Arcep : son président trouve qu’Orange dispose d’une trop grande puissance sur le marché entreprise

0

Orange et SFR sont les 2 opérateurs français qui dominent le marché des télécoms d’entreprise. Avec une proportion de 60% pour Orange, ce que l’Arcep a qualifié de position ultra-dominante.

Suite aux difficultés financières de Kosc, le président de l’Arcep Sébastien Soriano a évoqué Orange dans une interview accordé au magazine Les Echos.

Kosc est un opérateur de gros qui a été poussé par l’Arcep afin d’apporter de la concurrence dans le domaine des télécoms d’entreprise.
Si le Président de l’Arcep reconnait qu’Orange a facilité l’insertion de Kosc en « créant les conditions d’entrée d’un nouvel opérateur », il ressort également des craintes par rapport à Orange qui pourrait tenter « de tout faire pour conserver sa position dominante » et limiter la montée du numérique dans les PME.

3 problèmes ont ainsi été mis en exergue : les prix bas d’Orange qui empêcherait toute compétition, la fibre d’Orange qui n’est pas ouverte aux petite opérateurs ainsi que la « qualité renforcée », option jugée trop élevée pour que des alternatifs puissent s’y inscrire.

Une consultation publique va être lancée par l’Arcep avec une adoption normalement prévue pour la fin d’année 2020. Selon toute vraisemblance, le système de régulation serait simplifié, durci et sa mise en application se ferait au cas par cas. Au niveau des options, une baisse devrait être mise en oeuvre.

Source : Allo Forfait

Partager

A propos de l'auteur

0 commentaire

    Réagir sur le forum