Un rapprochement entre SFR et Numericable est à l’étude

12

Vivendi, propriétaire à 100% de l’opérateur SFR, amorce une importante période de restructuration. Le groupe a déjà amorcé la vente de ses filiales télécoms GVT et Maroc Telecom, et étudie actuellement la possibilité d’un rapprochement entre SFR et Numericable.

La perspective d’un rapprochement entre l’opérateur au carré rouge et le câblo-opérateur est bien à l’ordre du jour chez Vivendi. La direction de Numericable a confirmé à ses organisations syndicales que des discussions en ce sens étaient bien en cours.

Un tel mariage permettrait à SFR de s’adjoindre les capacités du réseau Numericable : 7 millions de foyers sont éligibles au service du câblo-opérateur, dont 4,6 millions en fibre optique à très haut débit (via les technologies FTTB ou FTTLA). De quoi simplifier son déploiement de fibre optique FTTH.

De son côté, Numericable doit faire face à une dette colossale, récemment renégociée à 2,35 milliards d’euros, mais celle-ci devrait être amenée à enfler considérablement dans les années à venir. Ce rapprochement constituerait une véritable solution de survie pour le groupe à la situation financière plus que critique…

Néanmoins, rien n’est encore décidé. Vivendi, qui vient d’accueillir Vincent Bolloré au sein de son conseil de surveillance, affirme étudier ce scénario « parmi d’autres », selon Le Figaro. Le groupe ne semble pas encore avoir tranché sur le sort qu’il convient de réserver à SFR et entend prendre son temps.

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

12 commentaires

  1. La rapprochement de 2 boites en santé financière moyenne n'annonce rien de bon.
    Surtout pas pour les salariés.
    L'image de marque de Numaricable n'est pas bonne, celle de SFR a bien baissée ces derniers mois.

  2. [i][i]"De son côté, Numericable doit faire face à une dette colossale, récemment renégociée à 2,35 milliards d’euros, "[/i][/i]
    [center]Tiens, les grandes compagnies peuvent renégotier leur dettes a la baisse...
    [b]Mais pas les états.[/b][/center]

  3. A part miser sur le réseau fibre de numéricable (qui vaut certainement un bon pécule), mais a priori pas dimensionné (partout) pour faire du FTTH, je ne vois pas l'intérêt de vivendi d'englober un groupe qui a une dette de l'ordre de trois licences 4G.
    C'est marrant tout de même, il n'y a pas si longtemps, on discutait sur le forum d'un rapprochement BT et Numéricable... Finalement, c'est Videndi qui serait dans la course...

  4. Réagir sur le forum