Numericable perd des abonnés (MàJ)

31

Mauvaise année pour le câblo-opérateur Numericable. Si le FAI est parvenu à remonter une pente difficile après ses déboires de l’époque « Noos », il peine désormais à séduire et, pour la première fois depuis des années, ses résultats sont en baisse.

Selon La Tribune.fr, qui rapporte des informations issues d’une présentation privée des résultats (le 27 octobre), Numericable aurait perdu des abonnés en 2010.

Ainsi, l’opérateur revendique 3,3 millions d’abonnés à la télévision et 0,9 million à Internet, au mois d’octobre 2010, soit une perte significative par rapport aux résultats du mois de mars (3,5 pour la télévision et 1,12 million pour Internet).

Cela se ressent également sur ses résultats financiers : « sur les 8 premiers mois de 2010, le chiffre d’affaires est en baisse de 4% à 602 millions d’euros », indique La Tribune.

En outre, Numericable a lancé tout au long de 2010 plusieurs rénovations de sa gamme d’offres accompagnées de campagnes marketing d’envergure, qui auraient également pesé sur les résultats du groupe.

Selon le quotidien, l’opérateur flirterait dangereusement de son ratio maximal d’endettement autorisé, ce qui l’obligerait alors à renégocier sa dette. Le risque est toutefois contrôlé, selon la direction du groupe, qui affirme pouvoir contrôler ses dépenses marketing pour maintenir sa dette en-dessous du seuil autorisé…

Mise à Jour 23/12/2010 00:30 : Numericable a confirmé auprès de Reuters avoir perdu des abonnés à la télévision, mais dément en avoir perdu sur ses offres Internet.

Selon lui, les chiffres de la Tribune excluaient ses abonnés ADSL et les abonnements collectifs. Numericable aurait donc vu sa base d’abonnés Internet passer de 1,12 à 1,17 millions entre mars et septembre 2010, soit une progression de 4%.

Reste que la situation financière du câblo-opérateur est tendue. De forts investissements marketing ont été consentis pendant l’été pour permettre cette progression. La situation pourrait évoluer négativement si l’état de la dette du groupe l’obligeait à relâcher la pression à ce niveau.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

31 commentaires

  1. saumurien a écrit :
    Pour les anciens qui ont résiliés de l'époque Noos, ça c'est une bonne nouvelle!
    Mouais, c'est rarement une bonne nouvelle de voir une entreprise couler. N'oublions pas qu'il y a des salariés derrière et que la concurrence permet des tarifs attractifs. Maintenant, il faut surtout espérer qu'ils se sortent les doigts du cul et sortent quelque chose de vraiment concurrentiel.

  2. Slaash a écrit :
    Pour les anciens qui ont résiliés de l'époque Noos, ça c'est une bonne nouvelle!
    Mouais, c'est rarement une bonne nouvelle de voir une entreprise couler. N'oublions pas qu'il y a des salariés derrière et que la concurrence permet des tarifs attractifs. Maintenant, il faut surtout espérer qu'ils se sortent les doigts du cul et sortent quelque chose de vraiment concurrentiel.
    Tout à fait d'accord avec toi.... Il pourrait très bien être ton employeur... De plus, ce sont les FAI qui sont en guerre (commerciale) les uns contre les autres... Pas leurs clients (qui auraient plutôt interêt à voir l'offre se multiplier....)

  3. Numéricable paie ses erreurs, vous avez raison ce sont les salariées qui en subiront les conséquences. Malgré tout, nous ne pouvons pas pleurer sur les difficultés de Numéricable qui a accumulé beaucoup d'erreurs. Cette situation pend au nez de toutes les entreprises, une fois mal gérée, elles survivent difficilement ensuite, ca une fois l'image entachée, il est très difficile de remonter la pente. J'ai bien peur qu'il ne reste à Numéricable de retrouver un entrepreneur qui saura la sortir de là. Même Free n'a pas réussi à sauver Alice !

  4. Ed29 a écrit :
    J'ai bien peur qu'il ne reste à Numéricable de retrouver un entrepreneur qui saura la sortir de là. Même Free n'a pas réussi à sauver Alice !
    Ouais enfin pour Alice, beaucoup pensent que l'idée de départ n'était pas tellement de la rendre rentable mais surtout de s'approprier son infrastructure et ses locaux.

  5. Slaash a écrit :
    J'ai bien peur qu'il ne reste à Numéricable de retrouver un entrepreneur qui saura la sortir de là. Même Free n'a pas réussi à sauver Alice !
    Ouais enfin pour Alice, beaucoup pensent que l'idée de départ n'était pas tellement de la rendre rentable mais surtout de s'approprier son infrastructure et ses locaux.
    Et son parc d'abonnés... Les "pertes au feu" en abonnés Alice pour Free semblant demeurer dans des ratios voisins de ceux de l'absorbtion des AOL - Club - Neuf par Sfr, la manip paraît à l'observation correc tement jouée.

  6. un simple freenaute le

    landre2 a écrit :
    il n'a jamais ete question de sauver alice mais simplement de recuperer les abonnés
    Iliad n'a jamais clairement dit ses intentions. Récupérer des abonnés pour s'approcher de SFR qui avait acheté sa 2° place ? Peut-être bien. C'est gamin mais ça les a peut-être satisfaits. Racheter 4 datacenters parisiens et un réseau sous-exploité, surdimensionné, presque aussi étendu que leur backbone ? Ca commence à causer... Racheter 2 call-centers français pleins de techniciens et avec de la place pour en recruter ? Ah ben voilà, on y arrive : le call center parisien était bourré à craquer, il était temps qu'ils puissent étendre leurs capacités en France. La conférence de presse sur la v6 et l'explication de XN sur les +5.99€/mois devraient vous faire tiquer : l'explication officielle n'est pas forcément la vraie raison.

  7. un simple freenaute a écrit :
    il n'a jamais ete question de sauver alice mais simplement de recuperer les abonnés
    Iliad n'a jamais clairement dit ses intentions. La conférence de presse sur la v6 et l'explication de XN sur les +5.99€/mois devraient vous faire tiquer : l'explication officielle n'est pas forcément la vraie raison.
    On nous cache des choses ? On nous aurait menti ? Personnellement à l'époque ou Free a racheté Alice, cette dernière n'étais plus au stade de la survie, mais était beaucoup plus proche d'une fin inéluctable. Free en rachetant Alice l'a sauvée quoiqu'en disent les gens !

  8. Réagir sur le forum