Avez-vous peur pour votre liberté sur le net?

32

Souriez, vous êtes fliqués…

Internet, espace de liberté ? Oui c’est la première idée qui vient à l’esprit, mais de plus en plus de « surveillances » menacent elles notre liberté ?
Une mauvaise connaissance de l’Internet laisse souvent croire à
beaucoup que la confidentialité des courriers est plus ou moins
assurée ou respectée. Cependant, envoyer un mail non crypté revient
strictement à poster une carte postale sans enveloppe !

Une enquête réalisée par Ipsos en début de mois révèle vos craintes.

Commandée par la CNIL, cette enquête egalement qu’une large majorité de Français estime que la constitution de fichiers comprenant des données personnelles porte atteinte à la vie privée.
La règlementation ne les rassure pas, que ces fichiers soient tenus par l’Etat ou les entreprises.(HADOPI ?)
On considère par ailleurs que la protection de la vie privée sur Internet est largement insuffisante.

Certains dirigeants tel Xavier Niel pour Free, restent sensibles à cette protection…
Alors peur ou même pas peur ? Avez-vous conscience de votre “moi” numérique ?
Pourtant des moyens de se protéger existent. Rendez-vous sur nos forums pour en discuter.

Résultat du sondage IPSOS

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d’Administration de l’association.
Je bosse dans un service d’expertise technique d’Enedis à Tours.
Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses !
Freenaute de la première heure, j’ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l’ADSL. Un vrai Freenaute historique…

32 commentaires

  1. On est déjà fliqué avec la CB, alors c'est sure qu'avec internet on l'ai aussi. Une chose est sure c'est que quand on y connait rien pour se protéger, on est a la merci de qui touchent en informatique;

  2. Même ceux qui ne "touchent" pas peuvent être accusés de tous les maux pour avoir réussi à dépanner quelqu'un qui ne "touchait" pas à certains aspects de leur installation ! Alors, quand on est pro, cela devient aussi simple que de jouer au bouchon ! :(

  3. Pour moi, la première chose qui me viens à l'esprit quand on dit "Internet" c'est pas "liberté" mais "extrême". Internet est extrême, sentiment de liberté extrême alors que le contrôle peut-y être total ! On laisse des traces de nous partout et l'on crois que non... le pire c'est que l'on peut rien y faire. Utiliser internet sous entend être d"accord avec cet clause caché de contrat. Le problème c'est que l'on va vers une dématérialisions de l'information (et donc pas extension des libertés) et donc une perte de contrôle de cette dernière, qui jusqu'à présent est considéré comme un droit de base dans la plus part des pays occidentaux (ceux là même qui développe internet)... (hum quand je relis ce que j'ai écris je prend peur : on dirait un parfait discourt extrémiste alors que je n'en suis pas un)

  4. Grâce à ces merveilleuses lois, n'importe qui pourra se retrouvé accusé de piratage, juste parce que le gouvernement et les majors, avides de pognon facile mais n'ayant aucune connaissance en informatique décident de fliquer des numéros dont ils croient être affiliés à des personnes physiques, alors que ce n'est pas forcément le cas. Avec cette loi, les majors ne vont même plus prendre de temps de traquer des adresses IP au hasard, la présomption de culpabilité de cette loi leur permettra d'attaquer des plages d'adresses IP entières. Allez hop aujourd'hui on va se faire 82.243.*.*. De toute façon ils ne pourront pas justifier qu'ils ne pirataient pas, puisque par définition l'inexistence de quelque chose n'est pas une preuve... Et moi, je suis dedans... Je m'attend a voir ma connexion coupée, juste parce que les majors auront décidé de couper la connexion de la plage IP que je viens de citer...

  5. Cedric a écrit :
    Aprenons a nous proteger c'es tpas plus dur que ca...
    Si demain tu reçois une lettre t'informant que ta connexion va être coupée, parce qu'un major aura repéré "ton" adresse IP sur un réseau quelconque, tu fais quoi?

  6. Chenillardvert a écrit :
    Grâce à ces merveilleuses lois, n'importe qui pourra se retrouvé accusé de piratage, juste parce que le gouvernement et les majors, avides de pognon facile mais n'ayant aucune connaissance en informatique décident de fliquer des numéros dont ils croient être affiliés à des personnes physiques, alors que ce n'est pas forcément le cas. Avec cette loi, les majors ne vont même plus prendre de temps de traquer des adresses IP au hasard, la présomption de culpabilité de cette loi leur permettra d'attaquer des plages d'adresses IP entières. Allez hop aujourd'hui on va se faire 82.243.*.*. De toute façon ils ne pourront pas justifier qu'ils ne pirataient pas, puisque par définition l'inexistence de quelque chose n'est pas une preuve... Et moi, je suis dedans... Je m'attend a voir ma connexion coupée, juste parce que les majors auront décidé de couper la connexion de la plage IP que je viens de citer...
    Nous n'avons pas donne notre dernier mot... y'a une riposte qui s'organisera forcement.... (cryptage justement)

