Dégroupage épisode 2 : le cuivre a de beaux jours devant lui, grâce à la fibre

54

 

L’ARCEP a publié sur son ancien site Internet, un communiqué à propos de la nouvelle mise à disposition par France Télécom aux opérateurs alternatifs de la fibre noire. C’est une très bonne nouvelle pour les Freenautes adeptes du dégroupage et de la paire de cuivre.

La fibre noire (fibre optique en propre) permet notamment de relier les points de présence des opérateurs alternatifs et les répartiteurs téléphoniques où se trouvent les équipements xDSL des opérateurs alternatifs. Elle permet de développer le dégroupage de la boucle locale cuivre.

Les tarifs de la mise à disposition de la fibre noire sont jugés satisfaisants par l’ARCEP. Cette nouvelle mise à disposition de fibre noire par France Télécom devrait permettre de relancer le dégroupage en France, lequel a ralenti en terme de couverture géographique (et donc en nombre de NRA desservis). On peut aujourd’hui se demander pourquoi ceci n’arrive qu’en 2006, soit 5 ans après le début du dégroupage en France : 5 ans de DSP pour la construction de réseaux inutiles, 5 ans de Transfix 34/155 Mbits ou InterLan HD, 5 ans où certains opérateurs câbleurs ont investi dans des réseaux de fibre qui font aujourd’hui doublon. L’action de l’ARCEP n’est pas étrangère à la mise à disposition par France Télécom de la fibre noire mais cette prise de conscience semble très tardive. Mais avant de se féliciter de cette bonne nouvelle pour l’extension géographique du dégroupage, il faudrait s’inquiéter sur l’influence grandissante de France Télécom sur l’avenir de l’Internet en France.

Aujourd’hui, les doutes sont nombreux pour l’avenir de la concurrence en France. Pour rappel, France Télécom a été privatisée en 1998 (l’Etat n’est plus aujourd’hui actionnaire qu’à hauteur de 22 % de France Télécom). Grâce à cette mise à disposition de la fibre noire, France Télécom reprend un contrôle presque total sur le dégroupage (de l’abonné à l’opérateur alternatif, seul la salle de dégroupage serait encore « neutre ») et rend inutiles l’ensemble des projets de DSP commencés par certaines régions. A contrario, certains départements ont signé avec France Télécom des contrats « Départements innovants ». Des interrogations peuvent être posées sur ces DSP et les contrats du type « Département innovants » chez France Télécom où, au final, c’est l’action du câbleur qui est souvent subventionnée et tout le monde n’en profite pas forcément de la même façon. Le monopole pratiquement « naturel » de France Télécom [1] pose un problème de neutralité du réseau, et les exemples de RFF (Réseau Ferré de France) ou de RTE (Réseau de Transport d’Electricité) auraient certainement dû être suivis pour le réseau téléphonique et le réseau fibre optique de France Télécom.

Il en résulte également une perte d’argent pour les contribuables et des investissements (par exemple un certain nombre de DSP) qui au final sont rendus inutiles. Car demain, d’une part, les opérateurs alternatifs comme Free utiliseront très certainement le réseau de fibre noire de France Télécom pour étendre énormément leur réseau dégroupé, et d’autre part après avoir participé au développement de l’opérateur historique lorsque l’entreprise était publique (via l’abonnement téléphonique et les communications uniquement), les contribuables ont également participé au financement de réseau avec DSP et au final aucun de ces réseaux n’est totalement neutre.

Pendant ce temps là, France Télécom peut commencer tranquillement (si ce n’est pas déjà fait) à déployer du VDSL 2 au sous-répartiteur, notamment pour le marché entreprise et pourquoi pas de la fibre optique jusqu’à la maison (FTTH). Les concurrents seraient ainsi toujours coincés dans le dégroupage au niveau du NRA à jouer avec la ou les paires de cuivre.

[1] Voir intervention de M. Elie COHEN (directeur de recherche au CNRS) dans le rapport de l’Assemblée Nationale au nom de la commission d’enquête sur la gestion des entreprises publiques afin d’améliorer le système de prise de décision.

Partager

A propos de l'auteur

54 commentaires

  1. Reste à espérer que cela va débloquer les tractations en cours et permettre de raccorder les quelques 19 NRA de FREE qui n'offrent pas encore le triplay!

  2. eh bien , ca fait deja 2 articles de suite ou l'on croierait que Freenews prefere vraiment la paire de cuivre au *tout a la fibre* . Pas terrible vraiment

  3. Aprés tout est question de sensibilité politique sachant que les réseaux locaux sont pour la plupart mis en place par des Conseils Régionaux à tendance de gauche, le Gouvernement en place n'a-t-il pas intéret à faciliter FT pour démontrer les erreurs de stratégie de développement de boucles locales ?

  4. Ben, en même temps, la fibre pour tout le monde, c'est pas pour demain, étant donné qu'il y a quasiment pas d'infrastructure. Je pense aussi que les technologies type VDSL 2 qui s'appuient sur des paires de cuivre ont un meilleur avenir à moyen terme (1 an ou 2).

  5. Comme c'est bizarre ???? :rolleyes: Une news annoncé il n'y a pas longtemps "résolution des problèmes des abonnés en IP/ADSL mi-mars". Et maintenant on nous dit que mi-mars FT vas vendre de la fibre noire aux opérateurs alternatif. Personne ne trouve ça bizarre, ou alors je viens d'une autre planète.

  6. EnTrOpIsTa a écrit :
    eh bien , ca fait deja 2 articles de suite ou l'on croierait que Freenews prefere vraiment la paire de cuivre au *tout a la fibre* . Pas terrible vraiment
    Où l'on croierait juste alors. Il n'y a aucun parti prit sur la fibre/le cuivre dans cette news.
    PitPit a écrit :
    Personne ne trouve ça bizarre, ou alors je viens d'une autre planète.
    Tu va les chercher loin les trucs toi... Y a vraiment aucun rapport...

  7. Oustédaisse a écrit :
    Tu va les chercher loin les trucs toi... Y a vraiment aucun rapport...
    excuse moi mais c'est quand meme bizare qu'à la meme date free annonce pouvoir résoudre les problèmes IP/ADSL et la mise en vente part FT de la fibre noire. Meme si free demande une augmentation de lien CIPA, c'est quand meme con car mi-mars il y aura la vente de vibre noire. N'oublion pas un abonné IP/ADSL coute plus cher à Free qu'un abonné dégrouper. Alors on pourra voir ce que Free choisira.

  8. Réagir sur le forum