Frank Esser (SFR) attaque Free Mobile sur son itinérance

28

Après Xavier Niel et Stéphane Richard, c’était au tour de Frank Esser, PDG de SFR, d’être reçu ce mercredi à l’Assemblée nationale pour une audition auprès de la Commission des affaires économiques.

Face aux questions des députés présents, Frank Esser n’a pas manqué de critiquer l’attitude de Free. Il a notamment remis en doute la qualité du réseau Free Mobile, affirmant que même dans les zones normalement couvertes par le nouvel entrant, les appels passaient quasi-exclusivement par le réseau d’Orange.

Le PDG de SFR demande à l’Arcep (Autorité de régulation des télécoms) une transparence accrue sur l’accord d’itinérance qui lie Free à Orange ; selon lui, le régulateur doit communiquer plus de détails sur l’accord commercial conclu entre les deux opérateurs, notamment sur les « prévisions en termes de trafic » qu’il contient.

Dans un autre tacle adressé au nouvel entrant, Frank Esser a tenu à remettre en question la viabilité de certaines offres, telles que le forfait 1h et 60 SMS à 2 € qui, selon lui, ne permet à Free de réaliser aucune marge (bien que Xavier Niel ait déjà affirmé le contraire…). Il met en cause la capacité de Free à investir suffisamment dans le déploiement et l’entretien de son réseau…

La vidéo complète de cet entretien sera disponible sous peu. Notez qu’Olivier Roussat, DG de Bouygues Telecom, ainsi que Jean-Ludovic Silicani, président de l’Arcep, devraient être reçus la semaine prochaine devant la Commission, ce qui viendra compléter ce cycle d’auditions sur la téléphonie mobile.

via Clubic

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

28 commentaires

  1. selon lui, le régulateur doit communiquer plus de détails sur l’accord commercial conclu entre les deux opérateurs, notamment sur les « prévisions en termes de trafic » qu’il contient.


    Chiche ?

    Qu'il commence en donnant ses propres chiffres qu'on rigole un peu et qu'on puisse démonter point par point l'ensemble des arguments fallacieux qu'il a pu balancer ces dernières années (le coût de la bande passante dans le mobile, l'augmentation des usages qui justifie une politique du moins disant sur le service soit disant illimité qu'il propose, etc...).

    J'ai hâte  :D

  2. ynos a écrit :

    selon lui, le régulateur doit communiquer plus de détails sur l’accord commercial conclu entre les deux opérateurs, notamment sur les « prévisions en termes de trafic » qu’il contient.


    Chiche ?

    Qu'il commence en donnant ses propres chiffres qu'on rigole un peu et qu'on puisse démonter point par point l'ensemble des arguments fallacieux qu'il a pu balancer ces dernières années (le coût de la bande passante dans le mobile, l'augmentation des usages qui justifie une politique du moins disant sur le service soit disant illimité qu'il propose, etc...).

    J'ai hâte  :D


    Et qu'il communique aussi sur la couverture 3G d'SFR.
    Eux leurs obligations, elles ont l'air d'être moins importantes que celles des autres.
    Un petit coup de balais devant leur porte. Ensuite ils pourront critiquer à l'envie...

  3. ynos a écrit :

    selon lui, le régulateur doit communiquer plus de détails sur l’accord commercial conclu entre les deux opérateurs, notamment sur les « prévisions en termes de trafic » qu’il contient.


    Chiche ?

    Qu'il commence en donnant ses propres chiffres qu'on rigole un peu et qu'on puisse démonter point par point l'ensemble des arguments fallacieux qu'il a pu balancer ces dernières années (le coût de la bande passante dans le mobile, l'augmentation des usages qui justifie une politique du moins disant sur le service soit disant illimité qu'il propose, etc...).

    J'ai hâte  :D

    +1 c'est un accord commercial donc secret proffesionne et industriel.c'est comme s'il demandait la base clientèle.
    Qu'ils s'occupe de ses clients et de son réseaux au lieu de dépenser son fric pour diffa mer ses concurrents

  4. "Dans un autre tacle adressé au nouvel entrant, Frank Esser a tenu à remettre en question la viabilité de certaines offres, telles que le forfait 1h et 60 SMS à 2 € qui, selon lui, ne permet à Free de réaliser aucune marge (bien que Xavier Niel ait déjà affirmé le contraire...). "

    Comment avoir un tel aplomb dans son discours alors que PRIXTEL sur son réseau SFR propose le même forfait et au même prix !... (et personne pour le reprendre)

  5. bonjour
    je ne vois pas en quoi les accords Orange et Free  le concerne
    si Free ne respecte pas vis à vis d'Orange le contrat seul Orange peut faire une action
    Free doit avoir 27% de la population (c'est vague)
    si les clauses (confidentielles) prévoient dans un 1er temps un accès à 100% chez Orange pour X temps  il me semble que sa ne concerne que tous les deux
    et que Free ne doit pas être supérieur à 3 000000 d'abonnées sinon augmentation des tarifs d' itinérance , c'est leurs problèmes à eux deux 

    Orange serait le 1er a dénoncé l'accord si Free ne respecterais pas le siens  et comme la dis l'ARCEP c'est un contrat commercial , sa ne le concerne pas

    il n'avait qu'a faire sa proposition d’itinérance , il c'est fait avoir c'est tout , les affaires sont les affaires , l'entente a 4 n'est plus la même qu'a 3

