Les salariés des boutiques Orange en grève contre les fermetures de points de vente

0

La distribution est-elle menacée chez Orange ? C’est en tout cas la crainte des salariés des boutiques de l’opérateur, qui étaient en grève samedi.

À l’appel de la CGT, une journée de grève était organisée, symboliquement, le 31 décembre 2016 dans la distribution d’Orange. Les salariés pointent du doigt des fermetures fréquentes, chiffres à l’appui : « en 2012, on comptait 572 boutiques ; en 2016, il en reste 480 » énumère Cédric Carvalho, délégué syndical CGT. Pour l’organisation syndicale, le nouveau plan stratégique d’Orange, « Essentiels2020 », se traduira par de nouvelles fermetures : « 16 boutiques comptant 210 salariés sont menacées » en Île-de-France, pour l’année 2017.

Un choix stratégique que les salariés ont du mal à comprendre. L’opérateur historique, qui présente de bons résultats, se flatte de proposer un service de proximité, quitte à commercialiser ses forfaits un peu plus chers que la concurrence. Mais en fermant progressivement ses boutiques, cette promesse ne serait plus tenue. Orange privilégie désormais le contact client et l’assistance par Internet.

Si les salariés des boutiques menacées ne craignent pas de licenciement — Orange favorisant les requalifications diverses au sein du groupe — cela ne les rassure pas pour autant. Le problème est plus global : « on nous demande d’être de plus en plus polyvalents, d’être polycompétents avec de moins en moins d’effectifs. Nos métiers ont énormément évolué, mais nos fiches de poste n’ont pas été requalifiées », dénonce Cédric Carvalho.

Source : L’Humanité

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum