Le dégroupage, une activité menacée ?

19

Ca passe ou ça casse !

Nous vous parlons souvent de nouveaux NRA dégroupés par Free… hélas, de plus en plus de freenautes nous répondent que de nombreuses prévisions restent en plan, ou qu’une fois l’inscription réalisée sur un NRA pourtant dégroupé, la galère ne fait que commencer.

Alors, pourquoi le dégroupage serait-il si problématique ?

Récemment, nous vous parlions de CHB28, Chartres Saint Brice, ce central dégroupé en 2005 qui ne l’est plus aujourd’hui. Hélas, cette situation est toujours d’actualité.

Tous les éléments semblent aujourd’hui concorder pour désigner France Télécom, qui, lors de l’installation du téléphone dans la ville, il y a plusieurs dizaines d’années, avait prévu un bâtiment assez grand pour ses propres équipements, mais qui est aujourd’hui débordé par l’installation et par le succès des différents opérateurs alternatifs, qui en sont donc réduits à proposer une offre ADSL non dégroupée, sur les équipements de France Télécom, jusqu’au jour où… le central étant totalement saturé, une extension s’avèrera nécessaire.

Aujourd’hui, les centraux de grande taille sont, en écrasante majorité, dégroupés par les principaux opérateurs tiers, à savoir Free et SFR.
Mais ceux-ci continuent, par souci de rentabilité, la course au dégroupage et s’installent dans des centraux parfois minuscules (parfois moins de 50 lignes, comme LT256, Larmor Plage, 40 lignes, dégroupé par Free qui a donc installé des équipements permettant de recevoir… 500 abonnés).

Les récents ajouts à la carte de dégroupage de Free concernent, en majorité, des NRA de 1000 à 2000 lignes… mais qui dit petit nombre d’abonnés dit aussi petit bâtiment. L’installation des DSLAM s’avère donc beaucoup plus souvent problématique. Plusieurs solutions existent toutefois :

- la division du NRA pour bénéficier de plus de place à l’intérieur. Coûteuse pour France Télécom et la mairie, nécessitant le recâblage de centaines de lignes, cette opération est rare : elle a notamment eu lieu pour le NRA BST95, Boisemont, dont 2/3 des lignes seront raccordées sur le NRA VXL95 Vauréal Croix Lieu, les deux étant alors dégroupés.

- une extension du bâtiment, c’est à dire l’installation d’un « shelter », salle directement collée au bâtiment d’origine pour dégrouper le central : c’est le cas sur sur les plus gros centraux, comme Bergerac en Dordogne ou Hérouville Centre, dans le Calvados. Mais cette installation, coûteuse, pas forcément esthétique, est rarement réalisée…

- l’installation d’une armoire dans la rue, à charge de l’opérateur.

JPEG - 58.4 ko
Les armoires de rue du NRA MEN91 (Mennecy)

De plus en plus fréquente, cette solution est loin d’être idéale : coûteuse, source de délais à rallonge -permis de construire, pose de la dalle, création de la tranchée du NRA à l’armoire, raccordement du DSLAM au NRA-, exposant le matériel au vandalisme, elle est surtout source d’ennuis vis-à-vis de la mairie :

- Dans certains cas, les mairies, ne voulant pas recevoir d’armoires, grosses et peu esthétiques, dans des quartiers parfois historiques ou touristiques, ou par méconnaissance des apports du dégroupage pour les usagers (TV numérique, débit, qualité du service en hausse…) refusent : c’est, semble-t-il, le cas de Duclair, DUC76, en Seine-Maritime ou de STO31, Saint-Orens de Gameville (Free ayant essuyé plusieurs refus, le central n’est plus prévu).

