Le filtrage en question

6

Où il est à nouveau sujet du filtrage des sites pédopornographiques… Free clame ne pas vouloir céder au pouvoir public en mal d’effets d’annonces.

Un nouvel éclairage est apporté aujourd’hui par le site Pcinpact à propos des techniques de filtrage.

Pcinpact décrit d’abord le contexte imposant la mise en place du filtrage des sites en question. Face à cela Free souhaite sortir du cadre émotionnel généré par le sujet et a procédé à une analyse technique des solutions envisagées. Car il appartient aux fournisseurs de déterminer le système de filtrage.
Et c’est là où le bas blesse. Pcinpact a contacté la direction de Free qui aurait déclaré : « Les réseaux mis en œuvre chez les opérateurs, desservant des millions d’abonnés et hautement critiques pour la sécurité nationale, ne sont pas des laboratoires d’expérimentations pour pouvoirs publics en mal d’effets d’annonce ».

La suite de l’article fait un inventaire des solutions pour terminer son analyse en préconisant un filtrage par un contrôle parental installé sur les machines de l’utilisateur final.

Un article à suivre en cliquant sur ce lien : Free ne veut pas entendre parler de filtrage et explique pourquoi

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

6 commentaires

  1. La principale question, pour moi, est: A QUOI CA SERVIRAIT? Le gros pervers va pas pouvoir télécharger une image. Ok. Il va essayer ailleurs. Il finira bien par trouver; ça ne change pas grand chose pour lui. Et pour tous les autres internautes? Supposons que vous tombiez sur une image pédonazie; vous avez la nausée 2 min, bon voila. Que l'image soit accessible ou pas, le mal a déjà été fait. J'ai l'impression qu'ils pensent qu'on devient pédophile en voyant des images pédos. Enfin bref, c'est n'importe quoi, encore un prétexte fallacieux pour imposer du filtrage et du flicage.

  2. "J'ai l'impression qu'ils pensent qu'on devient pédophile en voyant des images pédos" Il faut tout de même admettre que tous n'ont pas un esprit aussi fort que le vôtre et que, parfois, le fait de "voir" pousse à "regarder". Le problème est que "regarder" entretient la demande (à savoir la production de matériel explicite à caractère pédophile). Le "voyeur" ne se sent pas réellement concerné et considère son acte non répréhensible. C'est vers ces individus qu'est dirigée cette mesure

  3. Il me semble que la priorité serait de s'occuper de la crise actuel plutôt que de dépense du fric à faire du "flicage" (très facilement contournable et donc qui ne sert a rien sauf peut être à faire parler de leurs auteur). En France on a été très fort pour critiqué les chinois pendant les jeux olympiques, ne sommes nous pas très ridicule aujourd'hui? Ne serait il pas plus intelligent de laisser le problème a ca place? Dans le cadre d'une famille, c'est au parent d'éduquer leurs enfants? Dans le cadre criminel, à la police de faire sont travail? (d'ailleurs plutôt bien fait) Des tas de solutions existe pour contourné le "flicage" (comme sité dans l'article de pc-impact/free), c'est solutions sont pratiquement toutes avec du cryptage. Le cryptage des paquets est pour moi la facilité de faire ce que l’on n’a pas le droit de faire, Même franchir des barrières telles que firewall ou des proxys. Un port ouvert suffit pour tout transporté il suffit d'avoir un peut de technique. Les seuls choses que vont apportés le "flicage" sont: - ralentir le réseau (internet) "flicage" = moins de bande rapidité - la navigation cryptée de la majorité des personnes qui iront sur les sites dit illicite. - saturation des équipements sur le réseau internet (difficile de faire de la QOS sur des paquets cryptés) - rendre plus difficile le travail de la police (analyse des paquets crypté) donc sécurité des criminels - ....... Pour s'en rendre compte, il suffit de regarder les utilitaires de p2p qui ont évolué avec du cryptage, comme par hasard après les textes de loi contre le piratage. Qui est réellement le pirate? Celui qui utilise le bateau ou celui qui le fait coulé pour son intérêt (économique) Pour cela, je soutiens le texte de Free. Et je suis convaincu de l'erreur qui est en train d'être commise. PS: le filtrage devrait être fait sur la pub (Je vois plus de pub sur mon écran que de photo de c*l). Regardé freenews, il en est pleins, il en devient non navigable. A bon entendeur salut.

  4. Le filtrage que je connais moi c'est celui de la bande passante. On vous annonce du 20 voir du 100 Méga, alors que dans les fait vous avez un jolie filtrage à 25ko/s pour certain FTP (les gratuit), un filtrage à 90ko/s pour les newsgroups (si vous êtes non dégroupé) un filtrage sur le réseau P2P, etc ... Les images pédopornographiques sont INTERDITE, vous croyez vraiment que quand les autorités tombe sur un site de ce genre ils se contente de le filtrer ? C'est comme toujours on fait attiser des peurs pour nous priver de liberté, qui n'ont rien à voir avec la peur initial.

  5. Le simple fait de mettre une image de votre jeune fils prenant son bain sur votre blog, transforme celui-ci en blog pour pédophile... vous osez distribuer vos photos famille comme de vulgaire prospectus, sans vous doutez un seul instant que des milliers de pédophiles dans le monde, vous observent et relâchent leur pulsion sur votre progéniture. Faites donc ça avec votre fille de 18ans, une belle et jolie fille prenant une douche ou un bain en tenue d'Eve... y aura des millions de preneur... façon, pour ça, y a toujours les attardés du NET, pas fichus de comprendre la différence entre accès privé et public. Réveillez-vous...

  6. Réagir sur le forum