Numericable perd des abonnés (MàJ)

0

Mauvaise année pour le câblo-opérateur Numericable. Si le FAI est parvenu à remonter une pente difficile après ses déboires de l’époque « Noos », il peine désormais à séduire et, pour la première fois depuis des années, ses résultats sont en baisse.

Selon La Tribune.fr, qui rapporte des informations issues d’une présentation privée des résultats (le 27 octobre), Numericable aurait perdu des abonnés en 2010.

Ainsi, l’opérateur revendique 3,3 millions d’abonnés à la télévision et 0,9 million à Internet, au mois d’octobre 2010, soit une perte significative par rapport aux résultats du mois de mars (3,5 pour la télévision et 1,12 million pour Internet).

Cela se ressent également sur ses résultats financiers : « sur les 8 premiers mois de 2010, le chiffre d’affaires est en baisse de 4% à 602 millions d’euros », indique La Tribune.

En outre, Numericable a lancé tout au long de 2010 plusieurs rénovations de sa gamme d’offres accompagnées de campagnes marketing d’envergure, qui auraient également pesé sur les résultats du groupe.

Selon le quotidien, l’opérateur flirterait dangereusement de son ratio maximal d’endettement autorisé, ce qui l’obligerait alors à renégocier sa dette. Le risque est toutefois contrôlé, selon la direction du groupe, qui affirme pouvoir contrôler ses dépenses marketing pour maintenir sa dette en-dessous du seuil autorisé…

Mise à Jour 23/12/2010 00:30 : Numericable a confirmé auprès de Reuters avoir perdu des abonnés à la télévision, mais dément en avoir perdu sur ses offres Internet.

Selon lui, les chiffres de la Tribune excluaient ses abonnés ADSL et les abonnements collectifs. Numericable aurait donc vu sa base d’abonnés Internet passer de 1,12 à 1,17 millions entre mars et septembre 2010, soit une progression de 4%.

Reste que la situation financière du câblo-opérateur est tendue. De forts investissements marketing ont été consentis pendant l’été pour permettre cette progression. La situation pourrait évoluer négativement si l’état de la dette du groupe l’obligeait à relâcher la pression à ce niveau.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.