- Dans d’autres cas, l’installation de l’armoire, impossible à proximité du central, se fait à plusieurs centaines de mètres. C’est par exemple le cas de Rangueil, RNG31, dont les armoires sont à 500m du central : si un freenaute espère, avec une ligne de 3000m, recevoir la télévision, ces 500m de câble en plus rendront la réception impossible…

- Plus gênant, lorsque les armoires installées sont saturées, l’installation du nouveau matériel n’est pas toujours garantie ! Il y a 2 ans, nous vous parlions du NRA CHE44, la Chapelle sur Erdre : la mairie, prétextant la sauvegarde d’un espace vert, avait refusé la pose d’une seconde armoire Free alors que Complétel et Neuf Télécom avaient déjà posé, à côté de l’armoire de Free, leurs armoires, dégradant singulièrement le paysage…

Dans ce dernier cas, les freenautes privés de place et ne pouvant plus s’inscrire avaient, par leur pression sur la mairie, fini par faire plier celle-ci.

Freenautes, si vous attendez le dégroupage, et que votre central téléphonique est prévu au dégroupage depuis longtemps et que rien ne vient, prenez contact avec votre mairie : celle-ci pourra vous donner de précieux renseignements… Dans certains cas, celle-ci n’y sera pour rien ; c’est parfois Free qui, pour différentes raisons (changement de fournisseur de fibre optique, de solution concernant le raccordement…), est en cause dans le retard, mais si la mairie refuse que votre opérateur s’y installe, n’hésitez pas à agir collectivement avec les freenautes de votre ville, et pourquoi pas d’autres internautes… parce qu’une mairie qui refuse l’installation de Free refuse aussi celle des autres opérateurs tiers.

Partager

A propos de l'auteur

[Rédacteur]
Tombé dedans quand il était petit, a depuis failli vendre son âme à la concurrence. Passionné par les réseaux&télécom, en formation d’ingénieur.
Se souvient parfois qu’il est modérateur.

19 commentaires

  1. très bonne news. ne faudrait il pas porter plainte contre France Telecom pour abus de position dominante dans les centraux téléphoniques ? puisque comme par hasard il ya toujours de la place chez France Telecom ( les équipements vides sont réservés pour assurer toujours pour eux) mais rien pour les opérateurs alternatifs.

  2. Cas de GBW68, dégroupé par Free il y a peu et prévu depuis 2006 (ces infos proviennent de la mairie et de différentes discussions avec des techiciens devant le NRA): - Dégroupage initialement prévu par Free en outdoor par manque de place. - Construction d'une salle de dégroupage dans le NRA pour l'arrivée de Neuf-SFR (qui participait à la DSP qui a amené le dégroupage dans la région) - Dépôt d'une demande par Free pour finalement être admis dans cette nouvelle salle de dégroupage et annulation du permis de construire pour poser les armoires outdoor. - Délais très long de France Télécom pour accepter l'entrée de Free dans le NRA. RESULTAT : Retard de dégroupage de 3 ans. Donc oui, pensez à mettre la pression à vos mairies si ce n'est que pour avoir des informations.

  3. Bonsoir, on peut comprendre les différentes contraintes que rencontre FREE avec FT ou les élus locaux .... mais il faudrait sérieusement que Free soit un peu plus respectueux des freenautes ...... Juin 2008 FREENEWS annonce le dégroupage du NRA de Morières dans le vaucluse, aujourd'hui toujours rien , et surtout aucun courrier d'infos . Après plusieurs mails de demandes "de procédures, d'étapes ....." Rien de sensé n'est venu éclairer mes questions sur le futur ( ???? ) dégroupage , alors les probs des opérateurs, j'avoue que je la trouve un peu amer ....... Pat

  4. Merci pour la news, mais il y a un point qui m'interpelle. C'est le détail des cas de figure énoncés, chaque non-dégroupé est friand de la moindre information qui peut filtrer sur son cas de figure, hors dans les faits c'est le zéro absolu sur toute informations que cela soit la mairie, chez FT ou l'opérateur alternatif, ils jouent tous une partie de ping-pong en renvoyant la balle chez le voisin et au final on ne sait absolument rien. Les rares informations dont on dispose sont très très vague, sans le moindre détail réel de l'avancement des choses, (on est pas con) quand on a la chance d'avoir quelqu'un dans la place, on peut obtenir quelques bride d'information de l'avancement, sans la moindre assurance d'avoir une information valable. C'est une honte de ne rien dire ! Cette news conseil de mettre la pression sur notre mairie, mais j'aimerai bien savoir où Free stipule que c'est la mairie qui bloque l'avancée de mon dégroupage,(si c'est le cas) je pourrai avec d'autre, preuve à l'appui aller voir ma maire pour faire bouger les choses, car actuellement ils renverront la balle sur quelqu'un d'autre.

