Septembre 2007 : Point sur le dégroupage

0

Fin de l'été. Un an maintenant que le déploiement de la fibre optique jusqu'à la maison a été annoncé. Alors que certains prédisaient un ralentissement du dégroupage, c'est tout le contraire qui s'est produit.

En un an, plus de 1 000 nouveaux DSLAM sont entrés en production, et plus de 500 nouveaux répartiteurs ou sous-répartiteurs se sont vus dégroupés effectivement par Free. Voyons cela plus en détail (Ben oui, on est bien un premier lundi du mois)…

À fin septembre 2007 l'avancement du dégroupage donc.

Pas de nouveau département ayant vu ses premières connexions dégroupées effectives.

Toujours un total de soixante dix neuf départements au moins partiellement dégroupés, donc, et vingt et unes régions au moins partiellement dégroupées (ne manque que la Corse).

Onze d'entres elles ont tous leurs départements au moins partiellement dégroupés (l'Alsace, la Basse-Normandie, la Bourgogne, la Bretagne, la Haute-Normandie, l'Île-de-France, le Nord – Pas-de-Calais, les Pays de la Loire, la Picardie, le Poitou-Charentes et Rhône-Alpes).

Pour donner des chiffres plus 'bruts', en ce mois de septembre 86 nouveaux DSLAM sont entrés en production et 50 nouveaux répartiteurs ou sous-répartiteurs ont vu leurs premières connexions dégroupées effectives. Soit un total de 3 002 DSLAM en production, localisés dans 1266 répartiteurs ou sous-répartiteurs.

Le rythme de croissance toujours élevé du dégroupage observé depuis un an s'est poursuivi en ce mois de septembre, tant en terme de densité qu'en terme d'accroissement de la couverture.

En un an le nombre de DSLAM en production a augmenté de 50% en passant de 1 957 à 3 002. Le nombre de répartiteurs ou sous-répartiteurs effectivement dégroupé par Free a augmenté de 66% (de 757 à 1266).

Le nombre de lignes potentiellement dégroupables a augmenté de 2,5 millions, passant de 14 millions à 16,5 millions de lignes éligibles (sur un total de 30,8 millions de lignes fixes) durant ce même intervalle de temps.

La majorité des répartiteurs et sous-répartiteurs dégroupés par Free sont maintenant des répartiteurs de moins de 10 000 lignes, même si bien sûr les 'gros' répartiteurs représentent encore la majorité du parc des lignes éligibles au dégroupage.

Voilà, c'est fini pour cette fois. Si vous avez des commentaires ou des suggestions, n'hésitez pas à nous en faire part.

Les données utilisées pour élaborer cette rubrique proviennent de francois04.free.fr, de frimousse.org.

La carte des départements présente la capacité maximale de connexion ramenée à la population, par département. Il convient à chacun d'apprécier ce taux en fonction des critères recherchés (nombre des ménages, taux d'équipement, etc.), ce type d'analyse sortant du cadre de ce décompte de l'avancée du dégroupage.

Martin LAFAIX, Président de l'Association des Utilisateurs de Free.


Carte de dégroupage

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.