L’Arcep demande au gouvernement de ne pas trop augmenter les enchères de la 5G

0

L’Etat français va enchérir sur les blocs de fréquence au niveau de la 5G. Prévoyant un lancement pour le début de l’année 2020, le gouvernement va rendre sa décision cet automne.

Pendant son audition au Sénat, le Président de l’Arcep, Sébastien Soriano a demandé au gouvernement de ne pas exiger une somme d’argent trop élevée pour les blocs de fréquences du réseau 5G.

Il a notamment argumenté en indiquant que les opérateurs français ont réalisé de nombreux efforts pour le déploiement de la 4G et la fibre avec de grosses sommes d’argent posées sur la table.

De plus, le président de l’Arcep a ajouté qu’un fort taux d’enchères pourrait entraîner une hausse des prix ainsi que des déploiements plus lents que ceux voulus par le gouvernement. Ce qui entraînera une fracture numérique plus développée dans les territoires.

Sébastian Soriano souhaite aussi éviter qu’il se passe la même chose qu’en Italie ou Allemagne. En effet, les opérateurs ont dû payer la coquette somme de 6,5 milliardss d’euros.

Pour le moment, il semble que l’Etat français ait opté pour une somme entre 3 et 4 milliards d’euros, tout en n’excluant pas de négocier un montant plus élevé.

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.