  5. La communication autour de tout ceci est très compliquée, strictement encadrée d'une part à cause des lois sur la protection des équipements telecom, d'autre part parce que les négociations (quand il y en a) sont souvent soumises à confidentialité. On ne peut pas vraiment reprocher à Free de ne pas pouvoir communiquer là-dessus, c'est le lot commun de tous les fournisseurs quand on regarde bien.

  6. Vu ce que Free se prend dans la figure avec ces cartes de dégroupage prévisionnel depuis des années, il serait même assez compréhensible de les supprimer purement et simplement et de les remplacer par des communiqués de presse annonçant les ouvertures chaque mois, ce serait bien plus positif ! Mais en dehors des forums qui s'en soucie ? Ce n'est vraiment pas un problème.

  7. sur ma console degroupage du nra 2007, mars 2008 installation d'une armoire a l'extérieur et le nra n'est toujours pas dégrouper je paie l'abonnement ft pour ne pas perdre l'ancienneté si dégroupé v5 si je fais le calcul avec tous les mois je dit m...e free devrais mieux communiquer avec les cliens

  8. shyrokie a écrit :
    Merci pour la news, mais il y a un point qui m'interpelle. C'est le détail des cas de figure énoncés, chaque non-dégroupé est friand de la moindre information qui peut filtrer sur son cas de figure, hors dans les faits c'est le zéro absolu sur toute informations que cela soit la mairie, chez FT ou l'opérateur alternatif, ils jouent tous une partie de ping-pong en renvoyant la balle chez le voisin et au final on ne sait absolument rien. Les rares informations dont on dispose sont très très vague, sans le moindre détail réel de l'avancement des choses, (on est pas con) quand on a la chance d'avoir quelqu'un dans la place, on peut obtenir quelques bride d'information de l'avancement, sans la moindre assurance d'avoir une information valable. C'est une honte de ne rien dire ! Cette news conseil de mettre la pression sur notre mairie, mais j'aimerai bien savoir où Free stipule que c'est la mairie qui bloque l'avancée de mon dégroupage,(si c'est le cas) je pourrai avec d'autre, preuve à l'appui aller voir ma maire pour faire bouger les choses, car actuellement ils renverront la balle sur quelqu'un d'autre.
    + 1 (: Depuis le temps que l'on attend pour nous Berjallien, j'ai eu le temps de créer (avec Fatih et une autre personne...) une pétition qui d'ailleurs est bien remplis aujourd'hui, ce qui a permis de faire pression comme l'indique la news... or comme dit Shyrokie ils se renvoient la balle, que ca soit les élus, la mairie, les organismes ou les opérateurs, alors comment faire ? he bien rien ne peut etre fait tant que l'on a pas de preuve !!! Je comprends très bien qu'il y est des personnes qui en ont marre, y'a de quoi mettre tout le monde dans le même sac puisqu'il se tienne tous la main pour pas se dénoncer quite a oublier qui paye pour faire fonctionner aussi bien les FAI que les collectivités ainsi que la mairie !!! Alors nous contribuable, on a pas le droit de savoir ce qu'il se passe ? pire ! on paye mais on sait pas pourquoi ? et c'est tout à fait normal ? Quand je paye une entreprise, c'est pour son travail non ? ou alors j'ai rien compris... (:

  9. Un peu difficile de comprendre à quoi sert votre pétition puisque du même souffle tu dis n'avoir aucune info ? Que vous a dit le maire ? Tout le reste est du yakafokon !

  10. Réagir sur le forum