  7. Cedric a écrit :
    Nous n'avons pas donne notre dernier mot... y'a une riposte qui s'organisera forcement.... (cryptage justement)
    Les outils existent déjà: TOR, Kommute, Ants, etc... Mais le plus grave est que, une adresse IP ne veut absolument rien dire sur du p2p. En effet, le protocole n'offre aucune protection contre le spoofing (vol d'adresse IP). C'est pour cela que la collecte d'adresse IP est très sujette à controverses.... D'autant que dans le projet de loi HADOPI, l'internaute (qui par définition est un pirate, non?) n'a pas les moyens de se défendre tant que sa connexion n'a pas été coupée. Un peu comme les radars automatiques pour lesquels si l'on est flashé, il faut d'abord payer pour ensuite prouver son innocence. Le principe de présomption d'innocence en prend un sacré coup! Pour rappel (extrait de wiki est ton ami :D): La présomption d'innocence, telle qu'entendue actuellement dans la plupart des pays d'Europe, se fonde sur l'article 11 de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 de l'ONU qui la formule de la façon suivante : « Article 11. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis. » Liberté chérie disait Gainsbourg... Elle est de plus en plus loin. Pour finir, une petite citation de Eric Besson: "l'accès à l'internet haut débit est aujourd’hui indispensable pour le travail, les loisirs, la culture, l’émancipation individuelle de chaque Français. Bref, c’est un bien essentiel." (cf: http://www.premier-ministre.gouv.fr/chantiers/politique_numerique_1308/eric_besson_souhaite_haut_60060.html). On peut m'expliquer pourquoi ce revirement à 180°?

  8. La politique de notre président actuel est de jouer sur la peur (peur du chomage, de perte de pouvoir d'achat, de cataclismes en tous genre, du terrorisme, etc...) On se croirai dans 1984 d'Orwel. Le pouvoir maintenait les gens dans la peur. Le gouvernement veut un ensemble de gens seuls, car sans défense. Internet contribue à cet état des choses, comme la télévision. Ma crainte c'est de céder à cette peur et de vivre la suspicion. Il n'y a qu'une solution, s'unir, dans les syndicats, les partis politiques, les comités, les bars!

  9. Personnellement j'ai froid dans le dos, notre société liberticide, et le peu de réactions m'inquiète. En bref, la news était:

    Freenews a écrit :
    Internet, espace de liberté ? Oui c'est la première idée qui vient à l'esprit, mais de plus en plus de "surveillances" menacent elles notre liberté ? Une mauvaise connaissance de l'Internet laisse souvent croire à beaucoup que la confidentialité des courriers est plus ou moins assurée ou respectée. Cependant, envoyer un mail non crypté revient strictement à poster une carte postale sans enveloppe ! (...)
    Ikc a répondu :
    ikc666 a écrit :
    Nous n'avons pas donne notre dernier mot... y'a une riposte qui s'organisera forcement.... (cryptage justement)
    Les outils existent déjà: TOR, Kommute, Ants, etc... Mais le plus grave est que, une adresse IP ne veut absolument rien dire (...) Liberté chérie disait Gainsbourg... Elle est de plus en plus loin. Pour finir, une petite citation de Eric Besson: "l'accès à l'internet haut débit est aujourd’hui indispensable pour le travail, les loisirs, la culture, l’émancipation individuelle de chaque Français. Bref, c’est un bien essentiel." (cf: http://www.premier-ministre.gouv.fr/chantiers/politique_numerique_1308/eric_besson_souhaite_haut_60060.html). On peut m'expliquer pourquoi ce revirement à 180°?
    Oui, d'accord "Liberté chérie... est de plus en plus loin", ce n'est pas nouveau. Les moyens d'atteintes à la vie privée s'épanouissent largement (caméras dans les villes, puces RFID, contrôle de l'Internet, fichiers informatiques, etc.) Moi, comme beaucoup de monde en fin de compte, je ne fais pas de téléchargement, je ne suis pas intéressée par le téléchargement de films ou de musiques, même payantes! Et, je suis aussi très préoccupée par ces réglementations. Messieurs, Mesdames qui faites du téléchargement sachez que ces lois liberticides ne touchent pas que vous mais tout les Internautes. Sachez que vous n'êtes pas les seuls visés. Il faut aussi rappeler qu'à l'origine du peer to peer, il s'agissait d'échange de fichiers. Il n'y a rien d'illégal à cela; ce sont la pratique et les usages qui ont procuré à certains un moyen de faire quelques économies en élargissant leurs stocks de logiciels, films, musiques, qu'ils n'auraient d'ailleurs pas nécessairement acheté. Dans certains cas, ils ont aussi participé aux buzz permettant de faire connaître ces produits en tant que leader d'opinion. Pratiques et usages font que les sociétés s'adaptent, ces lois ne changeront pas grand chose pour certains individus mais beaucoup pour la vie du plus grand nombre. C'est vrai, on s'habitue, la pénétration douce de ces lois liberticides fait moins mal et ceux qui les votes ne s'en rendent pas toujours compte.

  10. Réagir sur le forum