Gratuité des hotlines : mesure « discriminatoire » selon les FAI

0

Le projet de loi prévoyant la gratuité des appels émis vers les hotline est un projet « discriminatoire » selon les fournisseurs d'accès à Internet (FAI).

Dans une lettre remise à Luc Chatel, secrétaire d'Etat chargé de la consommation, les signataires (l'Association des Fournisseurs d'Accès – l'AFA, Iliad et Neuf-Cégétel) dénoncent l'absence de concertation préalable à un projet qui serait déjà largement ficelé et promis à l'adoption dans les prochains jours. 

Un projet de loi qui sera soumis au Parlement en décembre où figurent que les prix vers les hotlines devront être au tarif d'un appel local, et la baisse des durées d'engagement de 48 à 24 mois.

Les FAI se sentent comme des boucs-émissaires, font remarquer que l'Administration a également mis en place des numéros surtaxés. « La discrimination paraît d'autant plus flagrante qu'elle vient frapper un secteur reconnu comme dynamique, innovant et créateur d'emplois. »

Les FAI regrettent la « volonté » du gouvernement « de ne pas prendre en compte les réalités économiques d'un service après-vente efficace ». Car les centres d'appels sont surtout des centres de coûts plutôt que de profits.

Si ce projet de loi passe tel quel, certains FAI craignent des effets négatifs avec une répercussion sur le consommateur (augmentation du prix de l'abonnement, dégradation du service, …). Et proposent une alternative : laisser le choix à l'abonné ! Un abonnement plus cher avec un service d'assistance inclus, ou garder le tarif tel quel et payer les appels surtaxés.

Bientôt la fin des 29,9x ?

Source : AFP (et merci AB)

Partager

A propos de l'auteur

Bougnat pure souche, connecté en réseau salers. Ne risque pas d'avoir la fibre optique ("nom di diou").

Les commentaires sont fermés.