Hoax de Noël

6

Rubrique Hoaxbuster.com hors-série

Alors que Noël approche à grands pas, Hoaxbuster vous propose, sur Freenews, un article spécial pour les fêtes de fin d’année. L’occasion, notamment, de faire la peau à une idée reçue sur le gros bonhomme rouge préféré des enfants… et une célèbre marque de boisson gazeuse. Bonne lecture !


« Si le Père Noël est rouge et blanc c’est parce que Coca-Cola l’a habillé à ses couleurs dans une pub. En vrai… il est vert ! »

Le sujet est de circonstance et comme à l’accoutumée, le message refait son apparition en cette saison propice aux cyber-marronniers hivernaux. Même le très sérieux LeMonde.fr le dit dans son édition du 15 décembre : « Le Père Noël est américain. On le sait depuis que Washington Irving a créé le personnage, en 1809, et que Coca-Cola lui a donné sa houppelande rouge et son air débonnaire, plus d’un siècle plus tard. »

Alors Coca-Cola est-il responsable du changement de costume du Père Noël ou avons-nous affaire à un effet cigogne ?

Une idée très répandue

Il n’est pas rare lors d’un repas entre amis d’assister à ce type de scène : une convive pensant avoir l’esprit plus aguerri que les autres apostrophe l’assemblée avec un postulat :

– « Saviez-vous que c’est depuis une pub Coca-Cola que le Père Noël est habillé en rouge ? Avant, il portait des habits verts. »

Le locuteur avance cet exemple concret pour développer sa vision du monde et assoir sa théorie :

– « Nous sommes victimes de l’américanisation des esprits ! Tout est merchandising, maintenant. »

Chacun qualifiera cette pensée de lui-même, qu’elle soit fondée ou non.

Il est de bon ton en société de laisser la rumeur se répandre pour concentrer toutes les attentions mais ce qui nous intéresse, c’est comment la personne biaise son raisonnement avec une hypothèse douteuse.

Quels sont les faits ?

En effet, que savons-nous qui ne soit formellement avéré ?

- Le Père Noël a bien été mis en scène dans une publicité mondiale pour Coca-Cola pendant l’entre-deux-guerres.

- A une autre époque, le Père Noël portait des habits verts (mais aussi blancs et parfois bleus comme en Russie).

De là à en déduire que notre bonhomme a revu sa garde-robe lors de la campagne marketing de Coca-Cola en 1931, il y a un énorme pas à franchir. Selon les spécialistes, ce serait même l’inverse qui se serait produit.

Mise en contexte



En fait, Coca-Cola est sérieusement en manque de souffle à cette époque et se cherche une icône aux couleurs de la marque pour redynamiser les ventes. Il se trouve que depuis 1866, ce bon vieux Père Noël fait un véritable carton en publicité (notamment chez Michelin et Colgate)… tout de rouge vêtu depuis qu’un illustrateur et caricaturiste du journal new-yorkais Harper’s Illustrated Weeklyde, Thomas Nast, l’a ainsi relooké en 1860 !

Ce n’est qu’en 1931 que Coca-Cola offre à Haddon Sundblom l’opportunité de créer son porte-drapeau : un Santa Claus (Père Noël américain) à « l’air jovial et l’attitude débonnaire ». La résonnance extraordinaire que put avoir cette campagne publicitaire fît que l’image moderne du bonhomme rouge dans notre culture s’en trouva transformée.

La firme n’a donc pas « réinventé » le Père Noël, ni même changé la couleur de ses vêtements. Elle a par contre grandement participé à la vision que l’on se fait du personnage aujourd’hui dans le monde occidental.

Voila pourquoi circule l’idée reçue que le Père Noël était vert avant que Coca-Cola ne le relooke pour ses besoins publicitaires.

Le phénomène du « Cokelore »

La société Coca-Cola est devenue un des symboles de l’Amérique et pour qui souhaite critiquer le système, pourquoi ne pas utiliser une démarche imagée que tout le monde peut comprendre ? Et c’est ainsi que pour illustrer leur point de vue, d’aucuns estiment pouvoir faire feu de tout bois pour servir leur cause quitte à s’accommoder avec la réalité.

