi Création et Internet.

Plus sérieusement, ce constat se base sur une étude commandée par le gouvernement des Pays-Bas, les effets du partage de fichiers et du téléchargement gratuit seraient globalement positifs pour la société néerlandaise.
« Les effets économiques et culturels du P2P sont extrêmement positifs » est la reprise par le portail a-brest d’un article publié par Numerama sous Contrat creative Commons, à lire en suivant ce lien :

http://www.a-brest.net/article4667.html

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

8 commentaires

  1. Le conditionnel est de mise dans cette news. C est la notoriété du cabinet TNO qui est mit en jeu, pas la votre, vous pouvez donc reprendre leur argument en utilisant l affirmatif, car leur étude tient la route, même si elle va vite être contredite. Cela fait très longtemps qu on le sait mais c est la première fois qu une étude sérieuse va dans ce sens.

  2. shyrokie a écrit :
    Cela fait très longtemps qu on le sait mais c est la première fois qu une étude sérieuse va dans ce sens.
    Et bien non ! Il y a une étude troublante commandée par la CRIA (équivalent canadien du Syndicat National de l'Édition Phonographique), voir l'annexe A qui laisse penser la même chose et qui n'arrive pas à prouver statistiquement une corrélation franche entre le téléchargement illicite et la baisse des ventes de disques mais qui sans surprise, en tout cas pour moi, évoque plusieurs facteurs socio-économiques qui conjugués arrivent à cet effet. Le plus étonnant c'est que cette étude ait été rendue publique alors que par exemple le rapport de M. Jean Cédras (autorité en matière de droit pénal) commandé par le ministère de la Culture en France a été soigneusement enterré...

  3. Désolé fbattail, j'aurais du dire c'est la première fois que je vois une telle étude ;) Je ne doute pas qu'il y en a bien d'autre, mais elles ne sont pas vraiment rendu public quand les résultats ne vont dans le sens disons de la politique en cour ^^

  4. L'intérêt général, c'est bon aux Pays-Bas. Dans notre pays, le titre de Ministre de la Culture est porté par un ou une (suivant les gouvernements) Ministre des Majors, et ce sont les intérêts de quelques groupes et/ou amis personnels des gouvernants qui priment, alors...

  5. fbattail a écrit :
    [...] mais qui sans surprise, en tout cas pour moi, évoque plusieurs facteurs socio-économiques qui conjugués arrivent à cet effet.
    Non ? Autrement dit, les gens achèteraient moins de disques parce qu'ils ont moins de fric à dépenser et que, par exemple, la bouffe et le loyer passeraient avant ? Incroyable, personne ne s'en serait douté...

  6. Bonjour a tous, De toute façon, quelque soit l'endroit, quelque soit l'étude (quand t'on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage). Non, le problème est que cette décision est juste un prétexte. Petit rappel: Quelque soit le téléchargement, Il faut être abonné chez un Fai, Pour certains plus gourmand un abonnement au news, ou autres réseaux, Certain autre (qui n'ont rien compris, achète de l'illégal). Avoir un ordinateur, Avoir du stockage (hdd et/ou graveur et cd/dvd vierge) n'oublions pas qu'il existe déjà une taxe (pour ou contre le téléchargement) illégal ou pas. Tout ceci contribue à faire fonctionner un certain commerce. Ce même commerce profite aux mêmes sociétés qui essais de faire passé des lois bidons par des ministres sourds (bizarre pour la culture :)). Le gouvernement n’est il pas le représentent du peuple ? Il semble que le peuple ne veut pas de cette loi, pourquoi le gouvernement insiste ? Il y a quelque temps on critiqué la chine pour leurs filtrages, on est pareil. Un peuple qui subit son gouvernement. Ps : je ne remets en aucun cas en cause la gestion de la crise international qui touche notre pays et bien d’autres. A ce sujet notre Président prend des décisions qui me semblent bonne, seul l’avenir nous le dira. Je m’arrête la, je n’aurais que trop d’exemple a cité. Bon week-end a tous, BarJo.

  7. michelgre a écrit :
    Non ? Autrement dit, les gens achèteraient moins de disques parce qu'ils ont moins de fric à dépenser et que, par exemple, la bouffe et le loyer passeraient avant ? Incroyable, personne ne s'en serait douté...
    C'est nettement plus complexe que cela. Il n'y a pas qu'un seul facteur, si le pouvoir d'achat pourrait en être un, il y a un contre-exemple assez évident : le spectacle vivant se développe bien que le prix des places de concert soit en forte augmentation. Parmi ces autres facteurs il y a : * la qualité de l'offre * la disparition de la distribution de détail * la part grandissante dans les budgets des foyers du jeu vidéo et du téléphone portable (et de l'accès à Internet pour être honnête) * la « communication » et la « stratégie » de l'industrie du divertissement * les problèmes liés à l'interopérabilité * la fragmentation du montant des ventes inhérente à la vente au titre sur les plate-formes commerciales dématérialisées * la médiocrité technique de l'offre commerciale dématérialisée qui ne justifie pas un renouvellement de la musique déjà acquise (contrairement au CD qui était un saut technologique très significatif par rapport au vinyle) * ... Donc, c'est juste un petit peu plus compliqué qu'il n'y paraît.

  8. Réagir sur le forum