Les calculs douteux de SFR pour rentabiliser l’achat de la Ligue des Champions

1

En mettant la main sur les compétitions de l’UEFA (dont la Ligue des Champions) pour 350 millions d’euros par an, SFR interroge sur son modèle économique.

Interpellé par Orange sur la rentabilité de son investissement, SFR s’est justifié de façon plutôt étrange. Lors du rendez-vous de l’Association des journalistes économiques et financiers, mercredi, Michel Combes (DG d’Altice, maison-mère de SFR) s’est fendu d’un petit calcul explicatif :

« Un client SFR Family chez nous, c’est un peu plus de 70 euros par mois, donc de 800 à 900 euros par an. Donc pour couvrir la Ligue des Champions, il faut que l’on gagne 400 000 clients fixes. Et je pense que nous en gagnerons beaucoup plus… »

Une rentabilité impossible à atteindre ?

Bien entendu, cette petite démonstration laissera pantois n’importe quel observateur : elle part du principe que tous les clients recrutés sont sur une des offres les plus rentables (quadruple play SFR Family à 70 € par mois minimum), et que l’intégralité des revenus engrangés servent à couvrir le financement de la Ligue, sans tenir compte des frais de fonctionnement de l’ensemble de l’entreprise. Enfin, et ce n’est pas rien, elle imagine que la Ligue des Champions permettra à SFR de recruter au moins 400 000 clients fixes… une tendance qui semble peu réaliste lorsque l’on sait qu’il a encore perdu 34 000 abonnés au 1er trimestre 2017.

L’analyste Oddo reconnait d’ailleurs que la rentabilité sera difficile à atteindre pour l’opérateur au carré rouge, même si le recrutement est au rendez-vous. Même en admettant que SFR puisse recruter « entre 300 000 et 700 000 nouveaux clients » dans les prochaines années grâce à ses droits sportifs, avec un « revenu par abonné compris entre 30 et 40 euros », il serait « en mesure de générer 205 millions d’euros à 570 millions d’Ebitda par an pour absorber les 350 millions d’euros de coûts supplémentaires ». Bref, l’équation n’est pas simple à remplir pour SFR.

Rappelons par ailleurs que, pour des raisons concurrentielles, SFR Sport est aussi disponible en OTT à 9,99 € par mois : via le web, les apps mobiles, sur Android TV, etc. Une solution que privilégieront sans doute tous les abonnés qui souhaitent profiter de la Ligue des Champions, sans avoir à changer d’opérateur. Et, pour SFR, probablement bien moins rentable qu’une offre quadruple play à 70 €…

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. Il y a quelques années, du fait des règles de l'UE,  des pubs anglais diffusaient le championnat anglais via un abonnement à une offre grecque bien moins chère que celle des diffuseurs anglais.
    Avec l' OTT, ne pourrait-on pas voir naître des offres similaires?

  2. Réagir sur le forum