Point sur le dégroupage : Avril 2007

17

Oh chic, un premier lundi du mois. Au milieu d'un pont pour certains (les veinards), mais pas pour nous. Alors, comme à l'accoutumée, petit décompte de l'avancée du dégroupage en ce mois d'avril 2007.

Pas de nouveau département au moins partiellement dégroupé ce mois (même si l'Orne a maintenant un répartiteur en test)…

Ce qui nous fait donc toujours au total soixante dix huit départements au moins partiellement dégroupés, et vingt et unes régions au moins partiellement dégroupées (ne manque plus que la Corse). Dix d'entres elles ont tous leurs départements au moins partiellement dégroupés (l'Alsace, la Bourgogne, la Bretagne, la Haute-Normandie, l'Île-de-France, le Nord – Pas-de-Calais, les Pays de la Loire, la Picardie, le Poitou-Charentes et Rhône-Alpes).

Pour donner des chiffres plus « bruts », en ce mois d'avril 88 nouveaux DSLAM sont entrés en production et 43 nouveaux répartiteurs ou sous-répartiteurs ont vu leurs premières connexions dégroupées effectives. Soit un total de 2 539 DSLAM en production, localisés dans 1 011 répartiteurs ou sous-répartiteurs.

Le rythme soutenu de la croissance du dégroupage, tant en terme de couverture que de densité (i.e., du nombre d'abonnés en zone déjà dégroupée) perdure depuis la fin de l'été dernier et ne montre pas à ce jour de signe de ralentissement.

Trois « seuils » ont été franchis en ce mois d'avril (ou début mai, peut-être, pour le dernier) : celui des 1 000 répartiteurs ou sous-répartiteurs effectivement ouverts au dégroupage par Free, celui des 2 500 DSLAM en production (i.e., avec des abonnés effectivement raccordés dessus) et, enfin, celui des 2 millions d'abonnés effectivement dégroupés.

Voilà, c'est fini pour cette fois. Si vous avez des commentaires ou des suggestions, n'hésitez pas à nous en faire part.

Les données utilisées pour élaborer cette rubrique proviennent de francois04.free.fr et de frimousse.org.

Martin Lafaix, président de l'AdUF.

Carte de France

Partager

A propos de l'auteur

17 commentaires

  1. On peut constater sur la carte que 15% des départements Français sont "fracturés". (numériquement s'entend)... Et même si Free est concerné et que pour certains départements, le handicap géographique est grand, le mérite de cette "fracture" est à attribuer pout une part non négligeable aux décideurs locaux... On ne peut faire boire un âne qui n'a pas soif!

  2. freds45 a écrit :
    Le pourcentage il correspond à quoi ?
    La carte présente la capacité maximale de connexion ramenée à la population, par département. En d'autres termes, une *estimation* du taux de pénétration du dégroupage, par département. Martin

  3. Pourquoi toujours rien en Aveyron ? Toujours rien et surtout, aucune prévision dans ce département pourtant équipé de la fibre (A75)... ='(

  4. je repose ma question car ça m'intéresse. Que veut dire répartiteur en test ? ça veut dire qu'ils testent, ok, mais c'est à dire ? il est déclaré, détecté et connecté, manque plus que des gens connectés dessus (je veux bien en faire partie) ça fait déjà plus de 35 jours que ça bouge pas.

  5. bebel3 a écrit :
    Que veut dire répartiteur en test ? ça veut dire qu'ils testent, ok, mais c'est à dire ?
    Ça :
    il est déclaré, détecté et connecté, manque plus que des gens connectés dessus
    Martin

  6. Réagir sur le forum