Telecom Italia crée une marque low-cost pour contrer l’arrivée de Free

0

Telecom Italia se prépare à l’arrivée de Free Mobile en Italia, attendue pour cette année, en créant sa propre marque « low-cost ».

L’arrivée prochaine de Free Mobile a de quoi inquiéter les opérateurs italiens, qui s’attendent à ce que le trublion ne vienne casser les prix sur le marché comme il l’a déjà fait en France. Ainsi, selon La Repubblica, Telecom Italia espère couper l’herbe sous le pied du nouvel arrivant en créant Kena Mobile, une nouvelle marque dotée de ses propres offres low-cost.

Flavio Cattaneo, l’administrateur délégué de Telecom Italia, l’a annoncé en marge d’une tournée aux États-Unis. L’opérateur virtuel, créé de toutes pièces, aurait déjà fait l’objet de « tests » et serait « prêt » à être lancé sous peu.

En toile de fond, ce sont bien deux entrepreneurs français qui se livrent bataille sur le terrain italien : Xavier Niel, à la tête du groupe Iliad (Free), et Vincent Bolloré, dont le groupe Vivendi détient à lui seul près de 25% de Telecom Italia.

Une stratégie qui ne s’est pas révélée payante en France

En septembre, Flavio Cattaneo tenait déjà un discours qui se voulait confiant face à l’arrivée du nouvel entrant. « L’arrivée d’Iliad en Italie ne nous inquiète pas. L’Italie est un marché très différent de la France », avait-il alors clamé. Pour lui, Free ne « peut pas profiter de l’effet de surprise ». La création de Kena Mobile fait partie d’une série de « contre-mesures », évoquées par le patron de Telecom Italia, pour parer à la fuite des clients vers Free.

Ce discours n’est pas sans rappeler celui que tenaient les trois opérateurs français, peu de temps avant le lancement de Free Mobile. Ceux-ci avaient alors amorcé d’eux-mêmes une baisse des tarifs, notamment via leurs marques low-cost (Sosh, B&You…). On connaît la suite.

via La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum