Hoax et escroqueries…

0

Rendez-vous mensuel Hoaxbuster.com n°03

Freenews vous propose, en partenariat avec Hoaxbuster.com, de faire régulièrement le point sur les hoax, ces canulars du web qui vous pourrissent la boîte mail.

Une fois par mois, Nico reviendra donc sur les hoax qui ont fait l’actualité, sur des exemples célèbres, le tout sans oublier la pédagogie… car, à ce sujet, personne n’est jamais trop prudent ! Bonne lecture.

Patatraque, c’est l’arnaque !



Comme chaque année, au début de l’été, les journaux télévisés nous resservent leurs marronniers.

Parmi ces derniers, l’escroquerie à la-location-qui-n’existe-pas a toujours un franc succès !

Cette arnaque n’est pas nouvelle mais elle évolue, s’améliore et trouve maintenant de plus en plus de victimes sur la toile.

De nombreux sites Internet permettent maintenant de publier gratuitement une petite annonce, pour les locations saisonnières mais aussi pour tout ce qui peut se vendre, s’acheter ou s’échanger par ce biais. Donc méfiance quand une annonce vous paraît trop belle pour être vraie.

Savoir comment opèrent les arnaqueurs afin d’éviter le piège !

Une annonce bien ficelée publiée à un prix alléchant attire le (malchanceux) client.

- Dans le cas d’une location, n’hésitez pas à faire une recherche sur Internet pour vous assurer que l’objet de votre désir existe bien, que la personne avec laquelle vous traitez est fondée de pouvoir (en vous le faisant confirmer par un autre biais) et ne réglez qu’un acompte !

- Pour un achat par annonce ou sur eBay (voiture, perroquet, hippopotame…), utilisez un moyen de paiement fiable (comme PayPal) pour sécuriser le règlement de votre la facture.

- Si c’est votre annonce qui intéresse quelqu’un, évitez le piège d’un achat surpayé (l’arnaqueur vous dit avoir besoin de liquidité et vous propose un virement ou un chèque d’un montant supérieur contre un mandat-cash de la différence) car le paiement ne manquera pas de s’avérer frauduleux

Voir notre article sur une arnaque récente très évoluée au mandat-cash La Poste.

Que faire si je suis victime d’une arnaque ?

Tout d’abord, il faut porter plainte ! N’hésitez à le faire car on connaît mal l’ampleur du phénomène. Il ne faut pas avoir honte, même notre président s’est fait escroquer.

Faîtes ensuite annuler votre virement si c’est encore possible puis coupez tout contact avec l’escroc. Certains truands fonctionnent à la petite semaine mais il existe de véritables réseaux mafieux dont les ramifications peuvent avoir des branches près de chez vous. Attention aux représailles si vous vous moquez d’eux ou tentez de faire justice vous-même !


L’arnaque ciblée… (Prosoft)

Associations humanitaires, attention à ne pas tomber dans le panneau si l’on vous propose un don d’ordinateurs.

Le désormais célèbre Scam Africain…



« Monsieur,
Je suis M. Johnson Colman, le seul fils du dernier Chef Paul Colman de Sierra Leone. J’ai obtenu votre contact (…) »

C’est en fait une variante d’une arnaque très ancienne : la lettre de Jérusalem !

Cette arnaque renaît de ses cendres depuis l’avènement d’Internet, certains internautes néophytes étant parfois très crédules.

Cette escroquerie dans sa forme actuelle est plus connue sous le nom « d’arnaque à la nigériane » ou de « fraude 419« , du numéro de l’article pénal au Nigéria la punissant.

Notre dossier sur les Scams Africains.

Notre article Sierra Léone / Côte d’Ivoire.

Que se passe-t-il si je réponds au message ?

Votre interlocuteur va d’abord tenter d’établir une relation de confiance par de nombreux échanges. Vous serez ensuite amené à lui transmettre une copie de vos documents d’identité puis de votre relevé bancaire (IBAN).

Je lui ai déjà communiqué ces informations, que faire ?

Même si ces documents servent principalement à tester votre crédibilité, il convient de rester prudent. L’arnaqueur ne peut pas vous soutirer d’argent avec simplement votre IBAN, par contre il peut se servir de votre identité pour arnaquer d’autres personnes. Il est donc urgent pour s’en préserver de signaler la fraude à la police et à votre banque.

Le plus important étant de refuser catégoriquement tout virement de type mandat-cash ou Western Union ce que l’escroc ne manquera pas de vous demander, justifiant des frais d’avocat, de transport, de douane, d’invasion extra-terrestre… Une fois démasqué, vous vous apercevrez que les sommes encaissées l’ont été avec un faux passeport et que votre ami(e) a disparu dans la nature.

Devant l’ingéniosité des cyber-arnaqueurs, la meilleure arme reste le bon sens.

Si c’est trop beau pour être vrai, si le paiement se fait par des moyens inadéquats (virement cash, Western Union*) alors il s’agit sûrement d’une arnaque…

Il existe de nombreux autres Scams : la cyber-loterie, la tombola, les pseudos messages humanitaires comme celui du Tsunami ainsi que d’autres types d’arnaques comme le phishing sur lesquels nous reviendrons plus en détails une autre fois.

Aux dernières nouvelles, le Père-Noël n’a pas émigré du Pôle Nord en Afrique Noire ou en Russie alors ne vous laissez pas attendrir par la photo d’une mallette pleine de billet ou un joli petit minois.

Internet n’est pas plus dangereux que la « vraie vie », il suffit d’avoir un comportement responsable. Donnerions-nous nos coordonnées bancaires dans la rue sous prétexte que la personne qui nous les demande prétend être de notre banque ? Avancerions-nous des frais à un inconnu pour obtenir une mallette pleine d’argent qu’il nous a montrée en photo ?

Nico pour HoaxBuster.com

(*) « Le service de transfert d’argent est conçu pour envoyer de l’argent à des personnes dignes de confiance que vous connaissez. Il est interdit d’utiliser ce service pour régler directement des achats de biens ou de services, notamment les achats effectués sur internet. »

http://www.westernunion.fr/WUCOMWEB/staticMid.do?method=load&pagename=fraudIndex&pid=FR_FraudIndex_0509

http://www.westernunion.fr/WUCOMWEB/staticMid.do?countryCode=FR&languageCode=fr&pagename=faqSecurity&method=load#tstfaq1_7

Signaler une arnaque : https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil !input.action

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.