Chez Bouygues, on se prépare déjà à appliquer Hadopi

0

Docile (adj.) : Disposé à se laisser conduire, diriger ; soumis, obéissant

Alors que l’Hadopi n’a jamais été aussi critiquée, jusque dans les plus hautes sphères du gouvernement, Bouygues Telecom semble déjà préparer son réseau à une industrialisation de l’étape 3 du dispositif Hadopi : la coupure du net à ses abonnés…

Alors que Nicolas Sarkozy lui-même a émis des doutes sur ce qu’il considère désormais être une « solution imparfaite » au problème du piratage, et évoqué sa volonté de s’orienter vers une « fin de l’Hadopi » à terme, on pourrait croire que l’Hadopi est désormais vouée à mourir à petit feu…

Ce n’est pas ce que semble penser Bouygues Telecom, qui prend de l’avance sur ses devoirs. Selon les constatations du site PC INpact, l’opérateur aurait mis en place une couche d’Access Control List (ACL, ou contrôle de liste d’accès) sur les répartiteurs (DSLAM) de son réseau français. Les outils de planification de l’opérateur permettent en effet de voir ce déploiement, décrit comme la « généralisation d’ACL générique pour le projet HADOPI sur l’ensemble des DSLAM du réseau ».


En termes clairs, cela signifie que Bouygues Telecom semble s’être déjà préparé à la troisième étape de la réponse graduée de l’Hadopi, c’est-à-dire la suspension d’accès au net pour ses abonnés récidivistes. Cette coupure d’accès, devant permettre à l’abonné de conserver la télévision ainsi que le téléphone dans le cadre de son abonnement triple play, nécessite en effet la mise en place de dispositifs spécifiques…

Contacté par PC INpact, le FAI a simplement répondu : « Nous sommes contraints de faire évoluer nos systèmes afin de nous mettre en conformité avec nos obligations légales dans le cadre d’Hadopi ».

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.