Documentaire : une contre-histoire de l’Internet

13

Arte diffusait, ce mardi soir, un documentaire intitulé Une contre-histoire de l’Internet revenant sur l’histoire de la création du réseau des réseaux ainsi que sur ses enjeux actuels : neutralité du net, protection de la confidentialité et de la vie privée, régulation du net par les politiques, etc.

Une vidéo quasi-indispensable dont on recommande chaudement le visionnage aux néophytes comme aux plus calés sur le sujet.

À voir dans son intégralité via Arte+7 :

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

13 commentaires

  1.   Très intéressant de revivre l'évolution du net. De l'époque ou il n'y avait pas besoin d’utiliser un mot de passe à celle ou on est pas certain d'être protégé avec une batterie de sécurités.

  2. Très intéressant .
    Ce qui fait peur aux autorités ce n'est plus d'être attaqués par un pays voisin ou lointain mais être déstabilisé de l'intérieur par une poignée de citoyens bien informés .
    Sans internet , personne dans le monde n'aurait rien su de Tchernobyl et de Fukushima et le peu qu'on sais n'est que l'arbre qui cache la forêt .

  3. Oui et la multitude d'applications et d'utilités d'internet compense les aspects négatif d'internet.
    Hier soir encore j'ai été très heureux de pouvoir transmettre un document que l'on me réclamait et que je n'avais en ma possession en le récupérant sur le disque dur branché sur ma V6 et en le transmettant avec mon smartphone par e-mail, sinon j'étais bon pour revenir ce matin refaire mes démarches.  8)

  4. D'après les infos nationales , le nuage radioactif de Tchernobyl s'est arrêter aux frontières de nôtre beau pays .
    Il a fallu attendre quelques années pour connaitre vraiment les zones contaminés et leur niveau de radioactivité .
    Tu appelle ça de l'info ?
    A Fukushima , on incite les gens à rentrer chez eux (dans les zones contaminés) après avoir modifier le niveau maximum légal d'exposition .
    Je me demande ce qu'on dirait aux Français si une fuite radioactive se produisait .
    Peut-être rien ou si peu , vu que les autorités ont tendance à toujours minimiser la chose pour éviter des mouvements de panique .

  5. À Fukushima ce sont des hackers (avec des compteurs Geiger fabriqués eux-mêmes !) qui ont mis en évidence le fait que les niveaux de radiation étaient bien plus élevés que ce que le gouvernement, et par conséquent les journaux, affirmaient alors. C'est même dit dans le documentaire (qu'il faut voir à tout prix, je me répète !).

  6. Réagir sur le forum