Covage s’offre des négociations exclusives avec Altice / SFR

0

C’est une annonce qui n’a pas manqué de surprendre ce matin : SFR s’est portée acquéreur par le biais de sa filiale FttH de Covage, l’un des acteurs principaux dans le déploiement de la fibre et intervenant majeur au sein des Réseaux d’Initiative Publique.

Un projet d’acquisition issu de négociations exclusives entamées et dont les modalités devraient être fixées et entérinées d’ici la fin de l’année 2019, soit dans les délais les plus brefs.

“Nous sommes extrêmement fiers d’intégrer Covage, une excellente société, avec un portefeuille de zones en France complémentaire au nôtre”, a déclaré pour sa part Patrick Drahi, pour Altice / SFR.

Une acquisition qui peut paraître surprenante sur plusieurs aspects.

Tout d’abord, au regard de l’endettement d’Altice, qui présente pas moins de 30 milliards d’euros de déficit à l’heure actuelle mais qui compte tout de même relancer sa croissance de manière exponentielle assez rapidement grâce à l’opération.

Elément confirmé par Patrick Drahi, qui précise que “nous continuons à nous concentrer sur le désendettement d’Altice Europe notamment grâce à la croissance du chiffre d’affaires et de l’EBITDA. Comme je l’ai expliqué précédemment, nous sommes en discussions avancées avec plusieurs acteurs concernant notre actif portugais dans la fibre. Ce processus est soutenu par l’appétit significatif pour la fibre en Europe, démontré par la présente transaction.”

Mais également au vu du partenariat engagé entre Free et Covage le 17 janvier dernier, qui permet depuis lors à l’opérateur de proposer son offre Fibre sur les Réseaux d’Initiative Publique accessibles à Covage, ce qui représentait en tout et pour tout, 1,4 millions de prises. Partenariat fructueux, qui lui a permis d’accélérer son déploiement dans le domaine et au sujet duquel Pascal Rialland, président de Covage s’était réjoui, celui-ci s’inscrivant dans une stratégie d’opérateur d’infrastructure fibre neutre, « ouverte à tous les opérateurs de services pour diversifier les offres et satisfaire pleinement les utilisateurs » selon ses propres termes.

Des négociations qui mettent un terme à une situation délicate pour les anciens actionnaires.

Depuis le début d’année, Covage était en quête d’un nouvel actionnaire, son principal partenaire, Cube, titulaire de 50% du capital, souhaitant retirer 1 milliard d’euros de la cession hypothétique, ce qui laissait peu de portes ouvertes et présumait seulement d’un duel entre Altice et le binôme Axione-Mirova.

Altice est donc ressorti vainqueur, ce qui devrait permettre à SFR de donner le tant attendu coup d’accélérateur aux impératifs de déploiement donnés par l’ARCEP dans le cadre des mises en demeure que le régulateur a adressées aux FAI dans le courant du mois de septembre dernier.

Partager

A propos de l'auteur

0 commentaire

    Réagir sur le forum