Free et France Telecom se lancent dans le peering régional

0

 

Jusqu’à présent, lorsqu’un abonné Free discutait (MSN par exemple), jouait ou échangeait des fichiers avec un abonné Wanadoo, ses données allaient jusqu’à Paris puis redescendaient vers l’abonné Wanadoo, même si les deux se trouvaient dans la même rue (à Marseille par exemple).

Depuis quelques semaines, les données des abonnés Free et Wanadoo du sud-est de la France ne vont plus jusqu’à Paris. Les deux opérateurs se les échangent à Lyon…

Cela permet théoriquement d’accroître un peu la vitesse de transfert (en diminuant la charge du lien Paris – Lyon) et de diminuer le temps de latence (moins de distance à parcourir…).

Rani Assaf, directeur technique de Free/Iliad nous en dit plus…

Path : news.free.fr !xref-2.proxad.net !spooler2c-1.proxad.net !cleanfeed3-a.proxad.net !nnrp14-2.free.fr !not-for-mail
Newsgroups : proxad.free.adsl.degroupage
From : Rani Assaf
Subject : Re : Besoin de GIX ?
References : <[email protected]> <[email protected]> <[email protected]> <[email protected]> <[email protected]>
Organization : Free S.A.S
Reply-To : [email protected]
Message-ID :
Mime-Version : 1.0
Content-Type : text/plain ; charset=iso-8859-1
Content-Transfer-Encoding : 8bit
User-Agent : slrn/0.9.8.1pl1 (Debian)
Date : 18 Apr 2006 02:16:33 GMT
Lines : 28
NNTP-Posting-Date : 18 Apr 2006 04:16:33 MEST
NNTP-Posting-Host : 213.228.1.65
X-Trace : 1145326593 nnrp14-2.free.fr 2629 213.228.1.65:37776
X-Complaints-To : [email protected]
Xref : news.free.fr proxad.free.adsl.degroupage:263611

On Mon, 17 Apr 2006 20:42:33 +0200, Spyou wrote :

>> Idem .. A la limite un peering du coté de marseille (point le plus
>> éloigné de paris en terme de latence et qui concentre un gros morceau de
>> PACA) .. et encore, ca me semble bien lourd.

On a monté y a quelques semaines un peering privé avec France Telecom à
Lyon car on pensait que le volume de trafic échangé régionalement (tout
le sud-est) entre nos abonnés et les leurs le justifiait. Résultat : ça
fait à peine 2Gbps. Et économiser 2Gbps sur le Paris-Lyon, c’est vraiment
une goutte d’eau…

En plus, c’est vraiment pas évident à faire car :

1) quasiment aucun opérateur (et certainement pas nous) n’a pensé à
régionaliser ses pools d’IP. Résultat : on a des /22 et /23 fragmentées
sur toute la France car on a alloué les pools d’IP dans l’ordre
d’installation des dslams.

2) Ca oblige à balancer tout le routage des dslams en BGP (remarque, ça
c’est pas plus mal car c’est chiant à faire au début mais largement
plus sympa pour contrôler le trafic par rapport à de l’ospf ou isis)
et là y a de belles taules à se prendre (boucles de routages,
trous noirs…)

Bref, les peerings régionaux, pour l’instant c’est pas encore ça…

A+
Rani

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.