  6. Encore un employer de SFR qui attaque Free il a peur lui aussi pour ses Stock option tous ce qu'il sont capable de faire ce sont des attaques rien de plus.
    En plus ce qui me gonfle c'est d'entendre des pubs sur la qualitée  de leur réseau alors qu'il est a chier chez moi ils disent que j'ai la 3G et bien non au travail c'est pareil et c'est de pire en pire mes collègues on de plus en plus de souci avec le réseau SFR j'ai comme l'impression que l'itinairence avec Orange c'est finit ( et oui il y avait un accord entre SFR et Orange mais maintenant qu'il y a Free Orange a dut le remettre en cause ).
    Donc tout s'explique SFR a plus a perdre que les autres il ce bas avec ses armes le dénigrement les coup bas la justice et autre mais ils ont oublier que le client est roi et que ce client n'appartient a personne ni a SFR ni a Free il va la où il n'est pas prit pour un "pigeon".
    L'offre Free est sans engagement et on peut partir quand on veut c'est ça qui les rend nerveux c'est ce deal que Free a mit en place "venez chez nous essayer nous et si cela ne vous convient pas et bien quittez nous".
    Mr Frank Esser que dites vous de ça quand vous êtes arriver sur le terrain il y a 10 ans vous vous êtes dit on va sen mettre plient les poches et maintenant c'est finit un certain XN qui ne fait pas partis de votre clan a changer les régles du jeu et il va falloir que vous adaptiez votre train vie maintenant vous n'êtes qu'un salarier rien de plus.
    Et surtout plus vous attaquerez Free plus il y aura de freenaute ( mobile et ADSL car oui ils partent aussi ver l'ADSL vos client ).
    Aller on verra bien combien de temps vous allez tenir a ce rythme ça fesait un moment que j'avais ça sur le coeur il fallait que ça sorte.
    Bon courage au trois mousquetaires que sont SFR L'agrume et le bâtisseur. 

  7. ge76 a écrit :

    "Dans un autre tacle adressé au nouvel entrant, Frank Esser a tenu à remettre en question la viabilité de certaines offres, telles que le forfait 1h et 60 SMS à 2 € qui, selon lui, ne permet à Free de réaliser aucune marge (bien que Xavier Niel ait déjà affirmé le contraire...). "

    Comment avoir un tel aplomb dans son discours alors que PRIXTEL sur son réseau SFR propose le même forfait et au même prix !... (et personne pour le reprendre)


    Par ce qu on ne sait pas encore si Prixtel va gagner ou non de l'argent avec cette offre, ou peut être même en perdre.

    quand AOL a répliqué aux tarifs de Free ils ont vendu a perte ( ce qui est autorisé dans le service ) et ca les a menés droit a la faillite.

    Le point de Franck Esser c'est d'essayer de demontrer que Free ne peut pas gagner d'argent en etant sous perfusion du reseau Orange et que XN vends majoritairement a perte pour casser le marché et récupérer le maximum de client de facon a pouvoir amortir dans le futur son réseau et bloquer la concurrence dans ses investissements.

    Evidemment Esser n'a aucune preuve de ce qu il avance , c'est pour ca qu il aimerait connaitre les modalités de l'offre entre Free et Orange, pour pouvoir infirmer ou confirmer que Free vends a perte pour casser  le marché.

    Par exemple :

    Si SFr se rends compte que Free paye 0.15€ la minute a Orange ( évidemment c'est un exemple ) alors il peut prouver que le forfait 2 euro en coute 9 a Free et que donc la tentative de casser le marcher en faisant du dumping est avérée.

    Si a l'inverse SFR se rends compte que Free paye  0.01€ la minute a Orange , alors le forfait a 2 euros rapportera 1.60€ de marge a Free et la nul doute que SFR attaquera Orange pour vendre en dessous du prix de revient.

    Idem pour la 3G

    C'est pour ca qu il est stratégique pour SFR de mettre la main sur cet accord , on est d'accord que c'est pas propre ni moral comme façon de faire , mais dans ce milieu tout le monde se crache dessus.

  8. jacochere a écrit :

    il n'avait qu'a faire sa proposition d’itinérance , il c'est fait avoir c'est tout , les affaires sont les affaires , l'entente a 4 n'est plus la même qu'a 3

      Bonjour,
    j'ai pensé la même chose dans un premier temps à la lecture de cette information, mais je crois qu'il est préférable que Free se soit entendu avec Orange plutôt qu'avec eux, du point de vue qualité du réseau et des relations entre opérateurs.
    Alain

  9. hiroko a écrit :

    Le point de Franck Esser c'est d'essayer de demontrer que Free ne peut pas gagner d'argent en etant sous perfusion du reseau Orange et que XN vends majoritairement a perte pour casser le marché et récupérer le maximum de client de facon a pouvoir amortir dans le futur son réseau et bloquer la concurrence dans ses investissements.


    Oui, ou alors que Free utilise les marges qu'il se fait sur d'ADSL pour faire un dumping sur ses offres mobiles (je ne sais pas jusqu'à quel point c'est autorisé).
    Et également que Free profite peut être un peu trop à son goût de l'avantage qui lui est donné par l'ARCEP concernant les terminaisons d'appels. En gros je suppose que dans le business model des offres à 0/2€, c'est grâce à ça que le forfait devient plus ou moins rentable...

  10. Réagir sur le forum