L’arcep publie les chiffres d’internet

0

Ces chiffres donnés par l’ensemble des opérateurs représentent une photographie du dernier trimestre 2008 dans un contexte de crise économique.

La téléphonie classique sur le réseau de France Télécom continue à décroitre.

Un ralentissement du marché de l’ADSL qui arrive à maturité, la télévision IP prend une part de plus en plus grande, et les forfaits data qui explosent….

 Le fixe : l’IP continue inexorablement de progresser

- la France compte 40,7 millions d’abonnements au téléphone fixe (+ 2,6%)

- dont 14,4 millions d’abonnements sur des accès IP (majoritairement en ADSL depuis les box) => La VoIP représente désormais 35% des abonnements

- 59% des lignes fixes supportent uniquement un abonnement « classique » en RTC (contre 68% il y a un an)

- 25% des lignes fixes ne supportent qu’un abonnement unique à la VoIP (vs 17% il y a un an)

- le revenu de la téléphonie fixe décroit de 4,1% à 2,6 milliards d’€ (dont 1,5 milliard pour les abonnements)

- le volume des communications émises en IP représente 47% de l’ensemble du trafic émis depuis un poste fixe ( + 24% ) ; il représente désormais plus des deux tiers des communications internationales, et près de la moitié des communications nationales vers un fixe . 
 
Internet

- Il reste encore des abonnés bas débit (!) : 983.000 abonnés vs 17,691 millions abonnés haut débit

- Mais le revenu est presque exclusivement généré par le haut débit (1,3 milliard d’€ sur 1,4 milliard de revenu global) qui progresse néanmoins à un rythme moins rapide qu’en 2007. 
 
La TV

- La France compte 6,2 millions d’abonnements à un service de TV sur ADSL ( + 36,8 %)

- 37% des abonnés ADSL sont éligibles à la TV sur DSL (c’est à dire qu’ils ont la possibilité d’activer ou non le service TV)
 
Le mobile

- Ralentissement de la croissance des revenus mobiles (4,7 milliards d’€, soit + 3,2%)

- Pour la première fois, recul des revenus voix (- 0,4%)

- Mais trés forte progression des revenus data ( + 23,6%, à 840 millions d’€), qui représentent désormais 18% de l’ensemble des revenus mobiles

- Le trafic mobile ne progresse plus (- 0,4%) ; il est même en baisse vers les fixes (-1,5%) tandis qu’il s’accroit vers les réseaux mobiles tiers (+8,6% sur un an)

- Le nombre de cartes SIM « Internet only » (clés 3G) atteint presque le million, soit un doublement en un an. 
 
Les usages


- Portabilité du numéro mobile, la progression continue (+ 451.000 numéros portés, soit + 26 %) 

- Par contre, le revenu des services à valeur ajoutée baisse de 10 % sur un an et les appels vers les services de renseignements téléphoniques diminue de plus de 11% sur la même période.

- Facture mensuelle moyenne :
 . 36,9 € HT par ligne fixe ( – 0,2%)
 . 27,3 € HT par abonnement mobile ( -2,1%) 
 . 24 € HT par abonnement Internet haut débit (stable)

- Baisse du trafic mensuel moyen :
 . par ligne fixe : 4H23 (3H02 en RTC et 5H12 en VoIP), soit – 1,3%
 . par abonnement mobile : 2H30 ( – 5,5%)
. Et toujours …. l’explosion des SMS continue : les Français envoient 67,3 SMS par mois en moyenne (+ 92%), un quasi doublement en un an.

Ces chiffres sont globaux et sans distinction, mais forcement les poids lourds comme Free, Alice, SFR ou Orange y contribuent pour l’immense partie. On remarque que la téléphonie mobile est de plus en plus jointe à internet.

Free n’a plus vraiment le choix du triple Play ou Quadruple Play…

Source : Arcep

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d'Administration de l'association. Je bosse dans un service d'expertise technique d'Enedis à Tours. Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses ! Freenaute de la première heure, j'ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l'ADSL. Un vrai Freenaute historique...

Les commentaires sont fermés.