Comme toute multinationale dominante, la compagnie est en proie aux critiques et victime d’un nombre incalculable de rumeurs, à tel point qu’est apparu récemment outre-Atlantique le terme Cokelore : un concentré de rumeurs, légendes et affabulations autour de la marque.

Mais la multinationale en pâtit-elle vraiment ?

Certainement pas, sa domination est incontestable dans le secteur des sodas et il est probable que le résultat de toutes ces attaques ne fait que renforcer sa position de dominant du marché. Grâce à ces rumeurs infondées, elle peut communiquer à loisir sur sa marque. La légende urbaine du Père Noël Coca-Cola est encore plus profitable puisqu’elle lui permet de ressortir ses anciennes campagnes et ainsi d’exploiter son patrimoine historique (les marques adorent étaler leurs vieilles affiches…)

Mais au fait, le Père Noël existe-t-il ?



Vaste question, qui a nécessité que nous fassions le tour des sites scientifiques chevronnés. C’est celui de la Zététique qui a attiré toute notre attention et leur démarche intellectuelle nous a convaincu. Petit résumé de leurs conclusions :

- Le Père Noël a pour objectif de livrer près de 1000 domiciles par seconde. Pour remplir sa mission, il doit donc atteindre des vitesses de 3000 km par seconde.

- Et si le Père Noël a jamais existé, en se déplaçant à cette allure, nous sommes au regret de vous annoncer qu’il a été pulvérisé !

D’après l’enquête zététique sur le Père Noël par Richard Monvoisin qui vient de lancer un site plein de promesses, CorteX : Esprit critique et sciences.

Il ne manque rien ?

Ah si, l’effet cigogne, lui-même décrit dans un article du fameux CorteX… C’est un sophisme qui consiste à prétendre que si deux événements sont corrélés alors il y a un lien de cause à effet entre les deux.

En ce qui concerne le Père Noël et ses habits rouge, il peut être résumé par : « Avant le Père Noël était vert, Coca-Cola a fait une pub avec un Père Noël rouge, donc Coca-Cola a changé la couleur du Père-Noël ! »

Et ainsi, la boucle est bouclée ! Lorsqu’on vous sort sur un ton péremptoire qu’il est de notoriété publique que le Père Noël est rouge parce que Coca-Cola l’a relooké à son image… Vous pouvez désormais sans rougir prendre la parole et affirmer haut et fort que les faits démontrent que cette légende urbaine est infondée [Thomas Nast – 1860 vs Coca Cola – 1931] et que Coca-Cola n’a fait que populariser mondialement l’image du bonhomme rouge parce que les couleurs qu’il arborait correspondaient aux siennes !

Nico pour HoaxBuster.com
D’après l’article “Coca et le Père Noël”

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. Le seul Père Noël vert que je connaisse c'est celui du "Secours Populaire" ! Bonne fêtes à tous, et bon courage au Père Noël qui va avoir encore énormément d'enfants à satisfaite malgré la crise.

  2. Natitou a écrit :
    Le seul Père Noël vert que je connaisse c'est celui du "Secours Populaire" ! Bonne fêtes à tous, et bon courage au Père Noël qui va avoir encore énormément d'enfants à satisfaite malgré la crise.
    Saint Étienne avait aussi son père Noël vert à la grande époque de l'ASSE! Bonnes fêtes à tous et toutes!

  3. Pour ceux qui s'intéressent aux légendes urbaines et autres croyances communes (souvent fausses ou biaisées), je vous invite à découvrir le site tatoufaux.com ! http://tatoufaux.com/?Le-Pere-Noel-est-une-invention-de Une mine d'informations, de rectifications, et d'infirmations !

  4. Ce qui est amusant, c'est qu'en voulant démonter une affirmation, "Tout est merchandising, maintenant", vous faites la démonstration, in fine, de sa réalité.

  5. Réagir sur le forum